Un plongeon dans l'univers de la magie... Dans notre école, apprenez à maîtriser un des quatre éléments, et devenez un vrai sorcier !


Le forum est actuellement en reconstruction, nous demandons aux membres d'être patients jusqu'à l'aboutissement de nos efforts. Les inscriptions sont néanmoins toujours ouvertes !

    Le bal masqué de Noël, l'élection d'un roi et d'une reine

    Partagez
    avatar
    Krystale Enhyan
    *******
    *******

    Féminin Scorpion Nombre de messages : 356
    Age : 22
    Profession : Lycéenne

    Le bal masqué de Noël, l'élection d'un roi et d'une reine

    Message  Krystale Enhyan le Lun 7 Jan 2013 - 15:53

    Vingt-heure sonnait. L'effervescence montait de plus en plus chez les élèves ; dans une heure le bal de Noël commencerait.
    Krystale se préparait tranquillement malgré l'agitation des filles dans le dortoir et la salle commune. Elle hésitait toujours entre deux robes mais les jacassements incessants l'empêchait de se concentrer, alors elle décida de jouer à pile ou face à l'aide d'une pièce.


    * Pile c'est toi et face c'est toi. *

    Le résultat désigna une robe noire aux manches amples et ondulées, dont le tissu souple et léger épousait ses jolies formes. Le bas de la robe également ondulé était taillé en biais, de la hanche jusqu'en haut des genoux, pour rappeler la coupe des manches. Cette fente révélait une partie de la cuisse gauche de la jeune fille et c'était là toute l'élégance de la tenue. Krystale avait supprimé la manche droite pour pouvoir agrandir le décolleté dans le dos, transformant la robe en un bustier asymétrique. Elle était à la fois sobre, gracieuse et mystérieuse, découvrant certaines parties du corps de l'académicienne, cachant les autres. Cela convenait parfaitement au thème du bal masqué et au style de la jeune fille.

    Krystale alla prendre sa douche, enfila la robe et se sécha les cheveux. Elle entreprit ensuite de se coiffer pour la soirée. De temps en temps une camarade de sa maison venait lui demander son avis sur sa coiffure ou sa tenue et elle répondait sincèrement, de la façon la plus expéditive possible car elle devait absolument s'occuper de quelque chose avant d'aller au bal. Elle redressa ses cheveux en un chignon désordonné, laissant serpenter le long de sa nuque plusieurs mèches qu'elle avait bouclé. Elle y ajouta quelques rubans blancs voletant légèrement lorsqu'elle se déplaçait.


    L'heure avançait. Krystale s'empressa de préparer son masque pour ne pas l'oublier avant de s'occuper de son plus gros problème. Elle saisit un sachet venant du "Chaudron sauteur", magasin de potions et chaudrons du village Beauxbalais. Elle en sortit une fiole de cristal qui contenait un liquide limpide et incolore. Certes il était interdit de faire des potions dans les dortoirs, mais là l'académicienne n'avait pas le choix si elle voulait participer au bal masqué. Cette potion ne pouvait être préparée à l'avance, du moins pas la phase finale. C'était la phase la plus importante et elle devait se préparer juste avant la consommation.
    Le contenu de la fiole était un mélange de champignons fantômes, d'écailles de caméléon et de sang de phasme, bouillis dans de l'eau pure des sources de cristal. Si le mélange était limpide c'était grâce à sa conservation dans une fiole de cristal, récipient qui a la propriété de purifier son contenu après un certain temps. C'était une étape indispensable pour l'efficacité de la potion d'invisibilité.
    Krystale versa la décoction dans le petit chaudron qu'elle avait acheté et s'arracha une plume de ses ailes pour la faire bouillir dedans – l'avantage des Fero c'est qu'ils n'ont pas besoin d'un système de chauffage, leurs mains peuvent s'en charger. Il fallait que la température et le temps de chauffage soient précis pour que la source d'ADN du consommateur soit entièrement bouillie. Après cela, elle versa à nouveau la potion dans la fiole de cristal pour la laisser refroidir et se purifier jusqu'à l'heure propice.

    Pendant ce temps elle alla se maquiller : un peu de noir autour de ses yeux violacés pour accentuer le regard mystérieux qu'elle voulait se donner derrière le masque et une teinte rougeâtre à ses lèvres délicates. Elle enfila une paire de mitaines en dentelle dépareillées : l'une blanche affublée d'un petit nœud noir et l'autre noire affublée d'un petit nœud blanc. Pour finir, elle choisit d'installer à son biceps nu un bracelet confectionné pour l'occasion. Une volute en argent sertie de plusieurs petits rubis. Ce soir Krystale avait opté pour du noir et blanc car elle adorait ce mélange, elle trouvait que cette sobriété était ce qu'il y avait de plus beau et de plus élégant. Le rouge sur sa bouche attirait volontairement le regard sur son visage, c'était peut-être enfin l'occasion pour elle que les académiciens regardent autre chose que ses excroissances dorsales. Le seul bijoux argenté qu'elle portait au biceps mettait en valeur l'originalité de sa robe asymétrique.


    Il restait moins de dix minutes avant de rejoindre la salle de bal. Krystale enfila des bottes noires à talon, parcourues d'un long lacet tel un corsage. Elle ne portait aucun collant pour conserver la légèreté de sa tenue.

    L'instant décisif allait se passer dans les prochaines minutes car la potion sur son bureau était prête à la consommation. La jeune Fero but le contenu de la fiole d'un seul trait pour limiter le goût infâme de la décoction et se précipita devant un miroir. La suite de la soirée allait se déterminer maintenant : si elles disparaissaient c'était le bal et une possibilité de participer à l'élection, tandis que si elles restaient il n'y aurait pas de soirée et elle n'aurait plus qu'à ranger le masque qu'elle avait mis tant de temps à fabriquer.
    Elle fit preuve de patience et ne détourna pas une seule seconde l'oeil de ses ailes quand soudain, les plumes se mirent à disparaître de sa vision. Un sourire que l'on voyait rarement traversa le visage de la jeune fille alors qu'elle se découvrait tel un être humain normal. Elle réalisa que sa vie aurait pu être totalement différente si elle était née comme ça et les questions récurrentes qu'elle se posait et qui demeuraient sans réponse lui vinrent à l'esprit : d'où venait ces ailes et pourquoi s'étaient-elles développées sur elle? Mais l'heure n'était pas à la nostalgie. Krystale espérait plutôt que la potion durerait suffisamment longtemps et surtout que personne n'aurait l'idée de passer une main ou de passer trop près de son dos, car si les ailes étaient invisibles, elles n'avaient pas pour autant disparu. Si quelqu'un venait à les toucher, cela éveillerait des soupçons sur son identité et tout le mal qu'elle s'était donné serait gâché.


    Le moment était maintenant arrivé. Les Fero qui portaient leur masque sur le visage se dirigèrent progressivement jusqu'à la salle de bal. Ils entrèrent dans l'immense pièce aménagée et décorée pour l'événement. Pour l'instant le calme et l'ébahissement régnaient, tous semblaient époustouflés par la magie du lieu et de la soirée qui s'annonçait. Krystale croisait parfois le regard d'un autre élève masqué et se demandait à qui il pouvait bien appartenir. Elle ne regrettait plus du tout d'avoir écouté sa meilleure amie qui avait insisté pour qu'elle participe au bal de Noël, elle était même impatiente que la soirée dansante commence!

    Spoiler:
    Excusez ce post plutôt long et très descriptif. Je me suis lancée pour le début du topic, maintenant je pense qu'il serait mieux qu'un professeur déclare le début du bal.
    La description de mon masque viendra plus tard quand tout le monde aura posté, comme ça j'aurai d'autres choses à dire et je vous ai évité un post interminable de descriptions ^^ huhu
    Que la fête commence !


    Dernière édition par Krystale Enhyan le Dim 27 Jan 2013 - 20:19, édité 1 fois
    avatar
    Kendra Dephalys
    Aera
    Aera

    Féminin Sagittaire Nombre de messages : 223
    Age : 32
    Profession : Principale, Employée du Ministère de la Magie

    Re: Le bal masqué de Noël, l'élection d'un roi et d'une reine

    Message  Kendra Dephalys le Lun 7 Jan 2013 - 17:18

    Malgré l’évènement festif qui s’annonçait, Méléonaure n’était pas enthousiasmée le moins du monde par cette soirée. Avec tout le travail qui l’attendait sur son bureau, elle serait bien restée cloitrée dans cette pièce, qu’elle trouvait rassurante. Elle ne se sentait utile qu’ici, assise à ce bureau et se préoccupant des affaires de l’Académie. Mais par son statut, elle se devait d'être présente et de lancer le Bal de Noël. Après tout, c’est elle qui avait contacté les divers groupes de musique qui devaient jouer ce soir, ainsi qu’assisté aux diverses répétitions des cours de Musique Magique de Zajolah, afin que tout soit prêt pour cet évènement. Elle ne pouvait laisser tout le monde à cet instant crucial. Il n’empêche que le thème du « bal masqué » était une bien belle idée. Malheureusement, Méléonaure faisait exception à la règle, puisque toute l’assistance aura les yeux rivés sur elle pendant qu’elle lancera le bal. Ainsi, tout le monde saura qui elle est, malgré son masque. Encore une perspective qui ne l’enchantait guère, étant donné le mal qu’elle s’était donné à trouver sa tenue.

    Inspectant l’heure, elle jeta un dernier regard à son bureau débordant de papiers divers qui l’appelaient tel un envoutement, avant de fermer la porte de cette précieuse pièce. Pendant que les élèves courraient dans tous les sens, à la recherche de l’élément final de leur tenue qui ferait d’eux la personne la mieux habillée de la soirée, Méléonaure elle, rentra dans sa chambre. Sa robe l’attendait sagement, encore emballée dans un film protecteur, cintrée à la serrure de son armoire. Après s’être douchée, la jeune femme prit avec précaution la robe, qu’elle retira du film pour l’enfiler. Elle se regarda dans le miroir et un sourire s’afficha. La robe était de toute évidence sublime, sobre mais magnifique. D’un rouge satiné, s’était une robe bustier incrustée de motifs bordeaux élégants qui scintillaient. Moulant les formes rondes de Méléonaure, elle ne s’évasait qu’en dessous des genoux et couvrait ses pieds. Satisfaite de son choix, la jeune directrice s’affaira ensuite à sa coiffeuse. Elle noua ses cheveux en chignon banane en faisant attention à ce que ne rien de dépasse, charbonna ses yeux et s’appliqua un rouge à lèvre vif, faisant contraste avec son teint pâle. Pour seuls bijoux, elle enfila de longues boucles d’oreilles bordeaux frôlant sa nuque ainsi que des mitaines en dentelles rouge lui montant quasiment jusqu’en haut des bras. Tout le monde savait que la directrice prêtait particulièrement attention à son apparence, même si ses goûts n’étaient pas toujours appréciés de tout le monde. En guise de touche finale, un masque au tissu identique à celui de sa robe avec un rajout de perles rouges et de plumes bordeaux, trouva sa place sur les yeux de la jeune femme, avant que celle-ci enfile des escarpins bordeaux.

    Elle était fin prête pour le bal. Respirant un bon coup, elle s’élança rapidement dans les couloirs, se heurtant parfois à des élèves trop pressés d’aller danser. Elle ne dit rien cependant, car elle n’avait pas l’intention de réprimander qui que ce soit ce soir. Arrivée devant la salle de bal, les portes étaient grandes ouvertes, laissant pénétrer tous les académiciens excités par la soirée dans l’immense pièce qui s’étendait en longueur. Des décorations aux couleurs et formes de Noël avaient été soigneusement accrochées, donnant un air très chic à l’endroit déjà bien raffiné. Au fond de la salle, une estrade s’étendait sur toute la largeur, sur laquelle des musiciens étaient en train de tester leur instrument dans une ambiance détendue.

    Détendue, un mot qu’ignorait Méléonaure ce soir, qui était très stressée, certainement dû au fait qu’elle s’attendait à faire face à plusieurs problèmes imprévus. Et surtout parce que le micro de l’estrade l’appelait. La foule avait déjà bien remplie la salle, et Zajolah dirigeait son petit orchestre, dégageant une musique très agréable.
    La directrice prit son courage à deux mains et prit garde à ne pas trébucher sur l’estrade en y montant. Pressée de remplir son devoir, elle se plaça derrière le micro et murmura un "amplificatum" sur l'objet.


    - Votre attention s’il vous plait.

    La musique cessa et la foule se tut. Les regards se posèrent alors sur la directrice masquée, mais déjà dévoilée.

    - Avant que vous ne rentriez tous chez vous pour célébrer les fêtes de fin d’année en famille, je souhaiterai vous dire au nom de toute l’équipe pédagogique un Joyeux Noël et de très belles fêtes ! Mais sans plus attendre, je vais céder ma place au groupe de musique derrière moi, puisque c’est ce que vous attendez tous ! Je déclare donc officiellement le Bal de Noël ouvert ! Bonne soirée à tous !

    Sur ce, elle descendit de son pied d’estale, dans un tonnerre d’applaudissement et de sifflement, pendant que la musique résonnait déjà derrière elle.


    (Je n'ai pas fais beaucoup plus court tu vois lol ^^')


    _________________
    avatar
    David Escuro
    *******
    *******

    Masculin Vierge Nombre de messages : 88
    Age : 24
    Profession : Pyromane Dérangé

    Re: Le bal masqué de Noël, l'élection d'un roi et d'une reine

    Message  David Escuro le Lun 14 Jan 2013 - 2:13

    Comme à l'accoutumée, avant chaque grande occasion, David essayait de s'occuper l'esprit par une activité quelconque pour ne pas ressentir le stress grandissant, comme relire son journal, au fur et à mesure que l'heure passait. Et comme l'accoutumée, cela n'avait évidemment pas le moindre effet. Le temps s'écoulait lentement et péniblement pour le jeune Fero qui restait assis sur son lit de chambre, en compagnie de sa salamandre qui ne montrait qu'une vivacité limitée. Soudain, après un rapide regard vers l'horloge, il se leva d'un geste rapide : c'était l'heure. Il marcha d'un pas lent vers son armoire, dont il tira sa tenue de soirée intégrale, cintrée plus tôt.

    Après une toilette rapide, il enfila sa tenue, qu'il voulut voir dans son intégralité face à un miroir. Il avait beau avoir vu l'ensemble au préalable, l'effet une fois porté était bien plus grand encore. D'un ordinaire décontracté, il semblait avoir gagné dix ans de plus, tant le changement apporté fut-il radical, qu'un air sérieux avait pris le dessus sur le personnage. Une chemise à boutons d'une couleur bordeaux, surmontée d'un gilet sans manches d'une couleur gris clair se mariait à merveille avec sa carrure, et qui était complétée par un pantalon à pinces noir. Les chaussures noires à bouts carrés qu'il s'était procurées tranchaient avec sa paire habituelle qu'il enfilait pour aller en cours et sillonner de part et d'autre l'Académie. Une tenue légère et sobre, mais qui gardait néanmoins une touche de rouge, qu'il adorait voir partout dans la plupart de ses affaires, un goût qui s'accordait parfaitement avec son appartenance de maison. Une dernière opération restait, consistant à ne pas rater le noeud de papillon, assorti à la chemise.

    Des derniers ajustements par-ci par là, sa coiffure arrangée, il pouvait passer à la dernière étape. Il enfila une longue veste, d'un rouge plus clair, aux manches et à la capuche larges, qui rappelait les robes des sorciers ayant atteint un certain âge et un certain degré de sagesse. Ce vêtement singulier occupait cela dit une fonction toute autre, celle d'accompagner la touche finale, qui faisait le thème même de la soirée : le masque. Les masques avaient toujours fasciné David, qui avait passé de longues heures à philosopher sur leur concept. Le port d'un masque lui procurait un sentiment d'impersonnalité et d'anonymat, deux choses qu'il appréciait considérablement lorsqu'elles étaient employées avec style (ses livres de chevet illustraient bien cette pensée, par des histoires de voleurs courtois et d'assassins distingués). Fabriqué par ses soins, le masque demeurait à moitié caché par la capuche, qu'il retirerait en temps voulu. Désormais fin prêt, il se tourna vers Iblis, qui n'avait cessé de l'observer avec attention durant tout ce temps.


    - Alors? Comment tu me trouves?

    - Fssshhhhh !
    répondit-elle par un son s'approchant davantage de celui d'un chat qui crache, que celui d'une salamandre.

    - Ha ha ha. Ne t'inquiète pas, qu'importe le nombre de charmantes demoiselles présentes à ce bal, tu resteras toujours ma seule et véritable cavalière. Allez, ce soir, tu as quartier libre, mais ne mets pas de désordre dans la chambre, d'accord?

    Après avoir sorti le reptile de son bac, il se dirigea d'une démarche leste et sûre vers la salle de bal. Nulle difficulté à la trouver, même si l'on ne faisait pas partie de l'Académie, car tous les élèves y convergaient en masse, ce qui plaisait à David, l'allure méconnaissable au sein de la foule. Une fois la marche terminée, il pénétra finalement dans l'immense salle, décorée de rouge, d'or et d'argent à l'occasion de Noël. L'ambiance était déjà assurée par la multitude d'élèves déjà présents, ainsi que par l'orchestre dirigé d'une main de maître par le professeur Xamendor. Tout ceci dégageait, à sa manière, un soupçon de magie. Alors que son regard balayait la salle dans l'espoir d'y trouver une silhouette connue, la voix de la Directrice se fit entendre.

    ¤¤¤

    - Votre attention s’il vous plait.

    La musique cessa et la foule se tut. Les regards se posèrent alors sur la directrice masquée, mais déjà dévoilée.

    - Avant que vous ne rentriez tous chez vous pour célébrer les fêtes de fin d’année en famille, je souhaiterai vous dire au nom de toute l’équipe pédagogique un Joyeux Noël et de très belles fêtes ! Mais sans plus attendre, je vais céder ma place au groupe de musique derrière moi, puisque c’est ce que vous attendez tous ! Je déclare donc officiellement le Bal de Noël ouvert ! Bonne soirée à tous !

    ¤¤¤

    Après une salve d'applaudissements, la horde d'élèves commença a s'agiter, semblable à une fourmilière. Le jeune sorcier masqué et encapuchonné parcourut alors la salle, en quête d'une connaissance...

    Spoiler:
    Vive les pavés !



    avatar
    Raphaëlle Deslauriers
    ********
    ********

    Féminin Taureau Nombre de messages : 125
    Age : 23
    Profession : Étudiante

    Re: Le bal masqué de Noël, l'élection d'un roi et d'une reine

    Message  Raphaëlle Deslauriers le Mer 23 Jan 2013 - 21:27

    ------

    Une jeune Tero se promenait dans le jardin alors que tout le monde courrait dans toutes les directions. Elle savait bien que ce soir-là c’était le bal d’hiver, mais elle n’était pas stressée du tout. De toute façon elle ne voulait pas avoir affaire aux filles de son dortoir qui piaillaient comme des poussins atour de leur maman poule.

    C’était vraiment l’une des choses qui l’énervait le plus. Raphaëlle avait donc décidé qu’elle arriverait en retard et que c’était tempi. Dans le jardin c’était calme et silencieux, maintenant qu’elle avait fermé son esprit aux oiseaux potineurs qui nichaient près de l’Académie. En cette journée ou ses émotions étaient un peu mélangeait elle souhaitait plutôt écouter le bruit réconfortant du vent dans les branches et de ses pas dans la neige. Elle se sentait nerveuse, car elle n’allait pas souvent à ce genre d’événement. Ses parents en avaient donné des dizaines, mais pfff qui voulait rencontrer une incompétente comme elle ? Sa seule expérience s’était passée cacher sous une table avec Charlie ou elle avait fini par s’endormir. Ensuite en colère contre toute les filles énervantes du monde. Et finalement de la joie face à quelque chose de nouveau qui lui avait jusqu'alors été interdit. Son visage devait montrer à chaque enjamber une émotion différente.

    Finalement, après avec fait un tour complet de l’Académie, elle était prête à endurer la tornade. La jeune sorcière avait eu la brillante idée de prendre sa douche dès le matin, alors c’était déjà cela de fait. En fait, elle était plutôt organisée alors tout serait fait dans un ordre précis lui permettant de faire cela rapidement.

    Ainsi lorsqu’elle arriva dans sa chambre, elle se lava tout simplement le visage et enfila directement sa robe. Elle glissa aussi ses pieds nus dans ses longues bottes noires, par-dessus un collant de nylon au motif fleurie très joli. Puis elle posa son masque sur sa tête. Il aurait été son genre de se rendre au bal ainsi, mais elle décida d’arranger un peu ses cheveux. Avant de quitter sa chambre, elle s’observa sous toutes les coutures dans le grand miroir de l’armoire.

    A ses pieds, ses longues bottes noires en cuir à lacet n’allaient pas être très subtiles dans un bal chic, mais bien sur, étant incognito sous son masque, elle souriait de joie à l’idée d’être remarqué. Pourquoi pas jouer le jeu jusqu’au bout ? Sa robe était d’un bourgogne foncé et faisait ressortir ses cheveux brun, sa peau blanche et ses yeux rouille. Elle était ajusté à sa taille mince et plusieurs plies partaient d’une épaule et s’arrêtait à la mi-cuisse, là ou l’étoffe avait été coupée pour faire un grand V, laissant sa jambe droite visible. Elle avait enfilé sur ses mains deux gants coupés dans la même dentelle que ses collants qui laissait ses doigts à l’air libre. Pas de quoi se garder au chaud l’hiver. Son masque cachait que ses yeux, et elle laissait glisser une mèche par-dessus. Le reste de ses cheveux avait été noué en deux petites toques légères agrémentées de rubans noirs dans lesquelles plusieurs cheveux rebelles ne voulaient pas tenir. Pour finalisé le tout, elle posa sur ses épaules nue un foulard noir à frange qu’elle avait trouvé pour pas cher dans un commerce.

    Sa robe de bal, elle l’avait fait elle-même. Mais elle avait appelé une de ses anciennes bonnes à la maison et lui avait demandé de faire les collants et les gants pour elles. Elle avait tout reçu par la poste deux jours plus tôt. Elle avait aussi terminé son masque pendant la nuit. Raphaëlle était très satisfaite du résultat. Le tout lui donnait un look très mystérieux et elle avait justement envie d’aller jouer les jeunes demoiselles mystérieuses.

    ------

    Tout ces préparatifs n’avais durée que la moitié d’une heure, mais avec le silence qui l’accompagnait lorsqu’elle quitta sa chambre, la jeune Tero ne fut pas surprise que la soirée sois commencé. En effet, lorsqu’elle poussa les portes de la salle de bal, la musique commençait. Les gens se dispersèrent à son arriver et elle reconnue la directrice au loin qui quittait son podium. Elle venait surement de finir son discourt.

    La jeune retardataire ne se pria pas pour se fondre dans la masse et rapidement aller rejoindre un mur. Elle ne savait pas trop ce qu’il fallait faire quand on était à un bal et souhaitait observer un peu les autres avant. De toute façon, faire tapisserie lui plaisait aussi. Elle avait l’habitude. Seulement, elle se sentait mal à l’aise, car sans animaux, il n’y avait personne pour lui tenir compagnie et elle n’avait pas beaucoup d’amis à l’académie.
    [HRP : Et moi je ramène ça à quelque chose d'acceptable 8D Mais les pavés, c'est super \o/]


    _________________
    avatar
    Matt Serenn
    ********
    ********

    Masculin Vierge Nombre de messages : 105
    Age : 24
    Profession : Etudiant en Licence Sportive

    Re: Le bal masqué de Noël, l'élection d'un roi et d'une reine

    Message  Matt Serenn le Ven 25 Jan 2013 - 2:40

    Une tignasse toute ébouriffée et humide fit son apparition dans un nuage vaporeux, aux senteurs de menthe et d'aloe vera. La porte de douche se ferma derrière le sang-pur qui enroulait autour de sa taille, un drap de bain duveteux. Des petites perles ruisselaient sur son torse athlétique, filant doucement le long de ses muscles – vision idyllique pour la majorité des académiciennes. Il passa une main dans ses cheveux propres et soyeux tout en s'étirant.

    - Aaaaaaaaah ! Je ne connais pas mieux qu'une bonne douche après un entraînement comme celui-ci !

    Victor lui, macérait dans un bain chaud. Il trouvait que c'était un excellent moyen d'éviter les douleurs musculaires.

    - J'te le fais pas dire ! C'est le pied...

    Il laissa échapper un soupir d'extase profonde et Matt ne put réprimer un éclat de rire. Son ami pouvait passer des heures ainsi, lui il n'y arrivait pas.

    - Une fois que tu te seras liquéfié, tu pourras peut-être te faire une beauté, si tu veux avoir une chance de trouver une cavalière ce soir.

    - Ouaaaah merde ! J'avais complètement oublié !


    L'élève sortit précipitamment de la baignoire, provoquant un raz-de-marée. Machinalement, il souleva la serviette de bain posée sur le rebord en céramique pour l'amener jusqu'à lui. Un torrent s'en échappa, et le visage de Victor se déconfit. Blasé, son regard se déplaça du linge gorgé d'eau à son torse, puis à son meilleur ami qui était visiblement hilare devant la scène. Matt ne perdit pas une seconde. Il lança à la tête trempée de son ami une serviette sèche roulée sur elle-même, tel un souaffle. Victor, batteur de son équipe, avait des réflexes aiguisés depuis tant d'années de pratique et attrapa sans mal le projectile avant qu'il ne vienne s'écraser dans sa face.

    - Merci Matt, t'es un vrai pote !

    Le ton qu'il avait utilisé était un tantinet ironique, mais c'était là leur façon de se montrer leur affection. Ils étaient toujours plein de petites attentions l'un pour l'autre.
    Matt effectua un salut militaire pour son ami, un large sourire aux lèvres, avant de s'approcher d'un miroir en ébouriffant et séchant ses cheveux parfumés. Victor le rejoignit à grand pas tout en essuyant son corps – démarche pingouinesque à l'antipode du sex-appeal ; mais tellement drôle ! Où était sa pudeur ? Nulle part, car Victor n'en avait pas.

    - On devrait avoir la paix avec les gamines ce soir. Elles ne nous reconnaîtront jamais avec nos masques.

    - Comptes pas trop là dessus, j'ai l'impression qu'elles ont toutes un radar de mecs greffé au cerveau.


    Ainsi les deux amis finirent leur toilette, délirant sur les surprises que pourraient leur offrir le bal.


    Posté devant le miroir de son dortoir, Matt regardait le résultat de son habillement. Il s'était vêtu d'une chemise écrue, légèrement ample, dont les manches bouffantes venaient se resserrer au niveau des poignets. Un pantalon noir plus prêt du corps retenait prisonnier les pans de sa chemise, et des bottes sombres couvraient ses mollets. Le foulard qu'il ajusta dans le col de la chemise provenait d'un tissu cher. Il était d'un rouge très sombre, qui se mariait parfaitement à la tête de rose piquée au niveau de son coeur. Chaque élément de sa tenue lui avait été confectionné sur mesure par le couturier de sa famille. Même le cordonnier avait été sollicité. En fait, les parents Serenn veillaient toujours à ce que leurs enfants soient vêtus spécialement pour les grandes occasions à l'Académie.
    Il installa sur son visage la dernière et la plus importante touche de la soirée: son masque. Il couvrait le haut de son visage, laissant apparaître sa bouche et son sourire dévastateur, ainsi qu'une partie de ses joues. Le haut de son front était aussi épargné du masque, mais quelques mèches rebelles venaient le parcourir. Il avait été modelé pour le visage du sang pur. Solide, et d'un noir mat. On avait dessiné quelques volutes et arabesques simples et dorées sur la partie destinée à cacher le front, renforçant la beauté de ses yeux émeraudes.


    Maintenant il était prêt. Dans ce costume, Matt devenait encore plus charmant. L'air noble et princier. Il ne cherchait ni à impressionner, ni à étaler la richesse de sa famille, évidemment. Il admirait simplement ces costumes d'époque, et le bal masqué était l'occasion rêvée pour lui de porter ce magnifique ensemble.
    Il rejoint Victor rapidement après avoir arrangé sa coiffure, naturelle et fougueuse. Son ami avait opté pour une tenue plus classique – cela lui correspondait mieux. Ils étaient impatient de voir les filles dans leur plus belle robe, ils ne pouvaient le nier.


    Ils gagnèrent la salle de bal dans laquelle s'engouffraient des vagues d'élèves. Matt cherchait quelqu'un dans la foule lorsque Victor retint son attention.
    - Tu devrais arrêter Matt. A mon avis, tu ne la trouveras pas comme ça. Laisse le bal se dérouler et profite du spectacle qui nous entoure ! Il se mit à parler tout bas, avec un air complice. Et puis tu sais, je suis certain que tu la croiseras ce soir. Tous les deux, vous arrivez toujours à vous retrouver.

    Sur ces mots il lui adressa un clin d’œil et un magnifique sourire, digne d'un meilleur ami. Matt le lui rendit. Au fond de son cœur, il sentait que Victor avait raison.

    Contenu sponsorisé

    Re: Le bal masqué de Noël, l'élection d'un roi et d'une reine

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 17 Oct 2017 - 16:39