Un plongeon dans l'univers de la magie... Dans notre école, apprenez à maîtriser un des quatre éléments, et devenez un vrai sorcier !


Le forum est actuellement en reconstruction, nous demandons aux membres d'être patients jusqu'à l'aboutissement de nos efforts. Les inscriptions sont néanmoins toujours ouvertes !

    Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Partagez
    avatar
    Krystale Enhyan
    *******
    *******

    Féminin Scorpion Nombre de messages : 356
    Age : 22
    Profession : Lycéenne

    Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Krystale Enhyan le Ven 9 Mar 2012 - 11:36

    ¤ ¤ ¤


    Du côté de la Tour Est, un sorcier Tero lançait à la nuit des paroles maléfiques. Au pied d'un arbre titanesque et menaçant qu'il venait de faire pousser dans un tremblement lourd et intense, le sorcier vêtu d'une cape kaki invoquait à présent la population de géants venimeux habitants les crevasses de l'écorce du végétal.
    La masse déployée d'arachnides, scorpions et araignées, se mouvait en direction de la Tour dans un grésillement angoissant.



    PS: cette scène se déroulera dans toute la Tour Est mais possibilité aussi de combattre au pied de la Tour, à l'extérieur du château.
    avatar
    Maximillen Kroëner
    Aera
    Aera

    Masculin Lion Nombre de messages : 282
    Age : 46
    Profession : Professeur de Défense contre les forces du mal et de Duel

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Maximillen Kroëner le Sam 10 Mar 2012 - 12:59

    Cela faisait maintenant plus de trois heures que Maximillen s'était endormi profondément. Il s'était couché tôt car il avait une journée chargée le lendemain. Il était plongé dans un rêve des plus étranges... Sa sœur, Miliana, était venue lui rendre visite au beau milieu d'un cours de duel. La surprise fut totale, mais il contint sa joie et alla lui faire la bise tout en la présentant à ses élèves. C'est alors que toute la classe alla à la rencontre de Miliana et chaque élève à son tour lui fit la bise. Elle semblait très maternelle et continua le cours à la place de Maximillen, alors qu'elle n'était pas sorcière. Méléonaure, qui était assise au fond de la salle silencieusement, constata les compétences de Miliana et s'approcha d'elle en lui offrant un poste de professeur de duel au sein de l'école. La sœur de Maximillen fut touchée et accepta aussitôt. C'est alors que David Escuro entra dans la salle en furie accompagné de Foudre, la chatte de Maximillen. Il la tenait dans ses mains d'un air apeuré, car elle mugissait dans un grondement assourdissant et lourd. Le mugissement se faisait de plus en plus fort et tout le monde se mit à se boucher les oreilles. Plus le grondement était fort, et plus les têtes des élèves présents dans la salle grossissaient, jusqu'à exploser. Bientôt, il ne restait plus que Maximillen, Méléonaure et Miliana dans la pièce. Foudre devient alors aussi grosse qu'un tigre et se mit à rugir de colère, les yeux exorbités : MROOOOAAAARRH !!!! Mrooooaaaarhhhh... mrooarh...

    - MROOOOOOAAAAARRRRRH !!!

    Maximillen se réveilla en sursaut, assis sur son lit, et remarqua que les rugissements de son rêve continuaient. Foudre se tenait au milieu de la chambre, les poils dressés et les oreilles en arrière, la queue ébouriffée, et elle grondait en direction de la fenêtre, les yeux noirs de peur. Jamais auparavant Maximillen ne l'avait vu gronder ainsi.

    - Mais alors, qu'est-ce qu'il t'arrive ma mignonne ?

    Le professeur se leva alors et tira ses rideaux pour voir ce qui effrayant tant sa chatte. L'atmosphère extérieure était sombre et lugubre car une épaisse couche de nuages couvraient la lumière de la pleine lune. Quelques faisceaux permettaient tout de même au sorcier de percevoir le paysage, qui semblait ne rien montrer d'anormal. Il décida donc de sortir de sa chambre afin de jeter un œil par les fenêtres du couloir du troisième étage qui donnaient du côté Est. Il enfila rapidement sa robe de chambre gris claire, enfila une paire de chaussons blanche où était brodé l'écusson Aéra, prit sa baguette qui était posée sur sa table de chevet, et sorti d'un pas hâtif, tourna sur sa droite, et se dirigea vers le fond du couloir où les fenêtres sans rideaux laissaient passer la légère lumière de la lune.

    Arrivé devant les vitres, il n'eut pas besoin d'observer longtemps le paysage pour constater ce qui avait changé ; un arbre gigantesque dépassant la hauteur de la tour Est avait poussé inopinément. Il était encore plus lugubre que l'atmosphère extérieure et paraissait triste. Maximillen avait levé la tête vers sa cime, puis longea du regard les branches rabougries, puis le tronc imposant et délabré, pour arriver aux racines recroquevillées qui sortaient négligemment du sol pour certaines. C'est alors qu'il vit plein de petites tâches sombres se déplacer rapidement en direction de la tour. Il pensa à des arachnides, mais la luminosité manquante le laissait dans le doute. Ce n'est qu'en entendant leur grésillement qu'il put le confirmer. Alors que Maximillen s'apprêta à se retourner pour prévenir la directrice, un rugissement lointain mais puissant se fit entendre. Aucun doute sur l'origine de ce cri, il s'agissait d'un dragon de la famille des noirs des Hébrides. La présence de deux espèces aussi hétérogènes au même endroit et au même moment n'était pas une coïncidence, et ne pouvait signifier qu'une seule chose : l'académie était entrain de se faire attaquer...

    Cette déduction fit monter l'adrénaline dans tout le corps du professeur Kroëner qui se retourna aussitôt, porta sa baguette à son cou afin d'amplifier la puissance de sa voix et dit au milieu des couloirs en s'adressant à ses collègues :


    - Réveillez-vous tous ! On nous attaque ! Préparez-vous en vitesse et prenez vos baguettes !


    _________________
    avatar
    Lily Lackey
    *******
    *******

    Féminin Cancer Nombre de messages : 11
    Age : 23
    Profession : Elève de 7ème année

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Lily Lackey le Mar 13 Mar 2012 - 22:19

    Lily n'arrivait pas à dormir, une mauvaise impression l'empêchait de dormir. Pour passer le temps, elle décidait de faire un tour dans les couloirs. A cette heure elle savait pertinemment que les professeurs étaient déjà tous au lit et qu'elle ne risquerait pas d'en croiser un dans les couloirs.
    Elle flânait depuis quelques temps quand elle entendu un hurlement de terreur. Cette voix, elle la reconnut de suite comme étant celle de son professeur de Défense contre les Forces du Mal.

    - Réveillez-vous tous ! On nous attaque ! Préparez-vous en vitesse et prenez vos baguettes !

    Elle regardait par la fenêtre et vit un énorme troupeau d'araignées. L'animal qu'elle haïssait le plus au monde.
    Elle entendit des bruits de pas dans le couloir et se retrouva face à ses professeurs et d'autres qu'elle ne connaissait pas.

    - Il faut réveiller les élèves et faire participer les élèves les plus âgés.
    avatar
    Yuki Hamaeda
    *****
    *****

    Masculin Scorpion Nombre de messages : 19
    Age : 24

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Yuki Hamaeda le Ven 13 Avr 2012 - 5:40

    Depuis un peu plus tôt dans la journée un mauvais pressentiment oppressait Yuki. De ce fait il ne dormait pas vraiment et cherchait un moyen de s’endormir rapidement pour être en forme et affronter la journée du lendemain. Il finit tout de même par se rendre à l’évidence qu’il ne trouverait pas le sommeil en restant dans son lit et que prendre l’air lui ferait le plus grand bien.

    Il sorti donc en silence de son dortoir après avoir enfilé son uniforme, des fois qu’il puisse se faire pincer c’est plus prudent. une fois dans le couloir il se senti plus oppressé encore et cela ne lui disait rien qui vaille.

    Le plus court pour aller dehors d’où il était était sans doute la terrasse de la tour est. C’est donc dans cette direction que ses pas le menèrent. A peine y fut-il arrivé qu’une voix forte lui arracha les tympans.

    - Réveillez-vous tous ! On nous attaque ! Préparez-vous en vitesse et prenez vos baguettes !

    Le spectacle qui s’offrait à lui était effectivement épouvantable. Des tas de bestioles ressemblant des arachnides grouillait au pied de la tour et se dirigeait vers eux. La peur envahit les entrailles du jeune homme qui fut totalement tétanisé. Il entendit au loin une voix féminine mais sans comprendre ce qu’elle disait. La seul chose qui lui venait encore à l’esprit était l’écho de ce souvenir pas si lointain où la même peur lui avait fait déclencher un ouragan dans le dortoir de sa maison.

    La peur devint encore plus intense à l’idée que le phénomène puisse se reproduire et qu’il blesse ses professeurs ou camarades.

    - Je ne peux pas ...

    Ce fut les seuls mots qui passèrent la barrière de ses lèvres et en murmure qu’il ne pensait être audible. Il savait au fond de lui qu’il n’était pas prêt à combattre aux cotés des autres. Il est bien trop dangereux pour eux. Cette pensée le ramena à son impuissance et sa dangerosité. Il devait partir au plus vite avant de perdre le contrôle de lui.


    _________________
    avatar
    Maximillen Kroëner
    Aera
    Aera

    Masculin Lion Nombre de messages : 282
    Age : 46
    Profession : Professeur de Défense contre les forces du mal et de Duel

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Maximillen Kroëner le Ven 20 Avr 2012 - 20:35

    Après avoir lancé son alerte, Maximillen n'eut besoin d'attendre qu'une dizaine de secondes pour voir les premières portes s'ouvrir. Se furent les professeurs de vol et de soins aux créatures magiques qui sortirent les premiers, suivis de très près par les professeurs de langues, de sortilèges, de botanique, d'histoire de la magie et de divination. Tous paniqués, ils s'approchèrent du professeur Kroëner pour savoir ce qu'il se passait d'assez grave pour qu'un érudit avertisse ses collègues de la sorte en pleine nuit.
    Les professeurs étaient à présent tous regroupés autour de Maximillen qui se tenait toujours devant la fenêtre, et après avoir fait un bref résumé en jetant un coup d'oeil dehors, le professeur de sortilèges déclara :


    - Il faut réveiller les élèves et faire participer les élèves les plus âgés.

    Maximillen acquiesça, mais précisa qu'un dragon était également présent dans l'enceinte du château, et qu'il fallait donc se répartir en deux groupes : l'un irait combattre le noir des Hébrides, et l'autre s'occuperait des arachnides.
    Sans réfléchir, le professeur de vol lança :


    - Je vais m'occuper du dragon. Mais bien qu'il s'agisse d'une seule créature, j'aurai besoin d'aide. Un noir des Hébrides est au moins aussi dangereux d'un troupeau d'arachnides...

    Maximillen savait qu'il avait raison, et pour lui il était évident de répartir les professeurs en deux groupes équitables. Ils décidèrent d'envoyer les professeurs de vol, d'anglais, d'histoire de la magie et de divination combattre le noir des Hébrides tandis que les professeurs d'allemand, de soins aux créatures magiques, de sortilèges et de botanique iraient avec Maximillen combattre les arachnides.

    Le groupe chargé du dragon se dirigea vers les escaliers, et tomba nez à nez avec Lily Lackey. Dans la précipitation, le groupe de professeur aurait bousculé la jeune élève si elle ne s'était pas poussée à temps. Le professeur de vol l'interrogea sur un ton presque colérique :


    - Mais que fais-tu toute seule dans les couloirs en pleine nuit ? Ce n'est vraiment pas le moment de trainer en ce moment !


    Voyant qu'il était entrain de s'emporter à cause du stresse, la professeur d'histoire de la magie calma le dialogue :

    - Du calme voyons, Lily est une élève expérimentée de 7ème année, je pense qu'elle peut nous aider à combattre, nous ne serons pas de trop.

    - Il est hors de question d'envoyer un élève combattre un noir des Hébrides !

    La professeur d'histoire de la magie se tourna vers Lily et lui dit solennellement :

    - Ecoutes-moi bien, l'école est entrain de se faire attaquer par un dragon et un troupeau d'araignées, nous n'en savons pas plus pour le moment. Nous quatre allons à l'extérieur pour repousser le dragon. Toi tu peux aller rejoindre le professeur Kroëner et ses collègues au bout du couloir pour les aider à combattre les araignées, si tu t'en sens capable...

    Les trois autres professeurs étaient déjà entrain de descendre les escaliers hâtivement car ils savaient que le temps pressait.

    De son côté, Maximillen était entrain d'établir une stratégie face aux arachnides qui étaient sur le point d'atteindre la tour Est.


    - Vous quatre mettez-vous en position d'attaque sur le balcon de la terrasse pour empêcher les arachnides de monter la tour. S'ils arrivent à s’immiscer à l'intérieur par une quelconque fenêtre, ce serait une catastrophe ! Pour ma part, je vais aller chercher Foudre, elle pourrait nous être utile.

    En effet, Maximillen avait le pouvoir de décupler ses forces au combat en faisant appel à sa chatte Foudre. Des puissants éclairs pourraient alors accompagner ses sortilèges de sa magie élémentaire de l'air. En marchant vers sa chambre où se trouvait Foudre, le professeur Kroëner croisa Yuki Hamaeda, un de ses élèves de 5ème année. Il semblait totalement apeuré. Étant du même élément que cet élève, Maximillen se proposa de le rassurer, sans se demander pourquoi il était dans les couloirs des chambres des professeurs à une heure pareille.

    - Je suppose que tu sais ce qui est entrain de se passer ? Je sais que c'est effrayant, mais rassures-toi si tu ne te sens pas prêt à combattre, personne ne t'en obligera. Tu peux tout de même nous aider en allant chercher du renfort auprès des élèves, seulement ceux de ton âge ou plus âgés.

    Pour l'instant l'aide la plus précieuse que Yuki pouvait lui apporter serait bien celle-ci. Ils auraient besoin de renforts et pour bientôt !


    Dernière édition par Maximillen Kroëner le Mar 1 Mai 2012 - 18:47, édité 1 fois


    _________________
    avatar
    Yuki Hamaeda
    *****
    *****

    Masculin Scorpion Nombre de messages : 19
    Age : 24

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Yuki Hamaeda le Lun 23 Avr 2012 - 7:38

    C’est le professeur Kroëner qui sorti Yuki de sa tétanie. Le professeur de défense contre les forces du mal étiat pressé cela se voyait comme le nez au milieu de la figure et pourtant il prit un peu de temps pour parler au jeune homme.

    - Je suppose que tu sais ce qui est entrain de se passer ? Je sais que c'est effrayant, mais rassures-toi si tu ne te sens pas prêt à combattre, personne ne t'en obligera. Tu peux tout de même nous aider en allant chercher du renfort auprès des élèves, seulement ceux de ton âge ou plus âgés.

    Entendre sa voix fini de faire partir les dernières bribes du souvenir et le petit Aéra se senti rassuré. Après tout il y avait ici des personnes ayant le même pouvoir que lui et qui seraient à même de canaliser son énergie en cas de débordement.

    Il hocha de la tête quand le professeur lui demanda s’il savait ce qu’il se passait. L’homme face à lui ne l’obligeait pas à se joindre à la bataille et Yuki s’en félicita. Il ne se sentait pas tout à fait prêt en revanche oui il était capable d’aller chercher ses camarades.

    - J’y vais tout de suite monsieur.

    Il n’eu pas à bouger d’où il était pour se faire. Etant plus petit son père lui avait appris à manipuler l’air afin faire circuler des sons dans les directions qu’il souhaitait. Il prononça donc un simple «Venez à la terrasse de la tour est on a besoin de vous» qui se propagea dans les couloirs aérien qu’il avait crée dans le château en direction de son dortoir. Il avait ciblé seulement les plus âgés pour ne pas réveiller les plus petits qui pouvait dormir encore.

    Après s’être assuré que son message était bien arrivé Yuki s’avança d’avantage sur la terrasse jusqu’à être collé contre la balustrade. Au moins s’il perdait le contrôle des forces qu’il appellerait il ne blesserait pas ceux qui combattent avec lui.

    Les araignées étaient à présent bien plus près que lorsqu’il était arrivé. Il réfléchissait au meilleur moyen de les ralentir. Il se souvint alors d’une technique d’ont se servait son père quand leur chat était encore petit et cherchait à s’échapper. Comprimer l’air autour de lui. Il ne pourrait totalement stopper les arachnides qui étaient trop nombreuse pour cela mais elles seraient considérablement ralenti ce qui laisserait aux autres le temps d’agir.


    _________________
    avatar
    Krystale Enhyan
    *******
    *******

    Féminin Scorpion Nombre de messages : 356
    Age : 22
    Profession : Lycéenne

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Krystale Enhyan le Jeu 26 Avr 2012 - 15:48

    Lorsque David et Krystale arrivèrent aux dortoirs Fero, les chargés de discipline des dormitoriums rassemblaient les jeunes élèves sous ordres de les amener en lieu sûr dans le Grand Sous-sol de l'académie. Malgré l'effervescence régnant dans les chambres Krystale réussit à se faufiler jusqu'à son lit. Elle tendit le bras pour saisir sa baguette sur la table de chevet et se redressa vivement en direction de l'énorme cage en verre dans laquelle son reptile s'affolait.

    Lors de son arrivée à l'école de magie, la chargée de discipline Fero avait attribuée à Krystale le plus grand côté du dortoir afin d'installer le vivarium qu'habitait son précieux animal. En effet, Hebi était un serpent exceptionnel. Il semblait attaché à sa maîtresse par un lien puissant, sans doute parce qu'il avait été son plus fidèle ami, sans jugement et préjugés à son égard, depuis que sa nouvelle vie à l'académie avait débutée. La jeune Fero l'avait élevé et dressé dans la plus grande complicité. Certaines nuits de weeks-ends ou de vacances, lorsqu'aucune sorcière de la maison Fero ne restait à l'académie, Krystale accordait quelques moments de liberté à son reptile. Elle le sortait de sa cage translucide, puis dans une confiance et une entente parfaite, le laissait se coucher à ses côtés. La simple étreinte de son corps frais et lisse la réchauffait et lui faisait oublier sa solitude quotidienne. Elle lui confiait parfois ses craintes et ses pleurs. Il était en réalité, le seul être à connaître ses faiblesses, ce qui faisait de lui un allié et un ami indispensable à sa vie.
    Krystale ne pouvait se résigner à le laisser enfermé, surtout dans cet état de folie. La porte de verre lui fut donc ouverte.

    Le reptile rampa jusqu'aux bras de sa maîtresse qui l'installa autour de sa nuque. A ce moment, un vent messager vint apporté l'appel à l'aide du jeune Yuki Hamaeda.

    *Venez à la terrasse de la Tour Est, on a besoin de vous.*
    Krystale regarda les jeunes élèves autour d'elle mais aucun d'eux ne semblait avoir perçu le message. Elle se douta alors que seuls les sorciers les plus âgés étaient réclamés là-bas. Cela l'inquiéta davantage.
    *Peut-être que le dragon est venu près de la tour et a lancé une attaque. Il faut à tout prix se dépêcher de rejoindre les autres à la terrasse.*

    Dans la salle commune des Fero les chargés de discipline maintenaient le calme en expliquant succinctement la situation aux élèves. Ils avaient séparé les collégiens des lycéens car ces derniers étaient appelés à la terrasse. La gardienne du dormitorium des filles s'approcha de ce groupe que Krystale avait rejoint et s'adressa à eux, tandis que le gardien du dormitorium des garçons emmenait les collégiens dans les sous-sol du château.
    -Je pense que vous venez tous d'entendre le message de notre camarade. Je me dois de vous informer du danger que nous allons bientôt affronter car j'ai entendu en venant ici qu'une vague d'arachnides s'approchait de la tour, il faudra donc que nous restions groupés et utilisions leur point faible pour espérer les vaincre. Des professeurs sont déjà sur place mais nous aurons besoin de tous les mages possibles si nous voulons en finir rapidement. Personne n'est forcé à se battre évidemment, chacun est libre de choisir.
    D'une main bienveillante elle indiqua le groupe de collégiens se dirigeant vers les sous-sol. Quelques sorciers peu expérimentés, de 5ème année majoritairement, décidèrent de les suivre.
    Maintenant allons-y, ils ont besoin de nous à la terrasse!

    La gardienne était étudiante en dernière année de Licence Génie des sorts. Toute la maison Fero la connaissait puisqu'elle était l'une des plus jolies, des plus gentilles et des meilleures élèves de l'académie. Le groupe complet semblait totalement confiant à ses côtés. Ils prirent donc le chemin du combat avec la rage de vaincre, quoi qu'il en coûte, les intrus venimeux.


    PS: Ceci est un avant goût, je n'ai pas encore fini le post mais je ne voulais pas vous faire attendre plus longtemps. Je posterai la fin ce soir !! Et désolée pour le temps de réponse.


    Dernière édition par Krystale Enhyan le Lun 30 Avr 2012 - 21:47, édité 1 fois
    avatar
    Krystale Enhyan
    *******
    *******

    Féminin Scorpion Nombre de messages : 356
    Age : 22
    Profession : Lycéenne

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Krystale Enhyan le Lun 30 Avr 2012 - 21:44

    Etant donné que la terrasse se situait au deuxième étage du château, en face de la salle commune des Fero, le groupe put rejoindre Yuki et les autres sorciers très rapidement. Arrivés sur le grand balcon, ils virent soudain le spectacle effrayant qui se jouait devant eux. Des dizaines d'araignées sombres et velues s'approchaient de la tour à une vitesse alarmante. Lorsqu'ils se penchèrent au-dessus de la balustrade pour regarder en contrebas, ils découvrirent que la première ligne d'acromantulas parcourait déjà le mur dans leur direction. Quelques rares rayons de lune qui traversaient le voile inquiétant de brume venaient se refléter dans leurs yeux luisants de malignité et d'un noir profond, tels des fragments d'obsidienne polis. Le crissement de leurs pattes crochues sur les parois de l'édifice pouvait glacer le sang des plus sensibles, mais les sorciers ne se laissèrent pas déstabiliser.

    Krystale avait déposé Hebi au sol car il était très nerveux. Il restait néanmoins à ses côtés et guettait le danger qui viendrait la blesser.

    *Les acromantulas craignent vraiment les serpents. J'ai bien fait de t'avoir emmener avec moi mon Hebi, tu nous seras bien utile dans cette bataille.*

    Les premiers sorts furent lancés sur les assaillants quelques mètres plus bas. Le feu jaillissait des mains des Fero et s'écrasait sur les bêtes qui hurlaient et tombaient de la tour. Les cadavres calcinés gisaient sur le dos, leurs huit pattes recroquevillées vers le centre de leur abdomen. Ce manège dura quelques minutes, les sorciers essayant de repousser l'invasion.
    -Nous ne pourrons pas les retenir longtemps à ce rythme. Nous épuisons notre magie, il faudrait lancer un sort de masse ou créer une barrière pour nous laisser un peu de répit.
    Cette voix appartenait à la chargée de discipline Fero qui se battait aux côtés de Krystale. Elle semblait s'adresser à cette dernière.
    -Je suis d'accord avec toi. J'ai pensé à plusieurs sortilèges. Aragna Exumeï, mais je pense qu'il serait inefficace vu leur nombre et qu'il ne s'applique pas aux scorpions. Tu pourrais peut-être lancer le Feudeymon mais j'ai peur des dégâts que cela causerait sur la végétation. Un incendie ravageur serait à éviter.
    A mon avis, la meilleure chose à faire pour l'instant serait le Protego Totalum. Cela protégera la tour le temps d'établir un plan.

    -Eh bien, je vois qu'on ne m'a pas menti sur tes capacités d'analyses! Tu as repéré les scorpions qui sont restés en retraite et pensé à l'éventualité d'un incendie dévastateur.
    Malheureusement je ne maîtrise pas parfaitement le Feudeymon, cela serait en effet dangereux de l'utiliser. Le sortilège de protection me semble aussi être le meilleur moyen de les ralentir.


    Les deux étudiantes restaient très concentrées sur la situation et repoussaient les araignées tandis qu'elles exposaient leur réflexion respective. La gardienne Fero se tourna ensuite vers les professeurs et leur proposa de jeter le sortilège Protego Totalum sur la tour et les façades adjacentes du château. Pendant ce temps, Krystale se remémorait ses paroles.
    *Pourquoi lui aurait-on parlé de moi? Qui serait venu lui vanter mes facultés?*


    Dernière édition par Krystale Enhyan le Jeu 24 Mai 2012 - 22:14, édité 1 fois
    avatar
    Lily Lackey
    *******
    *******

    Féminin Cancer Nombre de messages : 11
    Age : 23
    Profession : Elève de 7ème année

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Lily Lackey le Mar 1 Mai 2012 - 12:58

    Lily venait de rejoindre les combattants sur la terrasse. Rien que d’imaginer les dizaines d’araignées et de scorpions amassés aux bas de la tour la faisait frissonner d’effroi, mais elle pris son courage à deux mains et s’avança vers les autres.

    -Nous ne pourrons pas les retenir longtemps à ce rythme. Nous épuisons notre magie, il faudrait lancer un sort de masse ou créer une barrière pour nous laisser un peu de répit.

    Cette voix appartenait à une fille que Lily ne connaissait pas mais qui était sans aucun doute plus âgée qu’elle et de la maison Fero au vu de son blason. Elle se battait aux côtés de Krystale, une élève de la même promotion que Lily.

    -Je suis d'accord avec toi. J'ai pensé à plusieurs sortilèges. Aragna Exumeï, mais je pense qu'il serait inefficace vu leur nombre et qu'il ne s'applique pas aux scorpions. Tu pourrais peut-être lancer le Feudeymon mais j'ai peur des dégâts que cela causerait sur la végétation. Un incendie ravageur serait à éviter.
    A mon avis, la meilleure chose à faire pour l'instant serait le Protego Totalum. Cela protégera la tour le temps d'établir un plan.


    -Eh bien, je vois qu'on ne m'a pas menti sur tes capacités d'analyses! Tu as repéré les scorpions qui sont restés en retraite et pensé à l'éventualité d'un incendie dévastateur. Malheureusement je ne maîtrise pas parfaitement le Feudeymon, cela serait en effet dangereux de l'utiliser. Le sortilège de protection me semble aussi être le meilleur moyen de les ralentir.

    Lily décida d’apporter sa contribution aux combats.

    -Je suis d’accord là-dessus, le sortilège de protection est le meilleur moyen de les ralentir pour le moment, mais il faut aussi penser à les éliminer.
    Krystale, je pense que tu sais que les acromantulas craignent les serpents, peut être pouvont nous faire participer Hebi au combat. Je pense que le plus intelligent serait de rassembler les arachnides pour pouvoir plus facilement les éliminer. Si Hebi les maintient d’un côté en les rassemblant, je pourrais en faire autant en leur barrant la route avec un mur d’eau qui les encercleraient, puisque les araignées et les scorpions ne savent pas nager, il n’y presqu’aucune chance qu’ils s’en approchent et essayent de passer par-dessus.
    Je pourrais les maintenir le temps nécessaire à ce que vous trouviez un sortilège suffisament puissant et que vous maitrisiez suffisamment pour les détruire.


    Lily regarda les différentes personnes en face d'elle en attendant leur approbation. Elle en profita pour décompresser et oublier qu'elle allait se battre contre des araignées, sa plus grande phobie.
    avatar
    Maximillen Kroëner
    Aera
    Aera

    Masculin Lion Nombre de messages : 282
    Age : 46
    Profession : Professeur de Défense contre les forces du mal et de Duel

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Maximillen Kroëner le Mar 1 Mai 2012 - 14:58

    - J’y vais tout de suite monsieur.

    Yuki semblait avoir repris de l'assurance. Il lança immédiatement un appel général par le biais de sa magie élémentaire. Maximillen ne l'entendit pas puisque Yuki avait ciblé uniquement les élèves mentionnés par le professeur, à savoir les lycéens et les étudiants.

    - Merci beaucoup, je dois y aller à présent.

    Maximillen devait rapidement chercher sa chatte Foudre dans sa chambre. Il abandonna donc le jeune élève dans le couloir, ce qui lui permettrait de décider s'il souhaitait combattre ou non.
    Le professeur arriva rapidement devant la porte de sa chambre qui n'était pas loin, et entra hâtivement :


    - Foudre ! Foudre ! Je vais avoir besoin de ton aide ma belle.

    Elle arriva au galop, la queue hérissée et les yeux pleins de panique. Elle avait ressenti la mauvaise aura magique qui planait au dessus du château, et la pleine lune n'arrangeait rien à son excitation. Maximillen n'attendit pas qu'elle arrive à son niveau pour rebrousser chemin en direction de la terrasse, car il savait qu'elle le suivrait en courant. Avant de tourner au bout du couloir, le professeur Kroëner ferma la porte de sa chambre d'un courant d'air.

    Avant même d'apercevoir la porte vitrée de la terrasse, on pouvait entendre le brouhaha causé par la foule de sorciers qui combattaient déjà sur la tour Est. Cela rassura Maximillen.


    * L'appel de Yuki a bien été entendu *

    Lorsqu'il franchit la porte de la terrasse, le professeur de défense contre les forces du mal reconnut Krystale aux côtés de plusieurs élèves Fero. Cela ne semblait pas étonnant puisque leur salle commune se situait juste à côté de la terrasse. Auprès de Krystale se tenait également Lily. Son regard effrayé reflétait sa phobie des arachnides, mais le discours qu'elle était entrain de prononcer lui rendait de l'assurance :

    -Je suis d’accord là-dessus, le sortilège de protection est le meilleur moyen de les ralentir pour le moment, mais il faut aussi penser à les éliminer.
    Krystale, je pense que tu sais que les acromantulas craignent les serpents, peut être pouvons nous faire participer Hebi au combat. Je pense que le plus intelligent serait de rassembler les arachnides pour pouvoir plus facilement les éliminer. Si Hebi les maintient d’un côté en les rassemblant, je pourrais en faire autant en leur barrant la route avec un mur d’eau qui les encercleraient, puisque les araignées et les scorpions ne savent pas nager, il n’y a presque aucune chance qu’ils s’en approchent et essayent de passer par-dessus.
    Je pourrais les maintenir le temps nécessaire à ce que vous trouviez un sortilège suffisamment puissant et que vous maitrisiez suffisamment pour les détruire.


    Maximillen intervint aussitôt, bien qu’il n'eut pas entendu le début de la conversation :

    - Cela peut fonctionner, mais il ne faut pas oublier que la tour est large, et que nous risquons d'être assaillis de tous les côtés. Je vous laisse donc mettre en œuvre votre plan de ce côté de la terrasse. Pour ma part je vais aller de l'autre côté afin de ne pas nous faire submerger.

    Maximillen se retourna donc pour se rendre au bout de la terrasse lorsqu'il vit le jeune Yuki, au bord de la balustrade, prêt à combattre. Le grand sorcier fut agréablement surpris de le voir ici.

    * Ah, je vois qu'il a changé d'avis et que sa peur est passée. Il est courageux ! *

    En passant à côté de lui, le professeur Kroëner lui dit :

    - Suis moi !

    Maximillen continua son chemin, toujours en compagnie de Foudre qui devait galoper à côté de ses longues jambes qui avançaient rapidement. Il arriva au bout de la terrasse où seuls les professeurs de sortilèges et de botanique tentaient de ralentir les araignées. Cela s'avérait difficile malgré leur puissance, puisque les araignées arrivaient en masse. Elles furent donc soulagées de voir leur collègue Mr Kroëner arriver. Ce dernier espérait que le jeune Yuki l'avait bien suivi, car il ne serait vraiment pas de trop de ce côté de la terrasse.

    - Alors mesdames, je vois que l'on peine à effrayer quelques arachnides ! dit Maximillen avec une pointe d'humour.

    - Oh je t'en pris Maximillen, viens nous aider au lieu de plaisanter. Elles atteindront bientôt les fenêtres du premier étage ! rétorqua le professeur de sortilèges.

    Le professeur de sortilèges était une femme du même âge que Maximillen. Ils se connaissaient bien puisqu'ils étaient dans la même promotion de la licence Génie des Sorts. Durant leurs études, ils ne se connaissaient pas plus que deux camarades de classe, mais c'est lorsqu'ils furent tous deux nommés professeurs de l'Élément Académie que leurs liens se soudèrent.
    Le professeur de botanique était une femme plus âgée au visage marqué par le temps, et aux mains usées par le travail. Sa magie élémentaire était la Terre, ce qui pouvait sembler évident pour un professeur de botanique. Elle avait une grande expérience et une maîtrise inégalable de sa magie. Et justement, elle était entrain de lancer un sort :


    - Herbivicus !

    Les branches de lierre présentes sur les parois de la tour Est se mirent à grossir incroyablement. Les feuilles devinrent aussi grosses que les têtes des arachnides. Du bout de sa baguette, la sorcière Tero manipulait à présent ces plantes géantes. Les feuillages frappaient violemment les arachnides pour les faire tomber au sol ou les assommer contre le mur, pendant que les branches enlaçaient fermement l'abdomen des araignées pour les faire exploser. Certaines araignées plus vives que d'autres réussissaient à ronger les feuilles et à broyer les branches du lierre qui se tordait alors de douleur. Le combat semblait équitable de ce côté, mais d'autres animaux venimeux grimpaient le long de la tour, hors de portée des plantes vivantes. Soudain, on entendit un bruit sourd comme si quelqu'un cognait à une vitre. En se penchant au dessus de la balustrade, les professeurs de sortilèges et de défense contre les forces du mal constatèrent avec effroi qu'une araignée tentait de briser la vitre du premier étage qui menait au dortoir des filles Fero. C'est alors qu'on entendit un cri dominer le chaos déjà présent :

    - DURO !

    Un éclair blanc jaillit de la baguette du professeur de sortilèges. L'araignée sur le rebord de la fenêtre se figea et tomba comme une pierre. Elle assomma plusieurs de ses comparses avant de se briser sur le sol comme une statue. Maximillen fut satisfait de l'agilité de sa collègue :

    - Bien joué !

    Voyant que la situation devenait difficile, le professeur Kroëner se retourna pour voir si Yuki était là pour venir les aider. À quatre ils arriveraient peut être à repousser les monstres sur cette petite parcelle de la tour.


    _________________
    avatar
    David Escuro
    *******
    *******

    Masculin Vierge Nombre de messages : 88
    Age : 24
    Profession : Pyromane Dérangé

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  David Escuro le Sam 12 Mai 2012 - 2:16

    - Cela peut fonctionner, mais il ne faut pas oublier que la tour est large, et que nous risquons d'être assaillis de tous les côtés. Je vous laisse donc mettre en œuvre votre plan de ce côté de la terrasse. Pour ma part je vais aller de l'autre côté afin de ne pas nous faire submerger.

    David observa le professeur Kroëner s'en aller de l'autre côté de la Terrasse, pendant que Krystale, Lily et leurs camarades Fero cherchaient un plan d'action. Il avait une certaine difficulté à prendre part à la concertation, car il sentait l'adrénaline monter rapidement. Il s'était toujours demandé comment il agirait dans ce genre de situation, et il se rendit compte rapidement que cela ne se passait pas comme il avait pu l'envisager.
    Iblis enroulée autour de sa nuque, le jeune Fero repassait en revue les atouts dont il disposait. Il songea à la décoction de mue de salamandre, dont il gardait toujours un flacon en poche, ainsi qu'au flacon de sang de salamandre qui se trouvait dans ses affaires, au dortoir des garçons situé au 3ème étage. L'une permettant d'optimiser ses sortilèges affiliés au feu, l'autre faisant office de breuvage curatif d'urgence, il fallait les garder en mémoire.


    C'est alors qu'une idée lui vint en tête en repensant au mot "éliminer".

    *Bingo!*

    Il se tourna ensuite vers le groupe qui planifiait toujours leur défense.

    - Vous avez entièrement raison. Cependant, dans l'état actuel des choses, ça ne fera que ralentir leur progression, et ces bestioles pourront revenir à la charge. Il va falloir qu'on les brûle vives.


    Il ne put s'empêcher de jubiler en terminant sa phrase. Puis il s'adressa aux Fero présents.

    - A tous les Fero de 5ème année et plus : qui connait le Maléfice de Flagrance?

    La gardienne du dormitorum prit la parole.

    - Je pense que nous sommes quelques uns à pouvoir le lancer, mais dans quel but? Il se lance sur un objet qui brûle quiconque le touche, et nous n'avons pas d'armes blanches qui pourraient faire l'affaire...


    - L'objet sera la façade même de cette tour. Techniquement, elle est composée de pierres entreposées les unes sur les autres, nous n'avons qu'à ensorceler ces pierres. Mais un maléfice seul ne sera pas suffisant, ces choses ont un épiderme plutôt épais. Il faut donc que l'on lance une Flagrance groupée. Au final, pendant que le mur d'eau de Lily, Hebi, et le Protego Totalum les bloqueront, elles se brûleront le corps en essayant de grimper sur la paroi, et je peux vous promettre que ça sera une belle grillade. Que ceux qui sont aptes se regroupent !

    Une poignée d'élèves Fero se rassemblèrent devant David. A vue de nez, le petit groupe devait faire 7 ou 8 personnes, c'était bien plus que ce qu'il espérait. Il sorti de sa poche un flacon contenant un liquide opaque, de couleur gris-rose pâle et en but une petite gorgée, qui laissait une impression désagréable de vase en bouche.

    - Prenez en une petite quantité, et passez-le entre vous. Cela augmentera l'intensité des brûlures du maléfice pendant quelques minutes. Allons-y ! Il n'y a pas de temps à perdre !


    Se plaçant au bord de la rembarde de la terrasse, le jeune Fero se saisit de sa baguette, et pendant qu'il regardait le groupe d'araignées ramper dans sa direction, il visa les pierres de la façade et prononça avec fermeté : "Felici Flangrancio !"; suivi par ses camarades.

    Le lancement du maléfice produisit des filets de couleur rouge qui vinrent s'abattre sur la paroi. Lorsque les araignées parvinrent à la zone ensorcelée, leurs pattes commencèrent à fumer, et un bruit semblable à celui d'un steak posé sur un grill se fit entendre, suivi par une série de cris montrant qu'elles se tordaient de douleur, avant de tomber dans le vide. Un spectacle auquel Iblis ne put s'empêcher de s'éxclamer par un cri d'engouement. Ne touchant cependant pas la totalité d'entre elles, le reste revenait aux défenses placées sur la Terrasse même.


    - Et une brochette d'acromantules, une !




    avatar
    Krystale Enhyan
    *******
    *******

    Féminin Scorpion Nombre de messages : 356
    Age : 22
    Profession : Lycéenne

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Krystale Enhyan le Lun 25 Juin 2012 - 20:18

    Sous l'arbre géant, le sorcier Tero regardait son armée se faire peu à peu décimer. Une bourrasque fit tomber les feuilles mourantes du végétal en apportant les émanations des corps calcinés au nez du mage. Son flux sanguin s'accélérait pendant que sa colère intérieure s'accroissait à chaque seconde. Il se tourna vers son imposant végétal et tendit doucement les bras vers son feuillage en entamant une mélodie plaintive. Les notes se succédèrent et bientôt une lamentation funèbre s'éleva de l'arbre voulant pleurer la perte de ses enfants qui continuaient de s'écrouler sous les sorts des académiciens. La brume installée dans la plaine caressait les cadavres mutilés et dissimulait cette scène lugubre aux rayons de la lune.

    ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤

    Krystale était sur le point d’exécuter le plan établit avec Lily et la chargée de discipline Fero lorsqu'un sentiment de culpabilité et de tristesse la gagna et l'obligea à abandonner ses intentions. Elle voulut subitement stopper ce massacre, quitte à user de la force contre ses camarades pour les forcer à laisser ces créatures en paix. Elle ressentait au plus profond de son être qu'une mélodie lui dictait ses actes. Krystale remarqua à temps le changement de comportement de son reptile qui indiquait une perturbation dans la magie interne des êtres, car plus la complainte de l'arbre se déroulait, plus Hebi se calmait et l'écoutait attentivement, comme envoûté par le chant mortuaire. C'est à ce moment qu'elle comprit la situation. Elle jeta très rapidement un regard à chaque sorcier autour d'elle pour finalement constater que certains d'entre eux, tout comme elle, s'étaient arrêtés de repousser les acromantulas et regardaient la plaine brumeuse d'un œil peiné, tandis que la colonne d'araignées grimpait plus rapidement vers eux.

    * Non c'est impossible... C'est un envoûtement! *

    Elle saisit sa baguette accrochée à sa taille et la tendit vers le ciel, devant elle, de telle sorte qu'une majorité de sorciers sur la terrasse aperçoive son sort.

    - Lumos Veritas!

    Un éclair lumineux s'échappa de la baguette en bois d'ébène et se répandit au dessus de la plaine. Ce sortilège permettait de ramener à la réalité les individus ayant été dupés par un enchantement car la lumière émise, si elle était vue, stimulait les zones du cerveau endolories par l'envoûtement. Krystale espérait que cela suffise à parer l'attaque adverse.


    ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤


    Le rayon lumineux parvint au sorcier noir qui voyait une de ses attaques contrée. Subissant la défense des académiciens qui l'énervait au plus haut point, il estompa son envoûtement et décida d'élever le niveau du combat. D'un sifflement aigu mais discret il ordonna aux scorpions restés en retraite de se mettre en marche vers le château, puis suivit leur mouvement et sauta sur le plus grand d'entre eux dont la carapace verdâtre et légèrement ambrée correspondait exactement à la teinte de sa cape. Ainsi tapit contre l'animal et grâce à sa petite taille, sa souplesse et son équilibre inné, il devenait invisible aux yeux des autres.
    La défaite lui était inconcevable, il voulait tous les écraser.



    ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤


    La plainte mortuaire s'atténua sitôt qu'elle eut lancé le sort. Krystale fut soulagée, même si certains élèves semblaient encore un peu confus. Elle n'aurait pu envisager qu'ils échouent de cette façon. Mais la brume qui s'était opacifiée ne présageait rien de bon car elle limitait maintenant la vision des académiciens au tiers du champ devant eux. Les scorpions qui n'avaient toujours pas attaqué n'étaient plus visibles.
    L'adrénaline croissait. Les nerfs se tendaient.
    Krystale abandonna l'idée de lancer Hebi à l'assaut des bêtes tant qu'une partie des ennemis resterait camouflée, cela était trop risqué. Elle continua donc à repousser les créatures en guettant attentivement l'horizon voilé.
    Soudain, des formes inquiétantes se dessinèrent dans le brouillard, juste à la limite de sa vision.
    - Voilà les scorpions, ça va se compliquer maintenant.

    Mirania et la gardienne Fero acquiescèrent.

    - Ne t'en fais pas Krys, nous ne perdrons pas cette bataille ! Je sais que nous pouvons les vaincre !

    L'optimisme de Mirania était considérable et encourageant. Mais de son côté, la chargée de discipline était plus réaliste.

    - J'espère sincèrement que tu auras raison. Cependant il ne nous reste que quelques minutes, même peut-être moins, avant qu'ils ne soient là. Krystale, tu devrais préparer Hebi, nous allons exécuter le plan avec Lily et les autres Aqua qui pourront nous prêter main forte.
    Elle s'adressa ensuite à tout le monde.
    Maintenez les boucliers en place, leurs renforts arrivent ! Surtout ne les laissez jamais vous mordre ou vous piquer, leur venin est sûrement fatal.

    Tous se raidirent lorsqu'ils prirent conscience de ce danger pour l'instant évité.


    ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤


    L'armée venimeuse progressait dans la plaine sous le regard abattu de la nuit. Le sorcier enragé attendit le bon moment pour sortir de sa cachette, lorsque son cortège se mélangea aux acromantulas. Il bondit à plusieurs mètres de haut avec une rapidité phénoménale, quittant le dos de son animal, et concentra une intense quantité de magie dans sa main. Sa retombée sur le sol fut fracassante. Le poing gauche avait heurté la terre et la magie concentrée précédemment se répandit en direction de la tour. Les arachnides s'écartèrent instinctivement de la trajectoire de la faille qui se formait à une allure démesurée.

    ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤

    Au cœur de l'armée bestiale avait surgit, de nulle part, un personnage malfaisant. Son attaque fut si furtive qu'aucun sorcier ne put penser un seul instant à l'arrêter, le flux de magie étant déjà sur eux. La seule chose dont Krystale se souvint avant d'entendre le craquement des briques sous elle et de saisir Hebi était la chevelure dorée, agitée par le vent et transperçant l'obscurité de la plaine, de la jeune femme à l'origine de leur malheur. De toute évidence c'était une mage Tero. Du point d'impact de son poing sur le sol s'était propagée une faille qui atteignit son ultime but en quelques secondes : la terrasse. Heureusement pour eux, le Protego Totalum qu'ils avaient maintenu sur la tour avait ralentit sa progression et annihilé une partie du flux, dans le cas contraire, ils auraient tous été perdu.
    Seul le devant de la terrasse s'effondra, entraînant avec lui les sorciers en première ligne qui ne purent reculer. Parmis eux, Mirania, la gardienne Fero, David, Lily et Krystale furent emportés dans une chute vertigineuse.
    avatar
    Matt Serenn
    ********
    ********

    Masculin Vierge Nombre de messages : 105
    Age : 24
    Profession : Etudiant en Licence Sportive

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Matt Serenn le Mar 26 Juin 2012 - 20:53

    Le combat était rude. Il avait appris cette année, en cours de Défense contre les forces du mal, à se combattre contre plusieurs créatures remplacées par des mannequins; mais là ce n'était ni un entraînement, ni des mannequins en sous nombre. Malgré cela ils tenaient les araignées à distance grâce à une très bonne défense mise en place par un groupe de sorciers plutôt doués. Matt remarqua que la jeune fille ailée était avec eux.
    Tout à coup il ressentit beaucoup de peine quand une mélodie plaintive raisonna au fond de lui. Elle le forçait à son tour à s'arrêter de repousser les envahisseurs, conscient qu'ils progressaient plus facilement vers eux, mais il ne supportait plus l'idée de leur faire mal. Une minute se déroula lentement et c'est elle, la jeune fille aux ailes sombres qui les sauva tous, en réagissant rapidement pour contrer l'envoûtement. Lorsque la lumière vive du sort traversa la cornée de ses yeux, Matt sortit de son état d'hébétude. Le chant de l'arbre s'atténua ensuite.
    De son côté Matt se trouvait avec ses camarades non loin du groupe des meneurs, mais bien plus en retrait sur la terrasse. De ce qu'il comprit en les écoutant  ils s'apprêtaient à lancer un assaut, mais un événement soudain prit tout le monde au dépourvu.
    Lorsque le sol se déroba sous leurs pieds, Matt et les autres eurent un réflexe et réussirent à reculer pour éviter l'effondrement du plancher. Ce ne fut pas le cas du groupe de tête. Le sorcier Aqua ne vit même pas d'où venait l'attaque. C'était une véritable catastrophe.
    Une dizaine de sorciers venait de subir cette offensive et tombait vers une mort certaine. Alors Matt se ressaisit immédiatement et, sans vraiment réfléchir, protégea celle qu'il retrouva au premier regard. Tous ses muscles se tendirent pour maintenir le poids de la bulle aqueuse autour de Krystale et freiner sa chute. Elle atterrit sur les débris de pierre au pied de la tour, au milieu des arachnides qui se jetèrent sur les sorciers déchus à une vitesse et avec une force inégalables. Il maintint la cage d'eau le temps que sa protégée puisse à nouveau se concentrer et se défendre car cette action lui avait coûté beaucoup d'énergie et il ne pourrait tenir le bouclier plus longtemps.
    avatar
    Lily Lackey
    *******
    *******

    Féminin Cancer Nombre de messages : 11
    Age : 23
    Profession : Elève de 7ème année

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Lily Lackey le Mer 27 Juin 2012 - 15:35

    Après avoir rejoint La première ligne de défense Lily se sentit d'un seul coup comme abattue, elle qui était toujours d'humeur joyeuse se sentait triste pour une des premières fois de sa vie. Sans vraiment y comprendre quoique soit, elle redevînt la Lily d'habitude après avoir vu une intense lumière flottait au-dessus du pré.

    Elle oublia un instant le combat et se retourna pour voir si les autres combattants avaient eux aussi ressenti cet étrange sentiment. A en croire leur air perturbé il en était de même pour eux. Elle s'avança vers la personne la plus proche d'elle, Krystale, pour en apprendre plus sur ce qui venait de se passer, mais elle n'eut pas le temps d'y arriver que le plancher s'effondra sous ses pieds ainsi que ceux du reste de la première ligne.

    La seule chose à laquelle elle pu penser à ce moment là était sa famille. Lily était consciente que survivre à une chute aussi vertigineuse était quasiment impossible. De toute manière son esprit était tellement embrumé qu'elle ne pensa même pas de suite à un plan pour ralentir sa chute. Bien qu'elle soit une élève intelligente, elle n'était pas préparée pour réagir dans ce genre de situation. Néanmoins elle se rappela au dernier moment d'un sort qui lui permettrait de ralentir sa chute. Elle hurla alors :

    - Aresto Momentum

    Le freinage fut brutal, mais nécessaire puisqu'elle arrivait presque au sol qui grouillait d'araignées prêtes à lui sauter dessus à partir du moment où elle poserait le pied par terre. Elle se tourna rapidement vers les autres pour voir que leur chute avait été stoppée également, alors que Krystale se retrouvait emprisonnée dans une bulle d'eau qui ne pouvait venir que du seul autre sorcier aqua présent sur la terrasse.
    Lily essaya de s'emprisonner dans une bulle d'eau semblable à celle de Krystale avant de mettre pied à terre. Elle pria pour qu'il lui reste suffisamment de force et d'énergie pour se battre jusqu'à ce qu'on puisse la sortir ainsi que les autres de là
    avatar
    Maximillen Kroëner
    Aera
    Aera

    Masculin Lion Nombre de messages : 282
    Age : 46
    Profession : Professeur de Défense contre les forces du mal et de Duel

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Maximillen Kroëner le Jeu 28 Juin 2012 - 21:29

    Maximillen était toujours en compagnie des professeurs de Botanique et de Sortilèges à l'autre bout de la terrasse quand il se retourna pour constater que Yuki n'était pas derrière eux. Peut-être que le jeune Aera n'avait pas entendu le professeur Kroëner lui avait demandé de le suivre. Alors que la fenêtre de l'étage inférieur venait de subir une tentative d'intrusion par une arachnide, le professeur de Sortilèges s'exclama en direction du grand sorcier :

    - Maximillen, elles sont deux sur la fenêtre à présent !

    Il fallait agir. Il était inconcevable que les monstres puissent envahir l'intérieur du château. Et bien que la défense sur la terrasse était redoutable, les insectes étaient encore en surnombre. Le professeur Aera s'approcha du rebord de la balustrade quand un bruit d'éclats se fit entendre. La fenêtre fragilisée par les chocs finit par céder aux coups d'abdomens. Maximillen et sa collègue purent assister à la scène avec effroi et il riposta immédiatement. En pointant sa baguette vers le bas, il cria :

    - Waddiwasi !

    Les araignées qui cognaient la fenêtre du dortoir Fero n'eurent pas le temps d'esquiver l'éclair blanc du sortilège de Maximillen. Elles se firent éjecter à la vitesse d'une balle de fusil vers le sol, percutant violemment toutes leurs semblables sur leur trajectoire. Ce sortilège que les élèves du professeur Kroëner apprenaient en 6ème année était d'une efficacité surprenante, à condition de le maîtriser correctement. Les trois professeurs avaient un peu de répit le temps que les araignées remontent le long de la tour.

    - Il faut être très vigilant à présent... le passage vers le premier étage leur est accessible.

    Leur ainée située quelques mètres plus loin avait décidé de mettre fin à son sortilège Herbivicus ; le lierre géant avait été décimé et elle devait se rendre plus efficace. Voyant que la situation leur échappait, elle se rapprocha de ses collègues pour leur faire part d'une idée :

    - D'ici nous avons un champ d'action trop restreint pour défendre la fenêtre... Il faut les attaquer depuis les airs. Prenez vos balais et attaquez-les de plus près, pour ma part je suis trop âgée pour ces acrobaties...

    - C'est une très bonne idée, mais qui est irréalisable pour moi aussi. Je suis obligé de garder Foudre à mes côtés et elle ne peut pas m'accompagner sur un balais...

    - Je m'en occupe ne vous en faites pas. De toute façon je resterai hors d'atteinte.

    Le professeur de Sortilèges siffla d'un son aiguë et quelques secondes après, son balais était là, suspendu dans les airs de l'autre côté de la balustrade. Elle l'enfourcha et fondit sur les acromantules qui remontaient la tour avec encore plus de colère. C'est alors que l'on entendit une lointaine et angoissante mélodie bourdonner comme si c'était le vent qui leur parlait.

    - Un enchantement...

    En tant que grande sorcière Tero et en tant que professeur de Défense contre les forces du mal, les deux professeurs connaissaient bien les enchantements de ce genre et savaient en faire abstraction.
    En se penchant au dessus du rebord de la terrasse, Maximillen voulut prévenir sa collègue qui devait sans doute être concentrée à autre chose et qui risquait de se faire piéger. Il lui cira donc :


    - Il ne faut surtout pas faire attention à la mélodie !

    En guise de seule réponse, des cris stridents d'insectes témoignaient de la réussite du professeur de Sortilèges.
    Le professeur Kroëner n'eut pas le temps de s'inquiéter pour les sorciers de l'autre côté de la terrasse qu'il vit un rayon lumineux se diriger vers le ciel.


    * Parfait, quelqu'un a lancé un Lumos Veritas...* se dit-il avec soulagement.

    Finalement la mélodie s'atténua et les académiciens étaient tous hors de danger, ou presque. La brume s'était levée et obstruait la visibilité. Il était difficile de voler dans ces conditions ou même d'anticiper les attaques adverses, c'est pourquoi Maximillen voulut réagir. Étant un puissant mage Aera, il se décida à quitter la terrasse un instant pour améliorer les conditions de combat de ses alliés, laissant le professeur de Botanique veiller sur Foudre. Il ferma ses yeux pour se concentrer, ses pieds quittèrent le sol et il se retrouva à une dizaine de mètres de la terrasse. Il se mit à tourner doucement sur lui-même. À chaque tour il accélérait un peu, faisant dissiper la brume qui l'entourait. Et plus il tournait vite, plus le champ d'action de son sort augmentait. La brume se dissipant laissa alors apparaître une armée de scorpions menaçants qui avançait vers la tour. Sans crier gare, un impact des plus violents jusqu'alors observés retentit, suivi d'un éboulement d'une partie de la terrasse. Dans un réflexe presque inné, le professeur Kroëner profita du sortilège qu'il était entrain d'exécuter pour tenter de protéger les corps qu'il avait vu choir de la terrasse. D'un ample mouvement de bras, il dirigea l'air qu'il était entrain de contrôler vers l'éboulement. Les immenses pierres qui allaient écraser les élèves à terre se firent dévier vers le côté, épargnant ainsi de graves dégâts.

    Après de lourds efforts, le professeur Aera commençait à redescendre vers la terre ferme afin de recouvrer de l'énergie lorsqu'il reconnu la voix du professeur de Sortilèges lui hurler :


    - Maximillen attention !!!

    Dans la précipitation, Maximillen n'avait pas vu qu'un mage se tenait accroupi au sol, quelques mètres en dessous de lui.


    _________________
    avatar
    David Escuro
    *******
    *******

    Masculin Vierge Nombre de messages : 88
    Age : 24
    Profession : Pyromane Dérangé

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  David Escuro le Ven 29 Juin 2012 - 23:29

    Sans qu'il ne se l'explique, David avait arrêté de lancer des maléfices de Flagrances sur la paroi de la tour. Ses actes échappaient peu à peu à son contrôle et il resta stoïque devant cette armada d'araignées qui grimpaient à toute allure, malgré les brûlures de leurs congénères.

    *Pourquoi est-ce que je m'arrête? Si nous ne faisons rien, nous allons nous faire prendre, mais... Je n'arrive plus à vouloir me défendre.*

    Une musique se faisait entendre dans les airs, comme un sifflement, si beau, et même temps si lugubre, qu'on aurait dit qu'il incarnait la notion même de malaise. David remarqua alors que les autres élèves autour de lui avaient également stoppé leur lutte, et étaient à présent tous immobiles, se délectant de l'envoûtante mélodie.

    *Je crois... qu'on s'est fait...*

    Soudain, une lumière vive et puissante jaillit d'un peu plus loin : Krystale avait réussi à anticiper la manoeuvre adverse et était parvenue à lancer de justesse un Lumos Veritas. Au contact du flash, un puissant frisson parcourut tout le corps du jeune Fero, alors que ses pupilles se rétractèrent à leur maximum. Quelques secondes plus tard, il revint à lui, et put à nouveau bouger. Puis il s'assura que ses camarades en première ligne en avaient fait de même.

    - C'était moins une... Quelle bande de fourbes. Tout le monde est lucide? Bon, on y retou...

    Il se coupa net en tournant son regard. La brume venait de s'épaissir considérablement en quelques secondes, et leur champ de vision s'en trouvait à présent limité. Cependant, elle semblait comme aspirée par quelque chose plus loin, et commença à s'estomper. Alors qu'il pensait la situation réglée un énorme tremblement plus bas se fit sentir avec fracas, et le bruit grandissant de la pierre qui se fendit s'approchait dangereusement vite. Et avant d'avoir pu crier gare, la parcelle sur laquelle se situait David, et ses camarades, s'écroula, les faisant choir dans le vide. Les yeux face à ce qui restait de la Terrasse, il vit dans sa chute ce qui semblait être Krystale, enveloppée dans une bulle d'eau, tandis que les débris de la tour déviaient de leur trajectoire de chute. Il fallait à présent tâcher de survivre, et David eut une idée.

    - Fort heureusement, cette tour est notre dortoir ! Actio Ventus Ignis !

    Alors qu'il se retournait en pronçant la formule pour appeler son balai nu peu plus haut, il vit dans la foulée Lily qui s'attela à ralentir sa chute, et une poignée des autres élèves, essayant eux aussi de s'en sortir. C'est alors qu'un des vitraux du dortoir des garçons fero se brisa et qu'un objet fin et allongé fendit à toute vitesse en direction de David : son balai.

    *Avec ça, facile. Prenons le et... !*

    Alors que le balai approchait, un bruit strident lui fit prendre une expression d'effroi et d'angoisse. Parmi tous les corps en chute, figurait celui d'Iblis, restée à ses côtés près de la rambarde, et son cri avait attiré l'attention de son maître, qui ne l'avait pas remarquée au milieu du chaos. Alors qu'ils approchaient du sol, David saisit son balai d'un geste vif et fonça vers sa salamandre en essayant de redresser le balai en piqué. Il blottit son animal contre lui, alors que le balai qui n'avait pas suffisamment été redressé percuta le sol et se craqua violemment en deux, envoyant le jeune sorcier voltiger avec force sur plusieurs mètres, tandis qu'il tenait encore Iblis. Il put entendre plusieurs bruits similaires à des craquement d'os, dont un particulièrement douloureux au bras, qui l'obligea à lâcher sa protégée et à finir s'écraser plus loin. La frénétique course au sol s'étant arrêtée, David demeura immobile, la tête embrumée, le corps douloureux par les fractures occasionnées. C'est un coup de langue sur le nez qui lui fit ouvrir les yeux face a la gueule d'Iblis, visiblement peu blessée.

    - Qu'est-ce que... je te répète... sans arrêt? Interdiction... de jouer... au bord du vide... vilaine fille...

    Ayant suscité une réaction de son maître, le reptile s'agita et poussa de sa tête le corps de David, gîsant au sol. Le souvenir des araignées le poussa à un réveil forcé, et se releva difficilement, en constatant ses blessures. L'un de ses coudes était brisé, l'une de ses jambe fracturée, et quelques contusions se faisaient sentir. Sa vision encore trouble pouvait néanmoins apercevoir plusieurs silhouettes rampantes. Il se saisit de sa baguette, située par chance à quelques mètres de lui et s'appuya de dos contre un arbre.

    - Iblis... Va-t-en d'ici, cache toi...

    Mais la salamandre persistait. David fit alors jaillir une petite boule de lumière jaune de sa baguette : un code visuel indiquant à Iblis un danger proche. Elle s'exécuta et rampa rapidement dans une direction opposée des acromentules, qui approchaient.

    - Je suppose que cette fois... j'ai pas besoin de vraiment viser dit-il en voyant l'armada rampante. Waddiwasi... Incendio...!

    Tenant fermement sa baguette avec son seul bras valide, il lança un Incendio alteré qui alla au hasard dans la foule d'araignées. A l'impact, une grande gerbe de flammes surgit, et éjecta une poignée d'acromentules, ce qui eut pour effet de faire s'écarter les autres. Il fallait gagner du temps désormais.
    avatar
    Krystale Enhyan
    *******
    *******

    Féminin Scorpion Nombre de messages : 356
    Age : 22
    Profession : Lycéenne

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Krystale Enhyan le Mar 7 Aoû 2012 - 17:25

    Tandis qu'elle chutait dans le vide Krystale cherchait un moyen de s'en sortir le plus vite possible. Hebi s'était enroulé autour de son buste, formant ainsi une sorte de bouclier pour son corps dans le cas où ils s'écraseraient, mais la jeune Fero ne put réagir qu'elle était déjà sauvée de la chute par une bulle aqueuse. Dans la succession de situations impossibles la sorcière céda à la panique. Elle hoqueta à sa première respiration sous l'eau et ses yeux vrillèrent, mais elle se ressaisit à temps. Lorsqu'elle retrouva son souffle naturel Krystale leva la tête vers la terrasse située à une dizaine de mètres plus haut et découvrit Matt Serenn, le renommé sang pur, penché au dessus du vide, muscles contractés et bras tendus vers elle. Un sourire se dessina alors sur les lèvres de la sorcière pour le remercier ; seulement l'eau dévorait son feu interne et avec lui les dernières forces de la jeune fille. C'est à cet instant qu'elle prit conscience de la situation : Lily s'était plongée dans une sphère d'eau similaire à la sienne, David s'envolait de justesse sur son balai, son professeur de Défense contre les forces du mal éparpillait les débris rocailleux à l'aide d'un vent violent mais la gardienne Fero était introuvable. L'armée arachnéenne avait reculé pour éviter les pierres à l’exception de quelques bêtes moins rapides qui se firent écrasées telles des cloportes sous la pression d'un misérable doigt.

    Krystale fut délicatement posée au sol grâce à l'habileté de Matt qui maintint son bouclier, lui laissant le temps de préparer une contre-attaque tout en la protégeant. Sentant que son énergie se vidait dangereusement, elle adressa un signe à son sauveur afin qu'il la libère de la cage aqueuse et prit doucement la gueule paniquée de son reptile dans ses mains. Elle fixa tendrement les pupilles verticales du serpent pour le calmer et lui rappeler toute la confiance qu'elle plaçait en lui. La bulle d'eau explosa et Krystale chancela à nouveau à sa première respiration. Trempée et le visage livide elle présenta instinctivement la veine principale de son poignet aux crocs luisants du reptile.


    -Mords.

    L'ordre de sa maîtresse était clair. Elle ne lui avait jamais demandé cela auparavant, préférant utiliser son venin dilué dans des potions, mais les vibrations sonores de cet ordre tranché et le regard déterminé de son amie obligèrent Hebi à s'exécuter. Il laissa échapper un sifflement lorsqu'il plongea sur l'avant-bras, laissant ses deux crochets venimeux percer la chair ferme et pâle de l'élève, ayant ainsi accès à son flux sanguin. Krystale serra les dents quand les crocs glaciaux pénétrèrent dans sa peau. Elle pouvait sentir le venin froid se répandre à l'intérieur de chacune de ses veines et son corps se réchauffer progressivement. Elle s'était jusqu'à maintenant interdite de recourir à cet acte qui lui demandait d'utiliser le venin pur car elle ignorait la réaction de son élément au contact d'un tel raviveur de magie, mais la situation extrême dans laquelle ils se trouvaient exigeait de prendre un tel risque. C'était son unique option pour rester en vie.
    Elle déposa ensuite Hebi au sol, saisit sa baguette et la brandit vers lui.


    -Amplificatum !

    Le reptile s'étendit vers le ciel, dépassant la hauteur de la terrasse. Tous les acromantulas jusqu'ici repoussés par les derniers sorciers présents sur la terrasse prirent la fuite devant le géant au sang froid qu'ils craignaient depuis la nuit des temps. Krystale pensait pouvoir ainsi défendre les rescapés grâce à la barrière que créait Hebi, mais les scorpions ne semblaient pas craindre le reptile.

    ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤

    A plusieurs mètres de là, la sorcière noire jubilait de voir tous ces petits élèves s'écrouler. Elle murmura néanmoins une série de paroles d'excuses et de soutien pour ses alliés qu'elle sacrifiait sous les débris de la terrasse. Le mage Tero ne put estimer si certains des académiciens avaient péri mais elle assista au sauvetage d'un bon nombre d'entre eux, ce qu'elle ne supporta point.
    Tout à coup l'essence de l'air attira son attention. Une puissante magie élémentaire était active et assurait la protection des élèves au pied de la tour. Son regard se porta soudain sur le grand et maigre sorcier qu'elle perçut au dessus d'elle. Voulant s'occuper de son cas personnellement, elle ordonna à son fidèle scorpion resté auprès d'elle de mener ses frères et d'achever chacun des sorciers à terre. La chevelure spectrale de la magicienne, ondulant avec le vent, reflétait sporadiquement les rayons de lune et tranchait avec l'atmosphère lugubre de la plaine. La sorcière au regard hargneux se redressa et avança paisiblement en direction du professeur. A l'emplacement de ses pas naissaient des ronces carnivores qui s'élevaient à une vitesse fulgurante et se mettaient immédiatement en chasse. Si le professeur Kroëner avait le malheur de se faire attraper, il serait broyé par l'étreinte dévastatrice des danseuses épineuses avant de suffoquer ; si ce n'était l'inverse.


    ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤

    Plus loin les scorpions se rapprochaient dangereusement du reptile titanesque. Ils arquèrent leur dard caudal dont la morsure égalait celle des ronces maléfiques. Krystale caressa amoureusement les écailles de son cher ami. Elle savait qu'il ne sortirait pas indemne de cette bataille, mais elle pouvait au moins le soutenir et combattre à ses côtés grâce à la force du venin qui coulait dans ses veines. Son feu avait repris ses pleins pouvoirs, elle se sentait plus puissante que jamais. Hebi chargea brusquement la légion de scorpions afin d'éviter qu'ils se rapprochent de sa tendre maîtresse. Krystale sentit son cœur accélérer et crut qu'il allait rompre sa cage thoracique. Elle était terrorisée.
    Mais la jeune Fero avait une entière confiance en son brave animal et décida alors de s'occuper de ses camarades. Son regard partit à la recherche de chacun d'eux et lorsqu'elle découvrit David allongé sur le sol, essayant d'écarter les araignées revenues à la charge, elle se précipita dans sa direction et lança plusieurs boules de feu sur les envahisseurs. Elle s'étonna à ce moment de la puissance de sa magie qui ne cessait d'accroître. Arrivée au niveau de son ami Fero elle fit l'inventaire de ses blessures. Il ne pouvait rester là dans cet état, c'était beaucoup trop risqué. Elle appliqua sur son corps fracturé un sort de dissipation de la douleur mais ne trouva aucun moyen de le mettre en sécurité sans le déplacer, pourtant il fallait éviter d'aggraver ses blessures. Elle redressa la tête à la recherche d'une idée et c'est à ce moment qu'elle vit la situation sans issue dans laquelle se trouvait Hebi.
    Les scorpions avaient envahit son corps meurtri par les dards et les pinces tranchantes. Il crachait et plantait ses crocs dans leur carapace, déchirant leur chair et leur ossature dans un bruit répugnant à glacer le sang. Il avait encerclé une vingtaine d'entre eux et les pulvérisait maintenant en refermant sur eux une emprise mortelle, tel le python voulant étouffer sa proie.
    Krystale se mit à trembler de rage à la vue de cette scène. Elle ne savait que faire entre mettre son camarade Fero en sécurité ou sauver l'ami le plus cher à ses yeux.
    avatar
    Maximillen Kroëner
    Aera
    Aera

    Masculin Lion Nombre de messages : 282
    Age : 46
    Profession : Professeur de Défense contre les forces du mal et de Duel

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Maximillen Kroëner le Sam 11 Aoû 2012 - 10:23

    L'éboulement de la terrasse avait attiré l'attention du professeur de botanique quelques secondes. Elle se retourna en regardant avec frayeur les élèves chuter de plusieurs mètres avec un amas de pierres. Dans un élan naturel, elle fit quelques pas pour tenter de les aider, mais se souvint ensuite qu'elle avait une mission : empêcher les acromantulas de pénétrer dans le château. En se retournant pour regagner sa place, elle entendit sa collègue hurler :

    - Maximillen attention !!!

    La situation était grave. Le professeur Kroëner se trouvait juste au dessus du puissant mage qui avait lancé cet assaut et il ne semblait pas le savoir...

    * Oh non, si le professeur de sortilèges est si loin, personne ne défend la fenêtre brisée en ce moment !*

    Le professeur de botanique se précipita à la balustrade pour constater que des monstres avaient réussi à s'insinuer dans le château. Elle ne savait pas combien exactement, mais elle se hâta d'arrêter ce désastre :

    - Muro plantivus !

    La lucarne de la fenêtre fut rapidement recouverte d'une épaisse couche de plantes aussi solide qu'un mur de briques, ce qui arrêta l'infiltration des insectes à l'intérieur. Mais il fallait anéantir celles qui s'étaient introduites dans le dortoir des filles Fero au plus vite. Le professeur de botanique voulu quitter la terrasse afin de mener à bien sa mission, mais elle se retrouva face au vide : elle ne pouvait plus regagner la porte à cause de l'éboulement et était piégée sur ce petit morceau de terrasse...

    ¤ ¤ ¤ ¤ ¤

    Maximillen jeta un vif coup d'oeil à ses pieds après l'avertissement de sa collègue. Il eut juste le temps d'esquiver une ronce géante qui l'avait pour cible. Le claquement puissant qui retentit à côté de ses oreilles lui indiquait qu'il avait à faire à des plantes carnivores d'une vivacité inquiétante. Plus de doutes sur la nature du mage noir : il s'agissait d'un maître de la terre. Les plantes montaient de plus en plus haut au même rythme que Maximillen, mais il ne pouvait pas continuer de voler éternellement au risque d'épuiser toute son énergie. Il savait cependant qu'à terre il n'aurait pas l'avantage, car les plantes étaient bien trop rapides. Il y avait des dizaines de plantes à ses trousses à présent. Une mâchoire se referma juste en dessous du pied du professeur et les épines aiguës d'une autre plante venant de derrière lui écorcha le mollet. La vivacité de ces racines était telle que le professeur, malgré son expérience, n'avait pas le temps de lancer le moindre sortilège. Il ne faisait qu'esquiver les dents et les épines qui le menaçaient. Le combat semblait vain. Il n'y avait qu'une seule solution pour que le professeur Aera s'en sorte : appeler son balais, comme l'avaient fait plusieurs de ses collègues. A peine eut-il sifflé qu'il vit son balais arriver au loin. Des racines tentèrent de le happer au vol, mais le compagnon de bois du professeur était vif lui aussi. Maximillen chevaucha sa monture volante et plongea vers le sol, suivi de près par les centaines de dents acérées. Les plantes semblaient avoir plus de mal à suivre, mais elles ne lâcheraient pas l'affaire. Après avoir négocié plusieurs virages précisément, Maximillen eut une seconde de répit, juste avant qu'une plante bien plus grosse que les précédentes n’apparaisse juste devant lui. Il fonçait droit dessus, se dirigeant droit dans sa gueule béante. C'est alors qu'un rayon orangé éclata sur la plante menaçante :

    - Bombarda Maxima !

    Le professeur de Sortilèges, toujours à dos de balais, venait de pulvériser la chose qui aurait pu éliminer le professeur Kroëner. Maximillen croisa sa collègue qui continuait de lancer ces sorts d'explosion sur les pyrophobes en en détruisant quelques autres. Mais ces ronces avaient pour cible le grand sorcier, c'est pourquoi les plantes restantes continuaient de le suivre encore plus férocement qu'auparavant. Maximillen avait pu enfin reprendre ses esprits mais n'avait pas encore recouvré toute son énergie élémentaire, ce pourquoi il fallait qu'il lance un sort des plus efficaces pour détruire toutes ces herbes sauvages qui l'épuisaient inutilement. Sa réflexion s'arrêta quand une idée de génie lui parcouru l'esprit. Il jeta un coup d'oeil en arrière vers la tour Est où le combat éclatait toujours puis pointa sa baguette en cette direction et prononça solennellement :

    - Spero Patronum.

    Un rayon blanc s'échappa de sa baguette, donnant naissance à un grand hibou majestueux, animal de la sagesse, de l'intelligence et de la réflexion. Son animal parti vers la tour abîmée, battant de ses immenses ailes, en aveuglant les ronces géantes qui suivaient toujours le professeur. Maximillen profita de leur étourdissement pour changer brusquement de direction, plongeant vers le sol. Toutes les plantes le perdirent des yeux un instant et quand elles le retrouvèrent, elles fondirent sur lui avec colère, voulant enfin en finir. Maximillen sauta de son balais pour atterrir à une dizaine de mètres face au mage noir en se tenant droit et en le fixant dans les yeux.

    *Preasidum Facere*

    Quasi instantanément les racines qui s'étaient apprêtées à le dévorer vinrent s'écraser sur le corps toujours statique de Maximillen dans une détonation inattendue. Un nuage de poussière s'était créé autour de la scène. Lorsqu'il se dissipa, le professeur Kroëner se tenait toujours là, sans la moindre trace de ses anciennes poursuiveuses. Son bouclier de désintégration avait fonctionné à la perfection.

    ¤ ¤ ¤ ¤ ¤

    Au bord du précipice, le professeur de botanique ne perdit pas une seconde pour avertir les combattants de l'autre côté de la terrasse :

    - Des araignées se sont introduites dans le dortoir des filles Fero ! Que cinq d'entre vous ailles les anéantir !

    Elle regarda ensuite à ses pieds et vit une petite racine dépasser d'entre deux pavés de la terrasse.

    - Amplificatum.

    La racine grossit alors suffisamment pour créer un pont jusqu'à l'autre rive. La vieille femme l'emprunta pour rejoindre le groupe de cinq sorciers alors formé et leur annonça :

    - Je viens avec vous.

    ¤ ¤ ¤ ¤ ¤

    Voyant que Maximillen avait fini par maîtriser la situation, le professeur de sortilèges alla rejoindre la tour vers laquelle des scorpions progressaient rapidement. Elle remarqua que des araignées avaient fuit face à un serpent immense qui avait dû être invoqué par l'un des leurs. La professeur dirigea son balais vers le pied de la tour où les élèves rescapés de la chute n'étaient plus en sécurité. Elle se plaça entre eux et l'armée de venimeux afin de leur assurer une protection.

    - Vous pouvez leur lancer le sortilège Immobilus pour les immobiliser. Ce sortilège fonctionnera à coup sûr face à ces créatures. Elles ont aussi très peur du feu.

    Quand les insectes aux carapaces arrivèrent à portée, les baguettes se tendirent vers eux et commencèrent à lancer les sortilèges :

    - Immobilus !
    - Lacarnum Inflamare !

    Avant qu'ils n'arrivent à eux, certains furent déjà immobilisés et d'autres très endommagés. Mais ils étaient très nombreux et s'approchaient dangereusement en esquivant parfois les sortilèges. Heureusement, le grand serpent Hebi se mit en avant afin de protéger les académiciens. Plusieurs dizaines de scorpions furent tués par l'emprise du reptile. Le professeur de Sortilèges voulu s'assurer qu'aucun scorpions n'arriverait par les côtés. C'est en regardant un peu plus loin qu'elle vit deux élèves accroupis au pied de la tour sans aucune défense :

    - Continuez de vous battre, je reviens tout de suite !

    Elle se précipita vers eux et reconnu David qui était blessé et Krystale qui voulait lui porter secours. Le professeur s'accroupit à côté de ses élèves après avoir placé un Protego autour d'eux :

    - Comment va-t-il ? Demanda-t-elle à Krystale.

    Les araignées qui avaient fuit face au serpent et d'autres scorpions étaient entrain d'approcher de ce petit groupe solitaire. Avec un élève blessé, il serait difficile d'arrêter tous ces insectes. Le professeur de sortilèges exécuta un sort de soins mineurs sur David pour lui atténuer ses blessures même si ses fractures persisteraient. Elle souleva ensuite sa cape et détacha de sa ceinture un morceau de tissu qu'elle déposa au dessus de David.


    - Ne bouge pas d'ici, sinon tu risques d'aggraver tes blessures. Je viens de placer une cape d'invisibilité sur toi, plus aucun monstre ne peut te voir. Tu peux toujours lancer des sortilèges discrètement en cas de nécessité.

    Elle se tourna à présent vers Krystale :

    - Allons rejoindre le groupe au pied de la tour, nous serons plus utiles là-bas à présent.


    ¤ ¤ ¤ ¤ ¤

    Maximillen se tenait toujours devant le mage mystérieux. Il n'arrivait pas à discerner son visage encapuchonné. Les longs cheveux argentés et la petite taille du sorcier inconnu pouvait faire penser au professeur qu'il s'agissait peut-être d'une femme. Même s'il ne percevait pas ses yeux, Maximillen savait qu'elle le regardait avec rage. Aucun d'eux ne bougeait. Ils se trouvaient dans les conditions parfaites d'un duel.


    _________________
    avatar
    Anastasia Liddle
    ********
    ********

    Féminin Scorpion Nombre de messages : 40
    Age : 23
    Profession : Étudiante

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Anastasia Liddle le Lun 10 Sep 2012 - 2:16

    Anastasia qui était arrivée au petit matin à L'Élément Académie, avait l'ordre de se rendre au bureau de la directrice, par le concierge qui l'avait vu arriver de loin. Celle-ci y fût accueillie avec une gentillesse et une générosité sans pareille, et en moins de deux, elle y reçût les instructions du fonctionnement de l'école, ses effectifs scolaires, et tout le toutim. Puis, finalement, après avoir reçu son horaire de cours, ainsi que les instructions liés à son programme de licence en génie des sorts, elle fût conduite au dortoir des filles Fero. Elle aurait pu passer manger un morceau dans la Grande Salle, mais son estomac ne semblait rien vouloir avaler, et qui plus est, Azura s'était nourrie de façon peu galante d'un lapin durant la nuit, et depuis, elle avait l'estomac tout retourné. Rendu dans le dortoir des filles Fero, où régnait un calme presque trop silencieux, Anastasia se mit à la recherche d'un lit inoccupé, et bien loin de tous regards. Pendant son temps de recherche, elle croisa les regards curieux d'étudiantes plus jeunes qu'elle, qui écarquillait les yeux, lorsqu'elles voyaient le visage d'Anastasia. Celle-ci, se résolu donc à marcher tête baissé, faisant abstraction de sa louve qui montait les crocs à toute ces jeunes filles, tout en poussant un grognement continue. Finalement, elle acheva son périple près d'une partie du dortoir qui semblait TRÈS spacieux. Intrigué, elle s'y avança dans l'espoir de trouver un lit libre, mais malheureusement, elle y vit divers effectifs (robes, livres, plumes, etc...) et compris rapidement que quelqu'un d'autre occupait déjà cet espace. De plus, elle aperçu un grand terrarium qui semblait vide. Curieuse, elle s'en approcha, et recula vivement lorsqu'elle vit qu'il était occupé par un gigantesque lézard. Sa louve poussa un jappement de surprise, puis se mit à grogner de plus belle. Découragée, Anastasia tourna les talons, et continua sa recherche. Enfin, elle put achever son périple dans un coin sombre de la tour. Disons qu'il y avait pas mal de lits partout, mais néanmoins, tous les lits ne se trouvaient pas tous dans la même pièce. Le dortoir comportait diverses séparations, surtout selon les niveaux d'études des élèves. Elle trouva donc un lit, unique et solitaire, près d'une fenêtre qui surplombait la tête du lit, et qui offrait un tout petit espace. Cela ressemblait plus à un lit qu'on aurait isolé dans un petit couloir rarement fréquenté. Ce qui était presque le cas, car en plus de cet espace minime, il y avait bonne quantité de poussière accumulée tout autour sur le plancher, ainsi que sur les meubles. Sans oublier les petites toiles d'araignées qui ornaient la tête de lit. Pas découragée une minute, Anastasia passa le reste de sa journée à tout nettoyer, pendant qu'Azura piquait une longue sieste, ponctué de soupirs et de petits grognements. Une fois le ménage terminée, elle rangea ses effectifs dans sa petite commode, se changea, et sans hésiter, se coucha dans son lit et s’endormit aussitôt d'un sommeil très profond.

    ****************

    Comme le petit dortoir d'Anastasia se trouvait loin dans un coin très reculé du dortoir, elle n'entendit pas les cries d'affolements des étudiantes, ni quoi que ce soit qui aurait dût troubler normalement son sommeil. Non, ce qui la réveilla, c'est lorsqu'elle entendit des coups rapides portés aux carreaux de sa fenêtre. Elle ouvrit les yeux, et ne put retenir un hurlement d'horreur, lorsqu'elle vit une araignée format géant qui se trouvait de l'autre côté. Elle recula jusqu'au bout de son lit, en fixant avec horreur, la chose qui semblait vouloir entrer. Puis soudain, il y eût un éclair qui l'aveugla, et lorsqu'elle rouvrit les yeux, la bestiole n'était plus là. Sa louve sauta sur le lit à ses côtés, se précipita à la fenêtre, et se mit à japper et hurler, en tournant en rond, tout en grattant le bord de la fenêtre, au point qu'Anastasia commençait sérieusement à songer à l'assommer. Puis soudain, surgit deux autres de ces mêmes créatures dans la vitre, et tout aussi rapidement, elles disparurent à la suite d'un autre éclair de lumière. Azura resta aux aboies, et semblait plus calme tout à coup.


    ** Faut croire que ces jets de lumières lui capte l'attention **

    Sitôt elle eût cette pensée, sitôt sa louve se mit à gémir, et recula vers elle, la queue entre les pattes. Intriguée par le comportement bizarre de sa louve, Anastasia s'avança prudemment à sa fenêtre, et à genoux devant celle-ci, bien appuyée contres les carreaux de sa vitre, elle vit l'horreur qui se passait à l'extérieur. Élèves et professeurs menaient un combat acharnés contre des araignées, un arbre géant s'élevait au loin d'un air menaçant, et pire encore, au travers de cette brume, elle crût distinguer une marrée de scorpions en mouvement, non loin de la tour. Apeurée, elle osa quand même ouvrir sa fenêtre et passa se tête à l'extérieur de celle-ci... Chose qu'elle regretta amèrement, car elle sentit quelques secondes plus tard, une violente secousse qui la fit basculer en avant, la moitié du corps dans le vide, avec pour compagnie, plusieurs paires d'yeux globuleux qui la fixaient à moins de quelques centimètres de sa figure. Anastasia poussa un hurlement de terreur, arqua le dos vainement pour éloigner son visage des créatures qui tendaient leurs mandibules acérées vers elle.

    - Azura, aide-moi!

    La louve tenta vainement de retenir sa maitresse en tenant dans sa gueule l'arrière de la robe de nuit blanche entre ses cros, mais ce n'était pas suffisant, elle ne pourrait pas tenir Anastasia aussi longtemps. Consciente d'être en grand danger, et se sachant seule face à sa chute imminente, et la proximité des araignées ( et des scorpions qui avaient désormais atteint la base de la tour), Anastasia essaya de faire ce qu'elle avait fait deux ans plus tôt, dans sa chambre, face à sa mère. Elle tendit les deux bras devant elle, y concentra sa terreur et le semblant de puissance qu'elle sentait en elle, et visa les créatures face à elle. Une flamme large d'un mètre s'échappa de ses mains combinées, et frappa de plein fouet les créatures. Une odeur de chair grillées lui monta aux narines. Puis, elle réajusta son tir, et attaqua encore pendant quelques secondes la masse grouillante qui s'affairait à la base de la tour. Soudain, elle entendit un son de tissu qui se déchire...puis un glapissement, et enfin, elle se sentie chuter.

    -NOOOOOOOOOOOOOOOOOON!, hurla-t-elle


    Anastasia alla s'écraser brutalement dans la masse noire, qui y mélangeait araignées et scorpions.... elle sentit une vive douleur y traverser le flanc, puis une morsure,... des hurlements dans le lointain, et finalement, la noirceur l'engloutie, et elle perdit conscience, écrasé sous le poids des créatures qui s'amassaient sur elle en masse,


    _________________
    When death comes our way, we should say '' Not today ''
    avatar
    Matt Serenn
    ********
    ********

    Masculin Vierge Nombre de messages : 105
    Age : 24
    Profession : Etudiant en Licence Sportive

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Matt Serenn le Sam 29 Sep 2012 - 10:20

    Suite à l'éboulement désastreux la panique commençait à gagner tout le monde. Matt et ses camarades se pétrifièrent un instant lorsqu'ils virent les scorpions se rapprocher davantage, mais un serpent géant apparut soudainement dans la plaine devant eux, dépassant le deuxième étage de plusieurs mètres. Il comprit que le reptile était en fait l'animal de Krystale. A la vue d'un tel protecteur l'inquiétude des élèves se dissipa immédiatement et des sourires se dessinèrent sur certains visages confiants. Matt se concentra à nouveau sur la situation quand tout à coup le sort du professeur de botanique l'alerta.

    - Muro plantivus !

    Il avait été lancé en direction de l'étage inférieur où des bêtes velues s'étaient glissées. Le professeur s'adressa tout de suite aux élèves ayant accès à la porte de la terrasse.

    - Des araignées se sont introduites dans le dortoir des filles Fero ! Que cinq d'entre vous ailles les anéantir !

    Matt et ses camarades se regardèrent tour à tour, puis son meilleur ami Victor prit la parole en s'adressant à lui :

    -Je viens avec toi, allons faire de la bonne bouillie d'insectes !

    La détermination de Victor gagna tout le groupe des Aqua alors Matt, que la majorité estimait être un excellent meneur, organisa l'équipe.

    -Nous allons là-bas Victor, Adrien et moi. Vous autres, continuez à défendre cette partie du château. Tenez bon, on y arrivera !

    Il éleva la voix afin de se faire entendre par les sorciers autour d'eux:

    -Nous sommes trois Aqua à descendre, il faudrait encore deux élèves d'éléments différents pour optimiser nos forces.

    Les deux élèves en question arrivèrent rapidement près d'eux, au moment où le professeur de botanique venait aussi de les rejoindre.

    - Je viens avec vous.

    Le groupe se dirigea vers le dortoir des filles Fero, baguette en main. Lorsqu'il arriva en haut des escaliers menant au dortoir, la tension chez les sorciers était palpable. Ils percevaient les grognements et gémissements d'un loup qui ne semblait pas se battre mais défendre quelque chose. Doucement le professeur de botanique descendit les marches, baguette tendue devant elle, et d'un geste discret de sa main libre indiqua aux étudiants qu'ils pouvaient la suivre.
    Les créatures avaient brisé la baie vitrée de la façade est et trois d'entre elles s'étaient infiltrées par ce passage. Elles étaient occupées à déchiqueter le mur de racines du professeur – bloquant l'accès aux autres araignées dehors – sans se préoccuper de la louve agitée.
    Du côté nord de la pièce, totalement à l'écart, une petite fenêtre avait été ouverte. Elle surplombait un lit apparemment occupé cette année par une étudiante. Mais qui aurait bien voulu s'isoler à ce point des autres élèves ? Matt ne put s'empêcher de penser à la jeune Fero solitaire et inaccessible qui l'attirait tant, et cela l'attrista d'imaginer que ce lit pouvait lui appartenir. Cependant il cessa rapidement ces pensées lorsqu'il remarqua l'araignée qui essayait de s'introduire par la petite fenêtre. S’apercevant qu'elle ne pourrait rentrer par cet étroit passage, la créature se mit à hurler, cognant le mur avec son crâne. Elle avait passé plusieurs pattes par l'encadrement, s'accrochant aux briques de l'intérieur pour finalement les tirer vers elle et les déloger du mur.
    Il fallait à tout prix empêcher d'autres monstres d'entrer. D'un autre côté, le professeur de botanique avait souhaité que des dégâts inutiles soient évités ; il ne fallait donc pas foncer tête baissée. Le professeur décida d'agir vite et efficacement, profitant de l'effet de surprise. Elle éleva de puissantes racines pour combler la petite fenêtre. En quelques secondes le végétal s'insinua entre les pattes de l'araignée, serrant progressivement le maillage du filet autour de cette captive. Les racines se durcirent jusqu'à former un pan de mur impénétrable et les pattes prisonnières furent sectionnées net. L'araignée poussa un cri de douleur perçant et s'écrasa au pied de la tour ; les restes velus de ses pattes gisaient sur le lit.
    Victor ne put retenir une remarque devant cette scène.


    - Hahaha ! Mieux que dans les films !

    Matt le regarda amusé. Mais l'atmosphère tendue reprit aussitôt le dessus : les trois créatures devant eux, alertées par le cri de leur congénère, les fixaient de leurs multiples yeux noirs. Puis tout s'accéléra. Elle pivotèrent et lancèrent trois énormes toiles collantes sur les sorciers. Le professeur tira l'étudiant derrière elle en bas de l'escalier, évitant la première toile. L'étudiante Fero derrière Matt le tira en haut des marches, évitant une deuxième toile. La dernière quant à elle ne rata point sa cible. Grâce à de très bons réflexes Victor s'écarta, mais son bras droit fut attrapé et collé au mur. A côté de lui, le garçon bien moins rapide se fit paralyser une grande partie du corps. Deux acromantulas se ruèrent sur les sorciers désarmés au pied de l'escalier, la troisième s'approcha des prisonniers de la toile. Matt se souvint à cet instant des conseils du professeur de botanique.

    * D'abord les aveugler, ensuite leur transpercer l'abdomen. C'est le moyen le plus efficace de les tuer.*

    Ayant gardé sa baguette en main il s'exécuta aussitôt.

    - Obscuro !

    La vue des bêtes se nimba d'un halo noir. L'étudiante Fero se précipita vers ses camarades paralysés et brûla les fils pour les dégager de leur prison. L'élève Aéra du groupe projeta les araignées sur le dos à l'aide de sa magie élémentaire, mettant ainsi leur point faible à nu. Le professeur de botanique effectua un mouvement très rapide du bras qu'elle dirigea de l'ancienne baie vitrée à la bête la plus proche. Une des racines du mur végétal s'étira et s'élança pour venir transpercer à plusieurs reprises l'abdomen de cette bête. Au même instant, les cinq étudiants qui s'étaient entendus brandirent leur baguette vers les autres araignées et prononcèrent ensemble:

    - Sectumsempra !

    C'est alors que de profondes entailles craquelèrent la peau abdominale des créatures, leur arrachant des cris insoutenables. Leurs pattes se recroquevillèrent sur leur ventre tandis qu'un liquide visqueux suintait de leurs blessures. Bientôt, le seul son audible dans la pièce fut les gémissements de la louve qui était restée à l'écart du combat. Les sorciers reprirent leur souffle, plutôt fiers d'eux.

    - Joli travail d'équipe, je vous félicite.

    Le professeur sourit sincèrement à ses étudiants, soulagée d'avoir pu stopper les intrus aussi efficacement. Elle s'affaira à renforcer les deux murs végétaux pendant que les élèves remontèrent au deuxième étage. Quelques hématomes avaient imprimé leurs membres mais l'étudiant tombé au bas de l'escalier s'était mal rattrapé et s'était foulé le poignet. Rien de très grave heureusement.

    - Fais moi voir ta blessure... Hmm, il semblerait que tu ais une entorse. Je vais te l'immobiliser mais tu ne devras plus te battre. Va rejoindre les autres au sous-sol avec un de tes camarades, l'infirmière devrait s'y trouver. Ferula.

    Une attelle et des bandages s'enroulèrent autour de l'articulation. L'étudiante Fero décida d'accompagner son camarade tandis que les derniers membres du groupe retournèrent à la terrasse.
    avatar
    Anastasia Liddle
    ********
    ********

    Féminin Scorpion Nombre de messages : 40
    Age : 23
    Profession : Étudiante

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Anastasia Liddle le Dim 30 Sep 2012 - 2:41

    Après avoir perdu conscience pendant quelques minutes, Anastasia rouvrit subitement les yeux lorsqu'elle sentie une douleur aigu dans son flanc. Elle tourna la tête, et ce qu'elle vit la fit hurler d'horreur. En tombant en bas de la tour, elle s'était écrasé sur un scorpion et le dard de celui-ci lui avait tranché la peau sur le flanc gauche. Cela lui avait laissé une profonde entaille d'où s'échappait un flot de sang. L'odeur alléchante avait attirée maintes des accromantules qui s'étaient aussitôt placées sur elle afin de goûter sa chair et son sang. Ce pourquoi en ce moment même, elle n'avait pu réprimé un crie, lorsqu'elle vit une araignée plonger deux de ses mandibules dans sa chair et les porter à sa bouche d'un air avide.

    Reprenant sur elle-même, malgré la douleur cuisante, elle tendit les mains et brûla la sale bête. Ses comparses qui déferlaient aux côtés d'Anastasia s’arrêtèrent et fixèrent d'un air mauvais la jeune humaine qui venait de tuer l'une de leurs congénères. D'un seul mouvement, comme si elles ne faisaient qu'une, elles s'élancèrent sur elles, pinces relevées et mandibules prêtent à la tâches. Aussitôt le mouvement enclenché, aussitôt Anastasia entendit sa louve se lamenter. Prise d'une terreur soudaine, sentant tout courage la quitter, elle se mit à hurler lorsque les araignées les plus proches plantèrent leurs pinces dans la chair de ses bras et de ses jambes.

    Souffrant le martyre, elle se mit à sa maudire elle-même pour avoir oublié sa baguette dans le tiroir de sa commode au dortoir. Elle savait qu'elle n'en sortirait pas vivante, sauf si elle réussissait à utiliser adéquatement son pouvoir sur le feu. Elle n'était pas une experte, loin de là, mais elle savait que c'était son seul moyen de survivre à cette attaque sans y laisser sa vie. Bien qu'en ce moment, elle y laissait du sang et des morceaux de chairs.

    Pendant qu'elle se débattait au sol sous la masse de créatures en utilisant ses poings autant que ses pieds pour se défendre, elle essayait mentalement de se remettre dans l'état qu'elle avait réussit à atteindre plus tôt, c'est-à-dire, dans une colère profonde. Autrement, elle n'arrive pas à appeler son pouvoir à se manifester.

    Au bout d'un moment, arrivant à peine à lancer quelques malheureuses flammèches du bout des doigts, elle vit du coin de l'oeil, la préfet Fero qui était complètement en flamme (bref, une torche humaine) et qui déversait des trombes de flammes tout autour d'elle, empêchant les créatures de l'atteindre.


    ** Il faut que je réussisses à faire comme elle! **, se dit-elle

    Elle continua d'essayer de s'enflammer, ou du moins, d'arriver à projeter des flammes, mais elle y parvint à peine. De plus en plus paralysée par la peur, souffrante et troublée de voir que personne n'avait semblé remarqué qu'elle allait mourir, hormis sa louve qui continuait de hurler, elle poussa un crie de fureur et se releva d'un bond. Elle se débarrassa d'une accromantule qui s'était accrochée à ses cheveux d'une claque, et réussit à canaliser cette fois assez de puissance pour que l'air autour d'elle se réchauffe.


    ******

    Alarmée par le changement de température qui continuait d'aller en augmentant, les accromantules commencèrent à reculer. Ils faisaient beaucoup trop chaud pour elles, puisque ce sont des créatures qui préfèrent les endroits un peu plus humides. Les scorpions quant à eux, manifestaient de l'intérêt pour cette chaleur soudaine et foncèrent sur Anastasia, puisque le lieux d'habitat naturel de ceux-ci se situaient dans des endroits à fort degré de chaleur.

    ******

    Ravie de voir les araignées reculer, Anastasia sourie de soulagement, puis l'envie de pleurer de terreur la saisie quand elle vit les scorpions s'approcher d'elle avec un air avide. Sachant qu'elle ne pourrait pas s'enfuir, puisque les créatures l’encerclaient de toute part, Anastasia ne put retenir les larmes qui finalement finirent par la submerger. Tout en pleurant, et en étant en proie à la panique, elle vit finalement en levant les yeux, la préfet Fero la regarder, ainsi que quelques autres élèves et professeurs, les yeux agrandies par la terreur même, et l'urgence d'agir. Ne sachant que faire d'autre, Anastasia continua d'augmenter la chaleur autour d'elle, jusqu'à temps que l'herbe autour se mette à brûler et que le sol se mette à sécher et à craqueler. Les araignées, irritées par l'environnement, détalèrent en direction des professeurs et des élèves qui se mirent à les attaquer pour les anéantir. De leurs côtés, les scorpions tendaient déjà leurs pattes en direction des chevilles d'Anastasia, d'un air affamé.

    Cette fois, Anastasia réussit l'impossible, et s'enflamma. Son corps entier fût parcourue d'un soubresaut lorsque les flammes qui étaient parties de ses chevilles et de ses poignets remontèrent le long de son corps pour atteindre sa tête. Un halo de flammes pourléchaient son corps avec douceur, mais menaçaient de griller à point les scorpions qui s'affairaient toujours autour de sa personne, malgré la température ambiante.

    C'est à ce moment qu'Anastasia prit conscience d'un détail fort important. La miss ne portait sur elle que sa robe de nuit blanche, et une petite culotte. Ses vêtements n'étaient pas fabriqués pour résister aux flammes, du moins, pas ceux qu'elles portaient actuellement (car l'uniforme LUI seul était pourvu d'un charme spécial qui résistait aux flammes des jeunes Fero). Du coup, les flammes consumeraient tout ce qu'elle portaient actuellement, et la livrerait complètement nue aux regards des élèves, des professeurs et des préfets qui combattaient actuellement sur la Terrasse. Paniquée, et sentant l'odeur de sa robe qui brulait sur sa peau, elle se mit à courir en direction du château.

    Dans sa course, elle brûla moult créatures qui l'approchaient sournoisement en tentant de la mordre. Elle courût en essayant de garder suffisamment de souffle jusqu'à apercevoir une porte. Remerciant le ciel, elle se précipita à l'intérieur comme une furie, fuyant du même coup le combat qui se livrait à l'extérieur. Par contre, en chemin elle croisa quelques araignées qui avaient réussis à pénétrer le château. Oubliant quelques secondes l'état de sa robe de nuit, et le fait qu'elle était en train de consumer les tapis et les tapisseries, elle lança des boules de flammes sur les accromantules. Celles-ci grillèrent comme un petit poulet sur un feu. Elle se remit en route vers les escaliers, et croisa en chemin un groupe d'élèves d'environ son âge, qui couraient dans sa direction, baguette à la main. Certains la saluèrent d'un hochement de tête, croyant qu'Anastasia combattait à leurs côtés, et coururent rejoindre la Terrasse.

    Surprise de voir ces regards amicaux à son égard, elle arrêta sa course et les regarda passer. Soudain, elle prit conscience que les flammes qui parcouraient son corps encore quelques instants plus tôt s'étaient tout bonnement éteintes; la laissant à moitié nue. Sa chemise de nuit lui arrivait désormais à mi-cuisse, le flanc gauche était quant à lui brûlé presque jusqu'à son aisselle (puisque les araignées en lui mordant la chair lui avait arrachées des morceaux de tissus), et certains endroits (ventre, sternum, dos, etc...) présentaient de nombreux trous calcinés. Sa robe n'était que lambeau. Sentant le rouge lui monter aux joues, elle se remit à courir vers les escaliers, non sans oublier la douleur qu'elle ressentait au flanc, et percuta de plein fouet un élève. Elle s'écroula sur lui dans le palier menant à la deuxième volée de marches.

    Anastasia poussa un gémissement de douleur, car ses blessures la faisaient horriblement souffrir, et son flanc ne cessait de saigner. Elle avait le visage dans le cou de l'étudiant, et sentait sous elle un corps chaud et musclé. Le garçon quant à lui, semblait s'être raidie. Confuse et souffrante, elle releva la tête de quelques centimètres, et fixa les yeux verts liseré noisettes qui la fixait. Anastasia sentit le rouge lui monter aux joues, tout en sentant la chaleur de son corps augmenter. Elle reconnaissait ce garçon! Comment ne le pourrait-elle pas? C'est la vedette de l'équipe de Quidditch Aqua, le superbe Matt Serenn qui faisait se pâmer la majorité des filles de l'école! Gênée de son accoutrement, et du fait qu'elle se trouvait devant ou plutôt SUR ''LUI'' en particulier, elle tenta de se redresser, mais ce fût vain. Son corps, trop souffrant, refusait de se remettre sur pied. Ne sachant que faire, elle baissa le regard sur lui, et remarqua que la chemise de celui-ci s'imbibait tranquillement de son sang à elle.


    _________________
    When death comes our way, we should say '' Not today ''
    avatar
    Matt Serenn
    ********
    ********

    Masculin Vierge Nombre de messages : 105
    Age : 24
    Profession : Etudiant en Licence Sportive

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Matt Serenn le Lun 8 Oct 2012 - 1:17

    Matt avait finalement décidé d'accompagner l'étudiant blessé car c'était un des membres de son équipe de quidditch. L'infirmière annonça qu'il n'avait qu'une foulure au poignet puis libéra Matt dont la présence n'était plus nécessaire à ses côtés. En repartant, plusieurs jeunes filles s'extasièrent devant le sang pur, pensant qu'il était le plus fort, le plus courageux et le plus attentionné de tous les sorciers – alors que n'importe qui aurait fait cela pour l'un de ses amis – mais il ignora ces murmures.
    Il faisait le plus vite possible pour retourner combattre à la terrasse lorsque soudain, au bout d'un escalier, une sorcière déboula sur lui. Elle le heurta de plain fouet et ils tombèrent sur les carreaux de marbre. La jeune fille gémit de douleur, se redressa légèrement et c'est à cet instant que leur regards se croisèrent. Un frisson parcourut Matt : elle était extrêmement pâle, le rouge de ses yeux et de son sang en était avivé. Il remarqua que la température de son corps était élevée malgré sa nudité partielle et fit le lien avec les lambeaux de robe calcinés ; cette jeune fille était une Fero, Matt se souvenait maintenant de l'avoir aperçue à la table de Krystale, mais il ne connaissait pas son nom.
    Son attention fut attirée par la gravité de ses blessures. Il était seul, sans aide médicale, la jeune fille très mal en point et la taille de ses plaies suggérait qu'elle s'était faite attaquer par les créatures géantes et qu'elle était sûrement empoisonnée. A ce moment il ne put s'empêcher d'imaginer Krystale à l'extérieur, dans le même état et au milieu de ces monstres, et son cœur s’emballa. Il voulait absolument retourner à la terrasse.
    Matt gardait son sang-froid. Il leva son regard vers le visage de l'étudiante et fut surpris de voir qu'elle semblait plus préoccupée par sa chemise imbibée de sang que par ses propres blessures. Il s'adressa à elle très amicalement :

    - Oh ne t'en fais pas pour ça, je ne l'aimais pas tellement. Me permets-tu de jeter un œil à tes plaies ?

    Il souriait comme toujours – même dans les situations graves – pour garder confiance et espoir, et rassurer Anastasia. Il se redressa en la maintenant par les épaules et regarda l'entaille.
    Matt pouvait tenter de stopper l'hémorragie grâce à une formule que tous les étudiants en Licence Sportive apprenaient, afin de réagir en cas d'accident lors d'un match ou d'un entraînement. La question qu'il lui avait posé n'attendait pas franchement de réponse ; vu l'importance des blessures, Matt devait agir.


    - Arsav Gwadan.

    Un fil lumineux s'échappa du bout de sa baguette et vint s'évanouir sur la plaie. Le sang s'arrêta de couler mais n'étant pas un spécialiste pour les soins et, vu la taille de l'entaille, cela n'allait pas tenir longtemps. Il s'empressa d'enlever sa chemise et couvrit le buste quasiment dévêtu de l'étudiante, prenant soin de ne pas toucher la blessure.

    - Comment t'appelles-tu ?
    Laisse-moi te porter jusqu'au sous-sol s'il te plaît, l'infirmière doit t'examiner au plus vite.


    Il prononça ces paroles sur un ton amical et protecteur, puis tendit sa main vers Anastasia et attendit sa réponse.
    avatar
    Anastasia Liddle
    ********
    ********

    Féminin Scorpion Nombre de messages : 40
    Age : 23
    Profession : Étudiante

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Anastasia Liddle le Lun 8 Oct 2012 - 22:58

    Anastasia était toujours très préoccupée par le fait qu'elle saignait sur Matt et ne se rendit pas compte que celui-ci lui posait une question. D'un autre côté, elle était trop gêné pour le regarder dans les yeux. Elle prit conscience qu'il cherchait à l'aider lorsqu'il la releva pour lancer un sort sur son flanc. À ce moment, elle sentit la douleur diminuer, et découvrit avec joie que son sang avait terminé de s'échapper. Elle examina sa plaie, et grimaça lorsqu'elle se rendit compte que la plaie n'était pas fermée, mais juste ''maintenu en suspens''. Du moins, ça lui permis de prendre pleinement conscience de la gravité de sa blessure. Elle baissa ensuite les yeux sur ses jambes, et se retint de pousser un crie lorsqu'elle vit les plaies laissées par les créatures. Soudain, elle prit conscience que Matt s'adressait à elle, et répondit à sa question lorsqu'il lui demanda son nom. Elle piqua un fard malgré tout et bégaya faiblement:

    - A...A... Anastasia...


    Ensuite, elle accepta son offre de l'aider à se rendre à l'infirmerie, car elle savait qu'elle ne s'y rendrerait probablement pas par elle même, puisqu'elle se sentait de nouveau défaillir. C'est alors qu'elle se rappela quelques notions apprises dans un bouquin récemment au sujet des créatures magiques. Les bestioles qui attaquaient à l'extérieur étaient ''poisons'', plus particulièrement les scorpions. Elle prit une grand respiration et demanda à Matt avec hésitation:

    -Est-ce que les... acromentules sont elles aussi....poisons?


    _________________
    When death comes our way, we should say '' Not today ''
    avatar
    Krystale Enhyan
    *******
    *******

    Féminin Scorpion Nombre de messages : 356
    Age : 22
    Profession : Lycéenne

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Krystale Enhyan le Mer 14 Nov 2012 - 21:47

    A l'extérieur la bataille continuait. Krystale avait obtenu l'aide du professeur de Sortilèges pour protéger David et dès qu'il fut en sécurité elle se précipita vers Hebi en répondant à son tuteur :

    - Allez-y, je reste auprès de mon serpent. Ne vous en faites pas, je ne crains rien à ses côtés.

    Le venin du reptile coulait toujours dans ses veines et lui procurait une énergie impressionnante. Elle flambait toute les créatures sur sa route, même si la plupart fuyaient le serpent qui faisait manifestement un carnage. Les scorpions l'avaient beaucoup blessé mais il continuait à se battre pour protéger sa maîtresse.
    Arrivée à son niveau Krystale remarqua l'affaiblissement de son sort, Hebi était à peine plus grand que les scorpions. Elle n'avait pas le temps de le soigner et cela devenait trop risqué de rester ici alors la jeune Fero lui ordonna de se rapprocher du château. Là-bas un grand nombre de bêtes avait été neutralisé. Certaines escaladaient encore les murs, d'autres grouillaient au pied de la tour, désorganisées. La situation semblait tourner à l'avantage des académiciens mais un ennemi invisible fonçait sur l'étudiante et son reptile.


    ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤

    Les ronces du mage noir gisaient sur le sol humide derrière Maximillen. La sorcière en face de lui était déterminée, ses yeux plein de rage. Elle commençait à s'inquiéter car son chef ne lui avait pas encore transmis de message sur la capture de la cible et le combat s'éternisait. Elle se figea alors en fixant le professeur de Défenses contre les forces du mal et se concentra sur la magie de l'environnement alentour.
    La sorcière manipulait une magie ancestrale interdite, bien trop puissante et dangereuse pour être manipulée par de sombres personnes. Elle pouvait fusionner avec son élément et puiser son énergie, ainsi la puissance de sa propre magie était alimentée par celle contenue dans la terre. Ce rituel n'était pas sans risque, après chaque fusion avec son élément la sorcière n'était jamais sûre de retourner à son état normal, sous sa forme humaine.
    Ses pieds nus prirent peu à peu l'apparence de la terre. Des petites racines verdâtres s'étirèrent du sol et se lièrent à sa peau. Toutes les veines de son corps se gonflèrent tandis que son épiderme devenu brun craquelait comme de l'écorce. Plus elle fusionnait, plus sa force et sa vitesse d'attaque augmentaient. La sorcière Tero lança rapidement la première offensive.
    Elle fermait les yeux pour mieux ressentir le flux de magie de la terre qu'elle contrôlait à sa guise. Une secousse et un craquement se firent soudain ressentir sous les pieds de Maximillen. Un cercle d'une cinquantaine de mètres s'était tracé autour de lui et le sol à l'intérieur de cette marque s'affaissa puis s'effondra, laissant un gouffre profond à sa place. Au même instant une multitude de racines géantes s'élevèrent tout le long du cercle pour former un dôme au-dessus du sorcier Aéra. Elle avait créé cette cage pour l'obliger à voler et se vider de sa magie inutilement. Sereinement elle se mouva dans sa direction tout en fusionnant un peu plus avec la terre. Sa peau morcelée était parcourue de nervures, ses cheveux blonds avaient pris une nuance taupe et une texture grasse comme de la boue. Son visage afficha un rictus de satisfaction tandis qu'elle s'apprêtait à lancer vers lui et de toute part, des lianes tranchantes et venimeuses.

    ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤

    Krystale courait aux côtés de Hebi lorsqu'un coup violent dans le dos la projeta plusieurs mètres devant. Le serpent plongea instinctivement sur l'ennemi apparu derrière eux, qui n'était autre que le scorpion de la sorcière noire. Il bénéficiait d'un sortilège de camouflage un instant plus tôt ce qui lui avait permis d'échapper aux sens du reptile. Un combat à mort débuta alors entre les deux créatures magiques.

    Krystale se redressa et fut parcourue d'un frisson glacial. Ses mouvements étaient maladroits, le paysage tournait autour d'elle. Entre ses deux ailes le dard du scorpion avait transpercé sa chair et un filet de liquide noir s'écoulait de la plaie. Le venin de Hebi qui parcourait ses veines était plus fort que celui de l'ennemi et il lui permit de rester en vie. Affaissée, elle lutait pour rester consciente, car son reptile continuait à se battre pour elle. Alors elle rassembla ses forces et pivota. Elle voulut apporter son aide à Hebi mais lorsqu'elle se trouva face au combat, le monde s'arrêta de tourner et les secondes qui suivirent furent les plus longues de sa vie.

    La tête du scorpion logée dans la gueule du serpent se brisa sous les crocs luisants et se détacha du reste de son corps lorsque le reptile donna ses dernières forces pour lui arracher d'un mouvement sec. L'animal écailleux s'effondra sitôt après, laissant échapper son dernier souffle dans l'air froid de cette nuit.
    Son corps meurtri par les blessures précédentes avait reçu un coup fatal. Krystale vit le dard géant planté dans le corps de son ami ; à cet instant elle arrêta de respirer. Tout son corps s'était figé, les bras ballants et les yeux larmoyants. Le regard dévasté elle s'approcha de lui. Elle avait réussi à se lever malgré le poison circulant dans son corps, faisant usage de toutes ses réserves pour le rejoindre et s'asseoir à ses côtés. Elle le caressait tendrement, laissant ses larmes couler sans retenue et chuchotant les mots les plus doux afin de le remercier et accompagner son âme précieuse en paix vers un monde lointain.

    La jeune Fero s'était agenouillée, elle l'avait délicatement dégagé du dard, enroulé et déposé sur ses genoux comme chaque soir où elle lui accordait ces moments d'amour. Alors une haine incommensurable la gagna. Elle tremblait de tristesse et de rage. Ses yeux devinrent sombres et maléfiques, son rythme cardiaque accéléra, sa température grimpa subitement et elle serra le poing jusqu'à planter ses ongles dans sa paume, déterminée à venger son merveilleux ami. En réponse à cet état tendu et révolté, le venin pur de Hebi dans l'organisme de l'élève brûla celui du scorpion et se concentra vers ses ailes. Ces dernières prirent soudainement feu, comme si le serpent souhaitait aider sa maîtresse jusqu'à la fin en lui apportant de la puissance magique.
    Krystale ne contrôlait plus son élément car elle était submergée par la haine. Les flammes orangées devinrent rouge sang puis s'assombrirent. Elles prirent la teinte exacte de ses ailes ; on avait alors du mal à imaginer que les ailes étaient habituellement composées de plumes. Plus l'étudiante laissait la rage envahir sa conscience, plus les flammes s'étendaient.
    Soudain elle remarqua les araignées lancées dans sa direction, mais elle n'avait pas redressé la tête. Il semblait que ses sens étaient plus développés grâce à la puissance que lui procurait la haine. Alors les flammes s'étirèrent autour d'elle et de son protégé, formant une sphère qui grossissait peu à peu. Krystale regarda Hebi et caressa d'un geste léger sa tête inerte. Les reflets de ses écailles luisaient sous les rayons de lune, affectant davantage la jeune Fero qui venait de perdre un magnifique compagnon.


    - Je vais te venger, je te le promets.

    Elle leva le visage vers le ciel et ferma les yeux. Certaines images de la bataille lui apparurent alors qu'elle se remémorait ses ennemis, poussée par une soif de vengeance et un sens démoniaque hurlant au fond d'elle. Les flammes s'agitèrent puis s'estompèrent au moment où elle prit une profonde inspiration. Elle relâcha ensuite sa haine dans un cri déchirant.

    - CREEEEEEEEEEEEEEVEZ !!!

    La sphère de feu explosa telle une déflagration. En quelques secondes la plaine fut dévastée par cette onde élémentaire. Les académiciens ne subirent aucune blessure car seuls les ennemis visés par l'étudiante furent calcinés.
    Krystale avait épuisé sa magie et ses ailes étaient à moitié brûlées. Elle s'écroula au sol mais réussit à déplacer Hebi tout contre elle avant de se laisser emporter par le noir.
    Dans son esprit, le mage Tero n'était qu'une silhouette dans la brume. Cette vision inexacte de la sorcière noire avait épargné cette dernière des brûlures mortelles de la déflagration, mais ça, Krystale n'avait pas pu le voir.
    avatar
    Maximillen Kroëner
    Aera
    Aera

    Masculin Lion Nombre de messages : 282
    Age : 46
    Profession : Professeur de Défense contre les forces du mal et de Duel

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Maximillen Kroëner le Jeu 15 Nov 2012 - 18:13

    Au loin, le serpent combattait encore les scorpions, les élèves repoussaient les dernières araignées, le combat semblait s'estomper peu à peu. Les corps inertes jonchaient le sol par centaines, au pied de la tour des cadavres d'arachnides se consumaient encore. Maximillen voyait que la situation prenait bonne tournure. C'est alors que la mage Tero venait de commencer sa métamorphose.

    * Elle va puiser son énergie dans son élément... Quelle folie !*

    Il n'était pas question pour Maximillen de prendre un tel risque ; il avait trop de responsabilités pour qu'il lui arrive un accident au cours d'un combat. Comme toujours, il agirait avec raison et dextérité. Il analysa rapidement la situation, vit que son adversaire ferma les yeux pour mieux ressentir son élément. Il savait que s'il fonçait droit sur elle, elle le saurait par les vibrations de ses pas sur la terre. Il ne pouvait plus faire un pas sans qu'elle en soit avertie. Pour vaincre une sorcière aussi puissante et aussi dangereuse qu'elle, il fallait entrer dans son jeu et ne pas se faire piéger. Malheureusement pour elle, Maximillen en savait long sur les défenses contre les forces du mal. Pour l'atteindre, il devait utiliser les voies aériennes, sinon elle pourrait anticiper tous ces déplacements. Il n'eut pas le temps d'établir un plan plus précis que le sol s'effondra subitement sous ses pieds. Maximillen tomba de quelques mètres puis se stabilisa dans l'air.


    * Je ne vais pas pouvoir voler comme cela trop longtemps, je dois conserver mon énergie pour lancer mes attaques.*

    Il siffla pour rappeler son balai, mais ce dernier était tombé lorsque le sol se déroba. Des lianes encore plus grosses et plus nombreuses que les précédentes encerclèrent le sorcier Aera. Il était pris au piège, épuisant son énergie et son balai ne donnait pas de signe de vie.

    ¤ ¤ ¤ ¤ ¤

    - Allez-y, je reste auprès de mon serpent. Ne vous en faites pas, je ne crains rien à ses côtés.

    Voyant son élève confiante, le professeur de sortilèges retourna sur le champ de bataille. Depuis le pied de la tour, elle élimina les dernières araignées qui grimpaient la tour en lançant différents sorts tous plus efficaces les uns que les autres. Les académiciens semblaient avoir trouvé une bonne stratégie offensive et défensive. Ceux présents sur la terrasse repoussaient les scorpions et acromantulas au loin, ceux au pied de la tour s'occupaient d'abattre les plus proches.

    - CREEEEEEEEEEEEEEVEZ !!!

    En entendant ce cri égosillant, le professeur de sortilèges se retourna en direction de Krystale et la vit tout en flammes, les yeux pleins de rage.

    *Mais qu'est-ce qui lui arrive ?*

    C'est alors qu'une déflagration d'une puissance époustouflante propulsa tous les combattants à terre. Un souffle d'air chaud passa au travers du professeur de sortilèges qui était étalée au sol. En se redressant, elle ne vit plus aucune araignée en vie. Seuls quelques scorpions les plus résistants titubaient encore en direction des sorciers. Ces derniers ne perdirent pas de temps pour se relever et repousser aisément cette poignée d'animaux ennemis en quelques minutes.

    ¤ ¤ ¤ ¤ ¤

    Les lianes venimeuses fondirent soudainement sur le grand professeur. Il avait une impression de déjà vu et affaiblir ses forces inutilement l'agaçait profondément. Le dôme formé par les lianes ne lui laissait aucune échappatoire. Il esquivait le plus agilement possible les plantes empoisonnées, mais elles se resserraient petit à petit, étriquant la prison de Maximillen. Le cercle de 50 mètres de diamètre n'en mesurait plus qu'une vingtaine. Il lançait ses sorts les plus puissants, mais la magie élémentaire du mage adverse rendait les racines bien plus résistantes que les précédentes. Inévitablement, le professeur Kroëner se fit attraper fermement par ces lianes. Il ne pouvait plus bouger. Sa main droite s'ouvrir automatiquement dans l'emprise des lianes qui l'étouffaient comme des serpents, ce qui lui fit lâcher sa baguette. Il la vit tomber longuement puis disparaître dans l'obscurité du gouffre. À présent, il ne pourra plus qu'utiliser sa magie élémentaire pour se battre, se qui l'épuisera bien plus vite.
    Les lianes s'apprêtèrent à plonger leurs épines venimeuses dans la chair du professeur. Malgré l'impasse dans laquelle était Maximillen, il regardait son adversaire dans les yeux, prouvant une fois de plus son courage. Il pu constater que la mage Tero avait un rictus synonyme de fierté. Elle était fier d'avoir vaincu un sorcier aussi réputé que l'était le professeur Kroëner.
    La nuit qui était noire quelques instants plus tôt prenait petit à petit des couleurs bleutés comme un rayon de lune. Maximillen leva les yeux au ciel et ne vit qu'une épaisse couche de nuages. La lumière s'intensifia pourtant, à tel point que le mage abandonna son rictus pour laisser place à une expression interrogative. Soudainement, les intenses rayons argentés traversèrent la prison de racines pour laisser apparaître un hibou de lumière, volant à pleine allure en direction de Maximillen. Son patronus était venu à son secours. La sorcière Tero fut éblouit un instant. Maximillen sentit l'emprise des lianes s'estomper légèrement, il en profita pour utiliser sa magie élémentaire pour les repousser d'un courant d'air explosif. Il était enfin libre et son patronus plongea sur lui. Le hibou de lumière se dissipa quand il heurta Maximillen qui se retrouva avec Foudre entre les mains. Son patronus lui avait ramener sa chatte. La chance venait de tourner et le professeur ne perdit pas un instant pour utiliser sa magie augmentée.
    La sorcière Tero venait à peine se rendre compte de la situation que Maximillen avait amorcé son sortilège :


    - Kreskin Maji Dre Karantez.

    Maximillen avait chuchotté cette formule aux oreilles de Foudre qui, étonnement, s'était mis à ronronner en caressant de son petit museau humide la joue de son maître. Le diamant de Damani situé dans la bague que Maximillen portait à son doigt s'illumina intensément, ce qui éblouit la sorcière noire une seconde fois. L'air commençait à tourner en aspirant les sombres nuages vers la terre, créant ainsi une gigantesque tornade. Des cadavres d'insectes s'envolèrent, accompagnant les branches et les feuilles mortes. Le mage Tero était bien ancré dans le sol par sa fusion, seuls sa cape et ses cheveux tournoyaient violemment. Elle tenta de riposter en dirigeant ses lianes venimeuses vers sa cible, mais elles avaient du mal à approcher Maximillen qui était au centre de la tornade. Des entrailles du gouffre surgirent de longs pics de roche que la sorcière avait invoqués pour tuer son adversaire Aera, mais une fois de plus ce fut un échec et les pics se firent emporter par le vent, allant se fracasser dans un bruit sec contre le sol. C'est alors que dans un écho lointain, la voix du professeur Kroëner se fit entendre :

    - LUMOS INSTENSIA !

    Du haut du ciel, on vit une charge électrique descendre le long de la tornade en suivant harmonieusement ses courbes et mouvements. Quand le courant atteint Maximillen et Foudre, le professeur leva un bras en l'air et le fit redescendre vivement en direction du mage qui semblait chercher un plan de secours. Une pluie d'éclairs déferla sur la cible visée. L'intensité de la lumière électrique fit disparaître la nuit durant le temps de l'attaque. Le château n'avait jamais été aussi éclairé que durant cette nuit obscure. En un instant, tout redevint noir, suivit d'une pluie d'objets et de corps. Tout semblait calme, le vent ne soufflait plus et personne ne disait mot. Maximillen se tenait couché à terre aux côté de Foudre, tous deux inertes. Et l'endroit frappé par les éclairs n'existait plus ; seule une crevasse calcinée et fumante laissait présumer que le mage ennemi avait été neutralisé. Le silence fut alors rompu par le professeur de sortilèges qui commença à claquer dans ses mains. Un tonnerre d'applaudissements et de cris de joie permit à tous les combattants de libérer leurs émotions. Beaucoup s'enlacèrent, d'autres se mirent à genoux en pleurant et des rires retentirent aussi. Mais le cri strident du noir des Hebrides rappela à tout le monde qu'ils venaient seulement de gagner une bataille, pas la guerre.


    _________________

    Contenu sponsorisé

    Re: Attaque organisée: combattre le mage Tero et ses arachnides.

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 19 Sep 2017 - 22:34