Un plongeon dans l'univers de la magie... Dans notre école, apprenez à maîtriser un des quatre éléments, et devenez un vrai sorcier !


Le forum est actuellement en reconstruction, nous demandons aux membres d'être patients jusqu'à l'aboutissement de nos efforts. Les inscriptions sont néanmoins toujours ouvertes !

    A la rescousse d'une première année.

    Partagez
    avatar
    Krystale Enhyan
    *******
    *******

    Féminin Scorpion Nombre de messages : 356
    Age : 23
    Profession : Lycéenne

    A la rescousse d'une première année.

    Message  Krystale Enhyan le Lun 13 Fév 2012 - 0:48

    Cela faisait maintenant une heure que Krystale lisait dans le salon, Le Livre perdu des sortilèges de Déborah Harkness.

    *Le vampire était assis dans l'ombre au-dessus de la passerelle couverte qui enjambait New College Lane et reliait les deux bâtiments d'Hertford College, adossé aux pierres usées et les pieds posés sur le toit.
    La sorcière fit son apparition, avançant d'un pas étonnamment assuré sur les pavés inégaux longeant la Bodléienne. Elle passa sous lui en pressant l'allure.*

    Soudain, un cri qui retentit dans tout l'étage tira Krystale de sa lecture.

    - A l'aide !!! Venez m'aider !!

    La jeune Fero toujours prête à venir en aide aux autres, abandonna son livre sans prendre le temps de retenir la page, et couru jusqu'au couloir. Elle y découvrit une fille essoufflée et paniquée qui cherchait désespérément du regard la présence d'une personne capable de l'aider. Cette dernière avait les cheveux en bataille, ses vêtements étaient parsemés de débris rocailleux et un léger filet de sang s'écoulait de sa tempe. Krystale la reconnut immédiatement: petite taille, cheveux fins et clairs, une silhouette fragile. Avec tous ces détails on l'aurait facilement attribuée à la maison Aera, mais la fille était en première année dans la maison Fero. En l'espace d'une seconde Krystale se trouva à ses côtés pour la soutenir et elle lui demanda, inquiète:

    -Qu'est-ce qu'il se passe? Pourquoi te retrouves-tu dans cet état?!

    Sa protégée lui répondit qu'une de ses amies venait de perdre le contrôle de son élément alors qu'elle essayait de maîtriser un nouveau sort. Elle s'était malheureusement trouvée juste à côté d'elle lorsque sa magie avait éclatée, et avait été projetée contre le mur le plus proche. Alors Krystale essaya de la rassurer:

    Je vais tenter de la calmer et chercher de l'aide. En attendant, si tu en es capable, vas à l'infirmerie. Sinon, je t'accompagne.

    -Non ça ira, je vais réussir à y aller. Mon amie se trouve à l'autre bout du couloir mais, fais attention.


    Krystale se mit à courir dans la direction indiquée par la jeune élève après s'être bien assurée qu'elle soit capable de marcher seule. Elle pouvait désormais sentir la température augmenter autour d'elle et un cri de douleur l'atteindre, au fur et à mesure qu'elle progressait dans l'allée, mais elle n'aurait jamais pu se douter de ce qu'elle allait découvrir.
    Au bout du couloir, un décor choquant s'offrit à elle. Les colonnes de marbre habillant le corridor avaient été éventrées et noircies, les tableaux qui autrefois décoraient le mur étaient tombés et avaient brûlés, une parcelle du mur avait été brisée par un choc violent, et l'atmosphère régnant été empli d'une puissance insoutenable. Krystale découvrit enfin la jeune fille aux cheveux noirs qui hurlait de douleur et de peur au centre d'un feu rouge gigantesque, intense.




    Dernière édition par Krystale Enhyan le Jeu 23 Fév 2012 - 18:33, édité 4 fois
    avatar
    Maximillen Kroëner
    Aera
    Aera

    Masculin Lion Nombre de messages : 282
    Age : 46
    Profession : Professeur de Défense contre les forces du mal et de Duel

    Re: A la rescousse d'une première année.

    Message  Maximillen Kroëner le Lun 13 Fév 2012 - 10:51

    Maximillen était dans sa salle de cours du deuxième étage, entrain de donner une leçon de défense contre les forces du mal aux 5ème années, lorsqu'il entendit un bruit sourd et lointain. On entendait souvent ce genre d'explosion quand un élève échouait à un exercice de potion. Le professeur Kroëner repris donc son cours normalement.

    Ce n'est qu'une ou deux minutes plus tard que son attention fut retenue par un cri de détresse provenant du couloir :

    - A l'aide !!! Venez m'aider !!

    C'est à ce moment que Maximillen comprit que quelque chose de grave s'était produit. Le temps de prévenir ses élèves de ne pas bouger de la salle, il sorti pour savoir ce qu'il s'était passé.
    Il vit sur sa gauche une jeune élève partir vers les escaliers qui semblait blessée. Droit devant lui, il eu juste le temps d'apercevoir une silhouette disparaître hâtivement derrière un mur. Pensant que la jeune fille blessée s'était faite agresser par la personne prenant la fuite, Maximillen se précipita à la poursuite de l'inconnu.


    *Ah mon petit, tu ne t'en tireras pas comme cela !*

    Maximillen gagna rapidement l'endroit où la silhouette avait tourné. Il pouvait à présent voir l'inconnu courir, et constata qu'il ne s'agissait pas d'un agresseur, mais d'une élève qui courait vers un incendie au fond du couloir.

    *Mon Dieu ! Mais que s'est-il passé ?! *

    Il ralenti la cadence lorsqu'il prit conscience des importants dégâts, car le spectacle était effrayant.
    Il se remit à courir à la vue d'une jeune élève prisonnière des flammes.
    Voyant que la première fille continuait à courir vers le feu, le professeur Kroëner cria :

    - Arrêtes-toi ! C'est dangereux !


    _________________
    avatar
    Krystale Enhyan
    *******
    *******

    Féminin Scorpion Nombre de messages : 356
    Age : 23
    Profession : Lycéenne

    Re: A la rescousse d'une première année

    Message  Krystale Enhyan le Mar 14 Fév 2012 - 21:59

    -Arrêtes-toi ! C'est dangereux !

    Cet avertissement désemparé qu'elle avait entendu derrière elle la fit hésiter. Krystale avait déjà évalué les risques auxquels elle s'exposait, mais quelque part au fond de son esprit elle aurait voulu, si elle s'était trouvée en détresse comme cette jeune fille, qu'un sorcier de sa maison vienne à son secours. Elle aurait voulu se sentir moins seule... Se sentir soutenue.
    Alors Krystale s'arrêta à quelques dizaines de mètres du puissant feu et se retourna pour voir à qui appartenait cette voix. C'était son professeur de Défenses contre les forces du mal, le professeur Kroëner. Il avait une silhouette très fine, un teint blafard, un costume sombre et des cheveux noirs ébouriffés, ce qui lui donnait une allure de personnage sortit d'un film de Tim Burton. Il était sans nul doute le professeur le plus étrange mais aussi le plus bienveillant que Krystale ait pu connaître, c'est pourquoi elle se sentit immédiatement en sécurité en l'apercevant.

    Seulement, pendant les quelques secondes où Krystale détourna son regard du feu, ce dernier avait consumé toute la magie de sa détentrice et s'embrasa plus violemment.


    *Si nous n'agissons pas vite, cette élève va être grièvement blessée. Maintenant qu'un professeur est ici tout va bien se passer, alors je dois le faire, je sais que j'en suis capable.*

    C'est donc dans un élan qu'on aurait pu croire impulsif que la jeune Fero avança vers le brasier tout en fermant les yeux. Elle écoutait attentivement le chant du feu devenu sauvage, comme elle avait appris à le faire avec le sien.

    *Quelle puissance...*

    Les premiers sons qu'elle perçut étaient féroces, mais au fur et à mesure qu'elle s'approchait de la fille, ils devinrent plus calmes et plaintifs.

    *Tu es si impulsif. Pourquoi ne peux-tu attendre que ta détentrice grandisse? Elle deviendra forte, comme tous les élèves ici, et tu pourras alors être aussi puissant que tu le désires sans lui faire de mal.*

    Krystale se concentra sur les pulsions des flammes et entreprit d'utiliser sa magie.

    *Après tout, je suis assidûment les cours de Maîtrise des Eléments depuis que je suis là, il n'y a aucune raison pour que cela échoue*

    Les flammes commencèrent à se vriller autour de ses bras et disparaissaient au contact de son corps, en ne lui affligeant aucun mal. Krystale pouvait sentir leur puissance magique, mais elle sentait aussi peu à peu que ses propres forces diminuaient.


    Dernière édition par Krystale Enhyan le Ven 18 Mai 2012 - 16:00, édité 5 fois
    avatar
    Maximillen Kroëner
    Aera
    Aera

    Masculin Lion Nombre de messages : 282
    Age : 46
    Profession : Professeur de Défense contre les forces du mal et de Duel

    Re: A la rescousse d'une première année.

    Message  Maximillen Kroëner le Mer 15 Fév 2012 - 17:25

    En voyant la jeune élève s'arrêter, Maximillen eut un instant de soulagement. C'est lorsqu'elle se retourna qu'il reconnut Krystale Enhyan, une de ses élève qu'il connaissait bien à présent, puisque cela faisait sept ans qu'elle était entrée à l'Élément Académie. Elle est assez studieuse, mais surtout très dévouée pour aider ses amis. Maximillen savait qu'elle ne resterai pas devant le feu sans tenter d'aider cette jeune élève en détresse.

    - Ne bouge pas, je vais...

    Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que Krystale avait déjà disparu dans les flammes...

    *Elle est incroyable...*

    Maximillen connaissait les capacités d'une élève de 7ème année face à une telle puissance. Il savait aussi que Krystale ne connaissait pas ses limites, et qu'elle serait prête à tout pour sauver la première année. Elle aurait réussi à atténuer une grande partie des flammes, mais l'énergie dépensée pour y parvenir aurait de grandes chances de lui faire perdre connaissance. Krystale se retrouverait donc inconsciente et deviendrait une proie facile pour le feu sauvage.
    Le professeur Kroëner devait agir rapidement pour éviter la perte de deux élèves...

    Maîtrisant l'élément air, Maximillen ne pouvait pas faire recours à ses pouvoirs élémentaires ; un sort trop faible n'aurait que fait raviver les flammes, alors qu'un sort trop puissant aurait ravagé l'architecture affaiblie par le feu.

    Il réfléchi rapidement et dû se rabattre sur un sortilège bien plus simple qu'il se hâta lancer en direction de la jeune élève prisonnière de ses propres flammes :

    - AGUAMENTI !

    C'est alors qu'un filet d'eau jaillit de la baguette du professeur pour fondre vers la source de chaleur.
    Les particules d'eau s'évaporaient avant d'atteindre la jeune fille, ce qui ne semblait pas très efficace...
    La situation devenait critique, mais Maximillen ne perdait pas espoir. Kryslate était toujours entrain d'absorber l'énergie fugitive en elle, et peut être qu'elle arriverait à avoir raison du feu s'ils continuaient tout deux à mobiliser leur concentration sur l'incendie.

    Mais il ne faut surtout pas que Krystale s'évanouisse...


    _________________
    avatar
    Krystale Enhyan
    *******
    *******

    Féminin Scorpion Nombre de messages : 356
    Age : 23
    Profession : Lycéenne

    Re: A la rescousse d'une première année.

    Message  Krystale Enhyan le Jeu 23 Fév 2012 - 0:31

    Le feu étranger que Krystale imposait à son corps l'épuisait plus que ce dont elle avait imaginé, mais il semblait que la première année reprenait peu à peu le contrôle, ce qui la soulagea. Elle se mit alors à lui parler pour la calmer:

    -S'il te plaît, regarde moi. Je m'appelle Krystale et j'appartiens à la même maison que toi. Je sais à quel point c'est dur de contrôler son élément, tu peux me croire, mais je sais aussi que tout le monde ici en est capable. Nous sommes tous là pour t'aider. *Même si pour l'instant le professeur Kroëner n'est pas très efficace* Et nous ferons tout notre maximum pour ...


    Mais la jeune Fero n'eut pas le temps de finir sa phrase qu' elle s'écroula sous la douleur lancinante lui déchirant les entrailles. Ses genoux heurtèrent le sol en premier puis ses délicates mains vinrent s'écraser sur le carrelage de marbre embrasé. Le grondement du feu lui devint insupportable et sa vue brumeuse. Elle aperçut soudain la tâche devant son visage qui tranchait nettement avec la pâleur des carreaux: c'était une tâche rouge de sang. Krystale éleva alors sa main ornée de dentelle noire à sa bouche et découvrit que le sang était en fait le sien. Elle ne pouvait plus sentir son propre feu, seules les flammes qu'elle venait d'absorber essayaient de lutter à leur emprisonnement. C'est à ce moment là qu'elle remarqua son impuissance, sa faiblesse, et qu'une vague de tristesse l'immergea car elle n'avait pas réussi à sauver sa camarade. Krystale était épuisée, déchirée par cette douleur qu'elle n'avait encore jamais subi, mais elle essaya de se relever. Une goutte de sang ruissela du coin de sa lèvre.
    avatar
    Maximillen Kroëner
    Aera
    Aera

    Masculin Lion Nombre de messages : 282
    Age : 46
    Profession : Professeur de Défense contre les forces du mal et de Duel

    Re: A la rescousse d'une première année.

    Message  Maximillen Kroëner le Jeu 23 Fév 2012 - 16:31

    Le feu devenait de moins en moins turbulent. Krystale tenait bon et le sortilège Aguamenti de Maximillen commençait à faire effet. Les flammes autour de la plus jeune élève seront bientôt toutes éteintes. Puis il vit que Krystale parlait. Au début il pensait qu'elle parlait au feu pour tenter de le dompter par la voix et surtout pour se rassurer, mais en suivant le regard de Krystale, Maximillen comprit qu'elle dialoguait avec la jeune élève qui reprenait des forces.

    Le bruit des flammes étant assourdissant, Maximillen ne comprenait pas bien ce que Krystale criait à la fillette mais il tenta de se concentrer pour tenter de déchiffrer ses paroles :


    - Si tu paies, égares moi. Le jeune à pelle crypta et jappa tant à la même raison que toi. J'usais laquelle pointe et dû décoller son aimant, (…)

    Décidément, le bruit des flammes déformait quelque peu les propos de Krystale, c'est pourquoi Maximillen abandonna tout espoir de comprendre.
    Il préférait se concentrer sur l'incendie qu'ils commençaient à dominer tous ensemble.
    Mais soudain, ce que le professeur redouta arriva : Krystale tomba à terre, quasiment inconsciente et ensanglantée au visage.

    À partir de ce moment là, l'ordre des priorités changea ; l'incendie devint secondaire par rapport aux vies en danger des deux jeunes Fero...
    Il n'y avait plus qu'une seule chose à faire, les sortir des flammes qui s'apprêtaient à les engloutir dans un sommeil éternel.
    Le jet d'eau s'arrêta aussitôt de jaillir de la baguette du sorcier, et l'air dans le couloir devint soudainement beaucoup plus frais. L'atmosphère était entrain de changer, passant d'une chaleur insoutenable à une fraicheur agréable et envoûtante.
    Les cheveux de Maximillen s'agitaient sur sa tête et sa cape se mit à battre contre ses jambes comme si un courant d'air puissant venait de derrière lui.
    C'est alors qu'un duel impressionnant eu lieu entre les flammes sauvages et le courant d'air qui tentait de se frayer un passage jusqu'aux jeunes filles pour les sauver. Le feu profitait de cet air abondant pour se raviver, et tous les efforts faits par Krytale et Maximillen disparurent en même temps que le feu s'amplifia soudainement. Mais la vie des élèves était plus importante que l'architecture du couloir, alors le professeur lança un impressionnant assaut contre le feu. Les flammes se replièrent aussitôt vers les murs et jusqu'au plafond, comme si elles avaient eu peur de quelque chose. L'on vit les deux corps inertes des jeunes filles se soulever doucement dans ce tunnel de flammes et avancer lentement vers le sorcier où elles seraient en sécurité, hors d'atteinte du feu.

    Lorsque Maximillen déposa Krystale et sa camarade à terre, le courant d'air cessa net et le feu retomba sur le sol brutalement.


    *Maintenant que les filles sont en sécurité, il faut éteindre l'incendie... Mais un sorcier de la maison Aqua sera plus efficace que mon élément...*

    Maximillen se souvint alors que sa classe de 5ème années l'attendait toujours non loin de là. Il écrit donc en vitesse une beuglante pour avertir ses élèves de la maison Aqua de venir les rejoindre dans le couloir immédiatement.


    _________________
    avatar
    Lily Lackey
    *******
    *******

    Féminin Cancer Nombre de messages : 11
    Age : 23
    Profession : Elève de 7ème année

    Re: A la rescousse d'une première année.

    Message  Lily Lackey le Ven 24 Fév 2012 - 18:13

    Lily flânait dans les couloirs du deuxième étage. Elle comptait se reposer dans le salon et lire un livre qu'elle venait d'emprunter à la bibliothèque mais un attroupement l'en empêcha. Elle essaya de se faufiler un chemin à travers ce groupe mais n'y parvînt pas. Quand elle sentit un courant d'air froid suivi d'un autre anormalement chaud elle comprit qu'il y avait un problème. Pour avoir déjà assisté à une démonstration de la maîtrise du feu par les Fero, elle savait que seul un feu magiquement provoqué pouvait engendrer une telle chaleur. Elle décida de porter son aide, puisque de toute évidence le feu était hors de contrôle. Après avoir bousculé plusieurs personnes, dont quelques unes appartenant à sa maison, elle se retrouva devant l'incendie. Les flammes atteignaient une hauteur importante et semblaient être toujours plus attisées. Elle réussit à apercevoir à travers les flammes une petite fille, certainement une première année et une de ces connaissances, Krystale. Devant les flammes, le professeur Kroëner, son professeur de défenses contre les forces du mal, semblait peiner face aux flammes. Elle décida alors de lui porter secours et avança à la hauteur de son professeur. Elle visualisa une boule d'eau entre ses mains et la fit grossir. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, la boule d'eau était là, entre ses mains.

    - Je vais avoir besoin de votre aide Professeur. Je vais viser la base des flammes pour diminuer leur intensité. Quand elles auront un peu diminuées, vous devrez abaisser le haut des flammes vers la base. On devrait pouvoir arrêter le feu comme ça.

    Lily envoya sa boule d'eau à la base des flammes, de telle sorte qu'elle l'englobe. Mais le feu avait une intensité qu'elle sous estimait, elle n'était pas capable d'y faire face seule. Elle regarda son professeur, lui faisant signe qu'elle n'y arriverait pas seule.
    avatar
    Maximillen Kroëner
    Aera
    Aera

    Masculin Lion Nombre de messages : 282
    Age : 46
    Profession : Professeur de Défense contre les forces du mal et de Duel

    Re: A la rescousse d'une première année.

    Message  Maximillen Kroëner le Lun 27 Fév 2012 - 11:00

    Alors que Maximillen attendait qu'un de ses élèves Aqua arriva pour l'aider, il s'accroupit devant les deux jeunes filles afin de les rassurer. Il voulait s'assurer qu'elles ne risquaient plus rien et qu'elles n'étaient pas trop blessées.
    Maximillen se tourna d'abord vers Krystale. Ses yeux plongés dans les siens, il lui demanda avant tout :


    - Tu vas bien ?

    Il vit alors que sa lèvre saignait légèrement et que ses bras étaient écorchés par les flammes qui avaient pénétré à l'intérieur. Mais ce qui l'interpella davantage, c'était la température de son corps. Elle avait très chaud, vraiment très chaud. Le sorcier, qui s'était habitué à la froideur de son propre corps depuis sa jeunesse, ne pouvait pas poser sa main sur celui de Krystale au risque de se brûler. Mais il savait que cela passerait rapidement, et qu'elle n'avait besoin que de repos et de quelques bandages.
    Puis son attention fut retenue par la plus jeune Fero. Elle était à présent inconsciente et semblait avoir beaucoup souffert puisqu'elle avait passé plus de temps dans les flammes. Son visage, ses bras et ses jambes avaient été violemment brulé et ses cheveux totalement calcinés. Son uniforme avait presque disparu, sauf quelques morceaux de tissus imbibés de sang qui s'étaient collés à sa chair. Elle perdait beaucoup de sang et était très faible. Il était devenu urgent de l'emmener à l'infirmerie, sans quoi elle pourrait ne jamais s'en remettre...


    * Oh non, c'est horrible... Vite, il faut t'emmener à l'infirmerie ma petite !  *

    En constatant la gravité de la situation, Maximillen avait oublié qu'un incendie s'embrasait devant lui. Alors qu'il s'apprêtait à se relever pour emmener la fillette grièvement blessée à l'infirmerie, une petite voix à côté de lui dit avec assurance :

    - Je vais avoir besoin de votre aide Professeur. Je vais viser la base des flammes pour diminuer leur intensité. Quand elles auront un peu diminuées, vous devrez abaisser le haut des flammes vers la base. On devrait pouvoir arrêter le feu comme ça.

    C'est alors que Maximillen reconnu Lili, une amie de Krystale, elle aussi en 7ème année. Il savait qu'elle était ambitieuse et persévérante. Elle maîtrisait parfaitement son élément, bien qu’elle fut maladroite dans sa vie quotidienne. Il savait qu'elle serait concentrée et efficace contre les flammes. Mais effectivement, à elle seule elle aurait eu du mal à dominer le feu.

    Maximillen était tiraillé entre l'envie d'accompagner la jeune blessée à l'infirmerie, et l'envie d'aider Lily à vaincre le feu.
    Il demanda alors à Krystale, d'un air un peu hésitant :


    - Tu te sentirais capable d'appeler du secours ? Il faut absolument que cette jeune fille se fasse soigner au plus vite.


    _________________
    avatar
    Krystale Enhyan
    *******
    *******

    Féminin Scorpion Nombre de messages : 356
    Age : 23
    Profession : Lycéenne

    A la rescousse d'une première année

    Message  Krystale Enhyan le Mar 28 Fév 2012 - 0:55

    Un souffle de vent l'avait délivré du brasier, elle et la Fero de première année. C'était le professeur Aéra qui avait usé de sa puissante magie pour les sauver et les déposer plus loin du feu. Croyant que son propre élément l'avait abandonné suite à l'absorption des flammes, Krystale se sentait très faible et vulnérable et venait s'ajouter à cela les blessures physiques qui la violentaient. Mais elle se concentra d'abord sur la jeune fille inconsciente gisant à ses côtés. La vision du corps meurtri était atroce et Krystale ne comprenait ni comment cela était arrivé, ni pourquoi elle n'avait su l'aider à s'en sortir indemne. Elle se sentait désormais impuissante et coupable en quelque sorte de n'avoir pu empêcher un tel accident.
    Soudain son corps se mit à trembler. Sa température corporelle s'étant brusquement élevée dès qu'elle avait aspirée les flammes, cela avait entraîné un dérèglement de son organisme et des rejets de sang par la bouche. Cependant Krystale ne voulait pas abandonner.

    - Tu vas bien ? lui demanda Maximilien Kröener, inquiet.

    Elle indiqua à son professeur qu'elle n'était pas grièvement blessée et qu'elle était encore capable de tenir debout en se relevant et en hochant la tête une fois. C'est à ce moment qu'elle reconnu Lili Lackey, une autre sorcière de 7ème année mais de la maison Aqua cette fois-ci, qui lançait des boules d'eau pour apaiser l'incendie aux côtés du professeur Kröener. Lili lui sollicita son aide afin de maîtriser le feu car l'association de leur force en viendrait forcément à bout, mais ce dernier semblait être face à un dilemne. Il se tourna et s'adressa à Krystale, légèrement désemparé:

    - Tu te sentirais capable d'appeler du secours ? Il faut absolument que cette jeune fille se fasse soigner au plus vite.

    Ne voulant pas gaspiller ses dernières ressources, Krystale ne répondit pas mais couru sans réfléchir vers l'infirmerie. Elle souhaitait à tout prix que cette élève s'en sorte sans séquelles importantes et pour cela elle devait donner tout ce qu'il lui restait comme énergie et aller le plus vite possible. Krystale résistait à la douleur et au feu étranger qui consumait sa magie, mais elle sentait à nouveau sa vue se troubler. Son souffle saccadé et les battements de son cœur raisonnaient dans sa tête, ses jambes et ses muscles étaient encore plus douloureux, mais la jeune Fero progressait sûrement dans le grand couloir saccagé.
    avatar
    Maximillen Kroëner
    Aera
    Aera

    Masculin Lion Nombre de messages : 282
    Age : 46
    Profession : Professeur de Défense contre les forces du mal et de Duel

    Re: A la rescousse d'une première année.

    Message  Maximillen Kroëner le Mar 28 Fév 2012 - 14:32

    Juste après avoir demandé à Krystale d'appeler du secours à l'infirmerie pour soigner la jeune Fero, un bruit encore plus fracassant que celui des flammes se fit entendre. Une colonne de pierre venait de s'effondrer sur le sol, car elle avait été rongée par les flammes. L'architecture devenait de plus en plus fragile, et il devenait urgent d'arrêter une bonne fois pour toute l'incendie.
    C'est à ce moment là que Krystale se mit à courir en direction des escaliers, sans même prendre le temps de répondre à la question que le professeur lui avait posé.


    * J'en déduis que c'est oui. * conclu-t-il

    Maximillen se hâta de rejoindre Lily afin de l'aider à vaincre le feu sauvage. Il lui dit :


    - Ton plan m'a l'air tout à fait réalisable et efficace ! Continues dans ta lancée, je vais abaisser les flammes vers le sol.

    Le professeur Kroëner mobilisa alors l'air présent dans la salle pour créer une couverture invisible qu'il abaissa petit à petit du plafond vers le sol. Les flammes se virent écrasées vers l'eau qui arrivait par dizaines de litres et qui semblait absorber le feu.

    C'est alors que Maximillen vit arriver en courant du fond du couloir trois de ses élèves de cinquième année, appartenant à la maison Aqua, qui avaient enfin reçu la beuglante envoyée récemment par le professeur.


    _________________
    avatar
    Zajolah Xamendor
    Directrice d'Aera
    Directrice d'Aera

    Féminin Taureau Nombre de messages : 274
    Age : 29
    Profession : Directrice d'Aera/Professeur de Musique Magique

    Re: A la rescousse d'une première année.

    Message  Zajolah Xamendor le Mar 28 Fév 2012 - 16:48

    Zajolah courait le long du couloir du deuxième étage, sa longue robe verte émeraude voletant derrière elle. Ses sens l'avaient averti du danger.

    Sa classe se trouvait un peu à l'écart des autres car sa matière demandait silence et pouvait déranger d'autres matières, bien que la musique soit toujours agréable à percevoir sous la tutelle du professeur de Musique Magique. Mais elle avait sût déceler que quelque chose d'anormal se passait en direction du salon. Alors qu'elle faisait cours avec des "grands" de licence artistique, emportés par leur pratique de la musique, ses sens furent alertés. Un affaissement avait fait trembler imperceptiblement le sol et sa peau avait ressenti une once de chaleur. Ce n'était pas dans l'ordre des choses. Son sixième sens se déclencha et elle prit congé de ses élèves, en s'excusant. Ils ne discutèrent pas et se remirent aussitôt au travail (une création d'un instrument orignal, leur instrument ! ). Passionnés par leurs devoirs et sérieux , ils virent a peine Mademoiselle Zajolah partir tellement elle s'était éclipsée avec une légèreté et une rapidité impressionnante.

    Zajolah parcourait le deuxième étage le plus que lui permettait ses jambes. Impossible d'utiliser sa magie pou la faire voleter a dessus du sol. Cet essoufflement d'air pouvait renforcer l'incendie - elle en était certaine désormais - qui se propageait. Elle se débarrassa de ses ballerines au passage. Le contact de ses pieds nus sur le dallage lui permettait plus facilement de se déplacer et la chaleur grandissante la menait exactement au point d'encrage du feu.

    Fermant ses yeux, en poursuivant sa course, elle entendit des voix dans le lointain. Elle reconnut facilement celle du Professeur Kroener, masculine et délicate, et elle détecta de l'humidité dans l'air : des Aqua l'accompagnait. C'était un bon signe, mais le feu a ses caprices et l'embrasement n'était pas encore évité.

    C'est alors qu'un autre son lui parvint, fonçant droit dans sa direction. Des bruits de pas précipités. Zajolah allait se trouver à la hauteur de la personne en question. Elle s'arrêta dans un dérapage maitrisé et aérien, non dépourvu de grâce. Avant même qu'un seul mot ne soit prononcé, elle comprit immédiatement qu'il y avait s’agissait d’une jeune fille ( un parfum délicat ! ) qui dégageait une chaleur extrême et bien trop dense.

    Un jeune fille était essoufflée, respirant avec peine.

    - Respire Krystale. Reprends ton souffle. Je viens vous aidez


    Elle avait reconnue son élève Fero, jeune fille qui suivait assidument ses cours, grâce au balancement de ses boucles d'oreilles. Krystale portait des boucles en argent qui émettaient un son cristallin caractéristique mais inaudible pour des personnes les voyant.

    Pour tout dire, Krystale lui désigna le Salon, commençant à repartir mais Zajolah perçut Krystale chanceler. Elle n'avait pas été épargnée non plus. Elle transforma une lanterne se trouvant dans le couloir en un fauteuil confortable, et posa une main sur l'épaule de Krystale, l'invitant a s'assoir.

    -Repose-toi. Je m'occupe de vous maintenant.

    La jeune professeur avait comprit que si Krystale, dans un état incertain, épuisait ses dernières forces, c’était pour chercher de l’aide, et porter secours à quelqu’un en particulier.

    – Tu as été bien courageuse ! Maintenant je prends le relais. Je reviens au plus vite, promis !

    Zajolah, la laissa seule mais protégée, car le fauteuil était à l’écart du brasier et Zajolah avait appliqué un « Protego » muet sur Krystale, par précaution.

    Après s’être assurée que Krystale restait tranquille, elle repartit de plus belle.
    Elle n'eut besoin de faire que quelques enjambées, en prenant d'éviter soin les débris de la colonne éclatée, pour se trouver au coeur du couloir endommagé. La fumée asphyxiait les bronches de la sorcière mais cela n’empêchait pas les sorciers de se débattre pour contrôler le feu.

    Zajolah tendit sa baguette , là où la chaleur devenait insoutenable.

    - Spero Patronum

    De sa fine baguette, s'échappa son majestueux Patronus, qui s’ébroua dans la bataille enflammée. Le Phénix argenté protégea automatiquement les élèves et leur professeur en déployant ses ailes élégantes. Les voila qu'ils étaient à l’ abri. Il n'y aurait pas plus de blessés aujourd'hui. De plus, le Phénix magique, rendit les flammes bleues, les faisant devenir moins agressives et plus faciles à neutraliser.

    Personne n'était au courant que Zajolah avait le pouvoir de se matérialiser en Phénix blanc - mais un Patronus n'a rien de mystérieux. C'était un second pouvoir. Le feu faisait partie de sa vie même si elle était une aéra, très fière de l'être. Le feu était un de ses pires ennemis mais cette magie en plus lui permettait de le dompter un peu. Bref, dans sa jeunesse cette arme rougeoyante l'avait trouvé, affecté, quasiment tué, mais désormais elle pouvait s'en défendre et aider les autres a mieux l'apprivoiser. C'était devenu une de ses forces.

    Avant même de s'assurer que les fiers et valeureux combattants ne tuent définitivement le feu - ne doutant pas de leur capacité et de leur réussite – Zajolah se dirigea en direction de l’élève inanimé, guider par une source de chaleur humaine. Elle s’accroupit auprès de l’inconsciente.

    -Par Merlin...

    Même en ne pouvant rien voir , Zajolah était horrifiée de ce qu'elle ressentait. En mettant ses doigts juste au dessus de la petite, elle ressentait les brulures au troisième degrés et l'odeur du sang s’immisçant dans ses narines. Cela lui rappelait sa propre histoire. Le feu ne l'avait pas épargnée non plus... et venait de faire une victime de plus.

    Choquée et triste, Zajolah ne se laissa pas pour autant déstabiliser. Elle prit doucement la tête, perlé de sueur de la blessée alors que de son autre main, elle fit apparaitre un brancard. Une seconde plus tard, la jeune élève se retrouva dans les airs, se déposant délicatement sur le brancard douillet.

    Il fallait absolument refroidir la jeune fille, sinon elle risquait de ne pas se remettre de ses trop nombreuses brûlures. Zajolah fit une série de mouvements complexes en bougeant ses lèvres, sans un mot. Une barrière se dessina autour de la petite et un léger vent s'appliqua autour de ses membres meurtris, comme une couverture (mais au lieu de réchauffer tout doucement, dégageait de la fraicheur). Cela ne soignait pas les plaies mais stabilisait l'état de l'élève, dans un état critique.

    Se redressant avec le contrôle de la blessée, Zajolah entendit que le duel entre l’élément et les sorciers faisait rage. Elle était embêtée de ne pouvoir rester mais elle savait que le professeur de Défense contre les Forces du Mal gérait avec son équipe et Zajolah savait que son aide était ailleurs. Pourtant, elle ne partit pas sans rien faire. Afin de les aider dans leur tâche, elle leur laissa compagnie de son Patronus.

    -Veille bien sur eux !

    En signe de compréhension, le Phoenix émit une note mélodieuse. Zajolah tapota l’épaule de son collègue Aera en repartant vers le couloir, lui témoignant son soutien. Zajolah repartit aussi vite qu'elle était venue, rejoindre Krystale. Alors qu’elle franchissait la colonne écroulée plus tôt sur le sol, une poutre se décrocha du plafond , plongeant sur elle et les sorciers. Le Phoenix fidèle a sa promesse se précipita dessous, amortissant le bout de bois et épargnant tout le monde. Sous cet être de Magie, ils étaient en sécurité.

    De nouveau hors d'atteinte de la proie des flammes, Zajolah se précipita, brancard volant devant elle jusqu'à l’emplacement ou se trouvait encore Krystale. Tâchée de suie et les cheveux poussiéreux, Zajolah était quasiment méconnaissable. Elle salua son élève d’un léger sourire lui indiquant son retour et sa prise en charge : elle ne perdit pas de temps. Elle toucha la paume de sa main sur le fauteuil et celui-ci s’envola de lui-même.

    La jeune femme était de nouveau là pour elles et dirigeait ses protégées vers les escaliers.
    Sa main droite sur le brancard et sa main gauche sur le fauteuil : elle veillait sur elles.

    -Nous sommes bientôt arrivées à l’Infirmerie

    Elle leur parlait avec beaucoup de douceur, espérant leur apporter un peu de réconfort, d'espoir et de confiance.
    avatar
    Krystale Enhyan
    *******
    *******

    Féminin Scorpion Nombre de messages : 356
    Age : 23
    Profession : Lycéenne

    A la rescousse d'une première année.

    Message  Krystale Enhyan le Sam 3 Mar 2012 - 16:21

    Krystale était vraiment soulagée d'avoir rencontré son professeur de Musique magique dans le couloir. Cette dernière n'excellait pas seulement dans sa matière, elle possédait un contrôle parfait de son élément et d'autres sorts plus impressionnants les uns des autres, ce qui leur permettrait de s'en sortir. Car elle avait non seulement pris soin des deux filles, mais aussi apporté une aide précieuse à Lili et au professeur Kroëner pour anéantir l'incendie.

    Les deux élèves Fero étaient en chemin vers l'infirmerie sous l'oeil protecteur de Mademoiselle Xamendor. Cette sorcière était un véritable exemple de persévérance et de bienveillance, on ne pouvait qu'éprouver du respect pour elle. Krystale était décidément ravie qu'elle ait rejoint l'académie. Elle regarda une dernière fois l'élève inconsciente qui ne semblait plus souffrir, souhaita de tout son être que les sorciers restés sur place réussissent là où elle avait échoué puis sombra dans le noir suite à ses blessures.


    Dernière édition par Krystale Enhyan le Mar 6 Mar 2012 - 21:14, édité 1 fois
    avatar
    Maximillen Kroëner
    Aera
    Aera

    Masculin Lion Nombre de messages : 282
    Age : 46
    Profession : Professeur de Défense contre les forces du mal et de Duel

    Re: A la rescousse d'une première année.

    Message  Maximillen Kroëner le Dim 4 Mar 2012 - 23:21

    Les trois élèves Aqua venaient tout juste de commencer à lancer leurs torrents d'eau contre l'incendie lorsque Maximillen vit un gigantesque phénix d'argent s'interposer entre eux et l'incendie afin de les protéger. La surprise fut totale :

    * Mais qui serait capable d'invoquer un tel Patronus ? *

    Avant même que Maximillen eut le temps de jeter un coup d'oeil en arrière pour connaître l'identité du sorcier bienveillant, il senti une main légère lui tapoter l'épaule. C'est alors qu'il reconnu sa jeune collègue, le professeur Xamendor. Son ouïe aiguisée l'avait amené jusqu'au raffut causé par la catastrophe. Elle avait pris en charge les deux élèves blessées afin de les guider jusqu'à l'infirmerie. Maximillen était à présent soulagé de voir que la situation commençait à s'arranger. Il eut juste le temps de prononcer ces quelque mots avant que sa collègue s'en aille en direction de l'infirmerie :

    - Merci Zajolah.

    Certes, ce n'était pas là une phrase très compliquée, mais se furent les seuls mots qui vinrent à la bouche du professeur Kroëner qui était quelqu'un de simple et efficace. Il prononça donc ces mots avec beaucoup de sincérité, mais conserva la grande partie de sa concentration sur son sortilège permettant de maîtriser l'incendie.

    Lorsque sa collègue disparu avec la jeune Fero grièvement blessée, Maximillen pu enfin libérer son esprit de tout autre problème que les flammes. Son sortilège fut soudainement beaucoup plus efficace, et les forces décuplées des élèves Aqua annonçaient une fin rapide de l'incendie. Les flammes commençaient à peiner à se frayer un chemin entre le plafond invisible d'air que Maximillen maintenait fermement et les litres d'eau qui coulaient à flots sur le carrelage. Les dalles noircies par les flammes retrouvaient leurs couleurs d'origine avec le passage de l'eau.


    - Continuez comme cela les enfants ! Lança Maximillen pour encourager ses élèves.

    L'air que manipulait le grand sorcier s'abaissait de plus en plus vers le tapis d'eau qui, pour sa part, ne faisait que croitre.
    C'est alors que l'incendie, qui avait été si violent et si ample quelques minutes plus tôt, disparu en un clin d'oeil, emporté dans une ultime vague qui engloutit les dernières flammes. Le phénix argenté, voyant que le danger était vaincu, s'en alla dignement au milieu du couloir saccagé pour rejoindre la baguette de sa propriétaire. La fumée presque opaque se dissipa rapidement dans le puissant courant d'air et il ne resta plus aucune trace du feu. Le silence aussi soudain laissa tout le monde bouche bée, ce qui permit de constater les dégâts.

    Le couloir était bien endommagé et de longs travaux allaient bientôt commencer. La majorité des colonnes étaient noires de suie, il manquait même des pierres sur certaines d'entre elles qui avaient lourdement chuté au sol, s'étant fracturées en mille et unes miettes. Les charpentes avaient été dangereusement rongées, la poutre qui avait failli assommer Mademoiselle Xamendor jonchait le sol dans un mélange de copeaux et de cendres. Le carrelage, s'il n'était pas noirci par les flammes, avait été fissuré par la forte chaleur qui s'était dégagée à cet endroit. Par dessus cet innommable saint-frusquin s'était ajouté la quantité astronomique d'eau qui devait à présent s'écouler à travers les fissures du sol pour goutter depuis le plafond du premier étage.
    Il était devenu impossible et même dangereux de pratiquer ce couloir qui menait aux salles de cours de Musique Magique, d'Allemand et de Défense contre les Forces du Mal. Mais tous ces problèmes techniques seront réglés assez rapidement en recourant à la magie. Mais ce n'était pas là la priorité du professeur Kroëner ; il voulait savoir comment se portaient les deux jeunes élèves blessées. Il s'adressa donc aux élèves ayant aidé à vaincre l'incendie avant de les quitter :


    - Vous avez fait du beau travail ! Je vous remercie et vous félicite de votre courage. À présent je dois m’éclipser à l'infirmerie en vitesse, ne restez pas ici cela pourrait être dangereux. Pour mes cinquièmes années, retournez en classe, je ne tarderai pas.

    Le cours de défense contre les forces du mal qui aurait du avoir lieu pendant l'incident était presque terminé, mais il ordonna tout de même à ses élèves de regagner la salle. C'était un bon prétexte pour qu'ils ne restent pas dans ce couloir endommagé.

    Maximillen parti en marchant d'un pas décidé vers l'infirmerie en appréhendant un peu ce que l'infirmière aurait pu constater. Il descendit donc les escaliers d'un étage et se dirigea vers la porte la plus proche qui était celle de l'infirmerie. Elle avait été astucieusement installée à peu près au milieu du bâtiment pour qu'elle soit facile et rapide d'accès à quiconque. Maximillen entra sans frapper mais silencieusement pour respecter le calme dont les blessées avaient besoin. Il vit immédiatement Zajolah qui était restée aux côtés des jeunes filles ainsi que l'infirmière qui était penchée sur la plus blessée d'entre elles. Il demanda donc doucement :


    - Comment vont-elles ?

    _______________________________________________________________________________________________________________


    _________________

    Contenu sponsorisé

    Re: A la rescousse d'une première année.

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov 2017 - 6:23