Un plongeon dans l'univers de la magie... Dans notre école, apprenez à maîtriser un des quatre éléments, et devenez un vrai sorcier !


Le forum est actuellement en reconstruction, nous demandons aux membres d'être patients jusqu'à l'aboutissement de nos efforts. Les inscriptions sont néanmoins toujours ouvertes !

    Retour aux sources [Maximillen]

    Partagez
    avatar
    Vincent Paoli
    Fero
    Fero

    Masculin Gémeaux Nombre de messages : 7
    Age : 71
    Profession : Professeur de Magie du Feu

    Retour aux sources [Maximillen]

    Message  Vincent Paoli le Dim 26 Aoû 2012 - 20:24

    Près de 40 ans avaient passé, et pourtant, les choses n'avaient pas réellement changé. Le château fourmillait toujours autant d'élèves insouciants qui apprenaient tant bien que mal à utiliser leurs pouvoirs. Le jardin, le lac, la forêt, tout était comme dans mon souvenir. En fait, la seule chose qui avait changé, c'était moi. Plus vieux, plus gros, un peu sourd parfois, moins agile qu'avant, mais tellement plus puissant, et tellement plus sage. Si j'avais dû faire un état des lieux de la personne que j'étais en cette seconde, je me déclarerais plutôt satisfait. Et revenir ici enseigner ajoutait encore à cette satisfaction. Mais ce retour en arrière me faisait bizarre. Qui eût cru que je reviendrai ici..? Certainement pas moi. Mais si j'avais atterri ici, ce ne pouvait être dû au hasard. "Rien n'est dû au hasard". Cette rengaine, je me la répétai autant que me la répétait Octavius de son vivant. Et c'est avec des souvenirs qui me trottaient dans la tête que je me dirigeai machinalement vers l'endroit que j'avais toujours préféré à l'Académie : Le Jardin.

    Après m'être installé en vitesse dans ma nouvelle chambre, j'étais redescendu à l’extérieur pour pouvoir admirer le coucher de soleil du jardin, qui était tout aussi magnifique que dans mon souvenir. Je m'installai dans l'herbe, face à l'étoile qui se couchait lentement à l'horizon. Le soleil avait toujours fait partie intégrante de ma vie, en tant qu'élémentaire bien sûr, car c'est de lui que je tirais une partie de mon pouvoir. Mais même sans ça, j'avais passé le plus clair de ma vie à observer le soleil. Depuis mon enfance en Corse, jusqu'au Japon, le pays du Soleil Levant. J'avais en effet vu des milliers de Soleils, levant, ou couchant, et tous m'avaient laissé un souvenir particulier. Ce soir là, alors que je replongeai dans mon enfance, et dans ma vie toute entière, il avait une douce fragrance de nostalgie, qui semblait se répandre dans l'air en même temps que l'obscurité et la fraicheur.

    Je ne sais pas combien de temps je suis resté là, perdu dans mes pensées, mais toujours est-il qu'à un moment, j'ai pris conscience qu'il faisait nuit noire. J'allumais aussitôt une flamme de ma main droite, afin de dissiper le froid qui s'était épris de moi, et éclairer un peu les alentours. Non pas que j'avais peur, (j'aurais pu me promener dans ce jardin les yeux fermés) mais j'avais toujours préféré la lumière ! Cette flamme me réchauffa vite, et je m'amusais, tout comme lorsque j'étais enfant, à lui faire prendre différentes formes. Bien sûr, alors que dans mon enfance elles prenaient bien souvent les formes les plus simples, j'arrivais maintenant à créer tout ce qui me passait par l'esprit. Pendant quelques mois au Japon, j'avais même gagné ma vie en temps que pyro-marionnettiste.

    -Tiens, mais en voilà une idée qu'elle est bonne ! m'exclamai-je dans la nuit.

    J'allais me servir de ça pour me mettre les élèves dans la poche. Et en plus, ce serait une bonne façon d'apprendre en s'amusant. Il fallait juste que je sache ce que j'allais faire précisément. Peut être faire surgir un lion dans la salle qui leur ficherait bien la trouille pour leur faire comprendre à quel point le feu peut être dangereux. Et tout en pensant à ça, la flamme qui me tenait compagnie prenait la forme de ce gigantesque lion auquel je pensais pour terroriser mes élèves.

    **Ca me semble bien... Dommage que je ne puisse pas le faire rugir... Mais, je peux !**

    Tout en faisant gambader ma marionnette enflammée autour de moi, je sortis ma baguette, et jetai un sort d'illusion auditive qui pouvait reproduire n'importe quel son. Et avec le rugissement d'un fauve, et le fauve en question fait de flammes, mon numéro était parfait. Mais soudain, alors que je continuais à regarder courir l'animal, mon attention fut attirée par un bruit dont je n'aurais su dire la provenance...

    -Qui va la ? dis-je d'une voix forte.
    avatar
    Maximillen Kroëner
    Aera
    Aera

    Masculin Lion Nombre de messages : 282
    Age : 47
    Profession : Professeur de Défense contre les forces du mal et de Duel

    Re: Retour aux sources [Maximillen]

    Message  Maximillen Kroëner le Dim 9 Sep 2012 - 20:26

    La nuit était tombée et Maximillen s'adonnait à ses différentes expériences dans son bureau. Il travaillait, en cette soirée fraîche et dégagée, sur une potion de défense permettant de freiner les brulures ou le venin de certains sortilèges. Il suivait minutieusement les instructions de son grimoire quand il tomba sur cette ligne :


    Ajoutez au substrat trois feuilles émiettées de salsepareille.


    Après avoir fouillé tous les tiroirs et bocaux de son logis, Maximillen dut conclure qu'il n'en avait plus en possession.

    *De la salsepareille... Je suppose que les commerçants de Beauxbalais sont tous fermés à cette heure tardive. Il ne me reste plus qu'une seule solution : en chercher directement dans le jardin de l'école.*

    C'est alors qu'il enfila sa cape, se munit de son inséparable baguette et se dirigea vers le couloir :

    - À toute à l'heure Foudre, je n'en aurai pas pour longtemps. Dit-t-il à sa chatte en refermant la porte.

    Le jardin étant plongé dans l'obscurité de la nuit, le professeur Kroëner alluma la légère lueur au bout de sa baguette afin d'y voir plus clair. Il se déplaçait à petits pas car il ne souhaitait pas particulièrement se faire repérer par un membre du personnel. Si tous les professeurs venaient piocher dans le jardin pour leurs potions, il n'y aurait plus beaucoup de plantes intactes en ce verdoyant espace.
    Après avoir marché vers la partie Est du jardin, Maximillen reconnu les grosses feuilles bien spécifiques de la salsepareille en bordure de chemin. En s'agenouillant pour en récolter trois feuilles, les plus belles soient-t-elles, il laissa s'échapper son petit agenda de la poche de la cape dans un bruit sourd. Aussitôt, une voix puissante se fit entendre non loin de là :


    - Qui va là ?

    Maximillen ne s'attendait pas à rencontrer quelqu'un dans le parc à cette heure-ci. Il se redressa donc rapidement, espérant que le jardinier ne l'avait pas prit la main dans le sac. Il vit alors non loin de là une lueur rouge pareille à un feu de camp. Interloqué, le grand sorcier Aera décida d'aller y jeter un œil. Il vit alors une grande tête de lion enflammée qui virevoltait dans les airs. Le spectacle était impressionnant, mais quand il vit le sorcier qui manipulait ce fauve de feu, Maximillen n'eut qu'une seule réaction :

    - Qui êtes-vous ? Que faites vous avec ces flammes dans le jardin ?

    C'était en effet la première fois que le professeur Kroëner rencontrait ce petit personnage. Ne connaissant ni son identité, ni ses intentions, Maximillen avait tout à penser qu'il s'agissait d'un imposteur. Bien sur le tempérament du grand sorcier lui faisait garder son sang froid, mais il ne restait pas moins méfiant pour autant.


    _________________

      La date/heure actuelle est Lun 15 Oct 2018 - 21:04