Un plongeon dans l'univers de la magie... Dans notre école, apprenez à maîtriser un des quatre éléments, et devenez un vrai sorcier !


Le forum est actuellement en reconstruction, nous demandons aux membres d'être patients jusqu'à l'aboutissement de nos efforts. Les inscriptions sont néanmoins toujours ouvertes !

    Tenebrae iam flammae

    Partagez
    avatar
    Léo Castiel
    *****
    *****

    Masculin Capricorne Nombre de messages : 95
    Age : 23
    Profession : Elève de 5ème année à Fero

    Tenebrae iam flammae

    Message  Léo Castiel le Dim 13 Nov 2011 - 12:31

    Un soleil ardent frappait le château Element de son zénith. Les cours avaient commencés depuis seulement une semaine. Léo arpentait les couloirs de l'académie sans but précis. Il déambulait juste afin de trouver un endroit pour dormir un peu. Les cours venaient de se terminer. Il n'allait pas dans le dortoir des Fero, l'ambiance la-bas est bien trop agitée. Impossible de se reposer dans ces conditions. Il monta un grand escalier et se retrouva dans un couloir avec une seule porte au bout du chemin. Il n'était pas là depuis assez longtemps pour affirmer qu'il n'y ai pas beaucoup de gens qui venait ici, mais il n'entendait pas de discussions aux alentours. Après tout, pourquoi pas. Je poussais la porte en bois et entra dans une vaste pièce. Léo n'avait encore jamais vu cette salle, qui semblait être une salle de cours. Une pièce entouré d'étagères remplis de livre. Derrière ce qui devait être le bureau du professeur, deux escaliers se rejoignaient dans une pièce voisine. Curieux de voir ce qu'il y avait derrière, il se dirigea jusqu'à ces escaliers et se retrouva en face d'un grand balcon menant à une magnifique vue sur le monde extérieur. Le vent souffla sur les longs cheveux du rouquin qui ondulèrent comme des flammes.

    - Heimdal...

    Il leva son poing et des flammes virent s'enrouler autour comme des serpents. Les flammes se propagèrent sur tout le bras et s'arrêtèrent au niveau du coude. Le feu ondulait et dansait, émanant sa lumière flamboyante et écarlate. Ses sourcils se froncèrent.

    - Si je te retrouve, t'auras intérêt à me donner quelques explications !

    Les flammes s'élargirent et ondulèrent à un rythme bien plus rapide. Elles réagissaient à la colère de Léo qui leur servait de nourriture pour se développer et augmenter en puissance.

    - T'entends, Heimdal ?! Si je te retrouve, t'auras affaire à moi !
    avatar
    Zajolah Xamendor
    Directrice d'Aera
    Directrice d'Aera

    Féminin Taureau Nombre de messages : 274
    Age : 30
    Profession : Directrice d'Aera/Professeur de Musique Magique

    Re: Tenebrae iam flammae

    Message  Zajolah Xamendor le Sam 19 Nov 2011 - 11:55

    Une semaine. Cela semble peu et tellement en même temps. Pour Zajolah, elle avait été riche en émotion. Elle s’était approprié le lieu immense et s’était fait un petit cocon dans sa salle de cours. Première fois qu’elle allait à l’école et première fois qu’elle était professeur. Mais elle n’aurait pas rêvé de meilleur cadre : elle fut plutôt bien accueillit par les enseignants et par les élèves. Il fallait dire qu’elle se sentait proche d’eux. Pas tant parce que leur différence d’âge n’était pas très grande, mais parce qu’elle appréciait leur regard sur le monde : ainsi, elle apprenait tous les jours quelques chose.

    Aujourd’hui, la journée de cours était terminé et elle en profita alors pour aller emprunter un livre à sa collègue d’Astronomie : la jeune musicienne avait entendu qu’un théoricien avait écrit sur une thèse comme quoi l’alignement des planètes avait une influence sur la célérité de l’air et sur les accords harmoniques du son. C’était un peu tordu mais Zajolah aimait se renseigner et se tenir à la page en ce qui concernait son pouvoir d’Aera et de musicienne à l’ouïe fine. De plus, elle se devait de pouvoir renseigner ses élèves s’ils lui demandaient des conseils. Qui a dit que seuls les élèves apprenaient quotidiennement ?

    Arrivée à la Salle d’Astronomie, elle ne trouva personne. D’un autre côté, dans cette matière, on vit la nuit. Zajolah aurait pu se dire qu’elle reviendrait plus tard mais l’air qui s’engouffrait par la fenêtre l’attira. Sur le balcon, une brise vint l’immerger. Quelle fraîcheur ! Elle se sentait légère. Zajolah décida s’attendre patiemment le professeur d’Astronomie et pour patienter, quoi de mieux que de faire ce qui détends le plus ? Tirant de la petite sacoche brune, qui se détachait de la robe orangée et rosée que vêtissait la professeur de Musique Magique, elle en sortit une flûte irlandaise. Ses doigts se placèrent immédiatement et commencèrent à chantonner un air mélodieux, plein de prouesse et de grâce. Alors que la dernière note s’éteignait, Zajolah entendit des bruits de pas venir en sa direction. Sa collègue était déjà là ? Quand elle jouait d’un instrument, le temps n’était plus le même…

    - Heimdal...

    A la démarche et au son de la voix qu’elle perçut, Zajolah se rendit très rapidement compte que la venue qui était ici n’était pas un professeur. D’ailleurs, la dite personne ne semblait pas l’avoir remarquée. En même temps, il fallait reconnaître que Zajolah était quelqu’un de discret… mais pas moins observatrice. C’était un jeune homme, un élève (aucun de ses collègues ou des membres du château n’avait ce timbre de voix) Fero. Il n’était pas compliquer de deviner de quelle maison il appartenait. Zajolah sentait la chaleur des flammes à proximité.

    - Si je te retrouve, t'auras intérêt à me donner quelques explications !

    La thèse du jeune homme perdu était irrecevable. Mais une rancune l’habitait, c’était certain. D’ailleurs, son pouvoir de feu semblait s’en nourrir car la chaleur remplaçait le souffle du vent sur la peau du visage de la musicienne.

    - T'entends, Heimdal ?! Si je te retrouve, t'auras affaire à moi !

    La colère a besoin d’être évacuer, c’est un fait. Mais la comprendre, également, surtout que celle-ci semblait encré au fond du garçon étant donné la vive réaction – flamboyante ! – qui émanait de lui. Zajolah usa alors de son pouvoir aérien pour adoucir les flammes et les rendre plus dociles. Aucun doute que le jeune homme remarquerait sa présence. Elle s’avança vers lui, allant dans la direction des vociférations prononcées. Elle s’arrêta à deux mètres de lui, distance parfaitement évaluée. Elle lui adressa un doux sourire avant de s’adresser aimablement à lui.

    -Eh bien ! Je ne sais pas qui est ce cher Heimdal mais je constate qu’il n’est pas le bienvenu à cette heure.


    En parlant, Zajolah manifestait du respect vers l’élève qui se tenait près d’elle et, ses paroles dites calmement, n’émettaient aucun jugement. La brune aux mèches argentées voulait simplement l’aider.
    avatar
    Laoumia Alanizia
    *****
    *****

    Féminin Verseau Nombre de messages : 113
    Age : 22

    Re: Tenebrae iam flammae

    Message  Laoumia Alanizia le Lun 28 Nov 2011 - 19:01


    Ce jour fut une journée tranquille pour la jolie Aqua. Laoumia, était dans cette école depuis 4 ans, et elle entamait sa 5eme année. Pourtant, c’était la première qu’elle passait sans son frère puisque lui avait brillamment réussit a obtenir sa licence sportive l’année précédente. Cela lui faisait bizarre, seulement une semaine c'était écrouler alors qu'il lui en paraissait dix. Laoumia, avait déjà beaucoup de devoirs, alors à la fin des cours, elle décida d’aller à la tour Ouest, car c'est là où ce trouvait la salle commune des Aqua.

    Une fois entrée dans l’espace chaleureux de sa maison aquatique, elle s’aperçut qu'il y avait moins de monde que les autres soirs, alors elle ce demanda ce qu'il se passait. Ainsi, elle se perdit dans ses pensées. C’est alors qu’elle aperçut que sont Lynx qui venait de s’échapper entre ses jambes et de se précipiter vers la sortie.

    Laoumia commençait à en avoir mare de son lynx car c'était déjà la troisième fois de la semaine qu'il échappait. Alors, elle alla dans les sanitaires des filles puisque Salida del sol s’y était trouvé les 2 fois d’avant. Elle l’appela mais celui-ci ne revint pas et ce n'était pas dans ses habitudes de ne pas lui répondre, alors Laoumia, quitta la salle commune pour le chercher.

    « Salida del sol ! », criait-t-elle a chaque coin qu'elle dépassait. Soudain, dans une des embouchures, elle entendit des bruits. Elle se demanda si ce n’était pas son fauve qui était dans la Salle d'Astronomie. Elle entra dans cette pièce et vit son ami animal au loin entre les jambes d'un garçon de son âge aux longs cheveux roux qui ondulaient comme des flammes. Elle l’entendit parler.

    « T'entends, Heimdal ?! Si je te retrouve, t'auras affaire à moi ! »

    Elle ne disait rien, et se faisait sage, et entendit une deuxième voix qui venez d'une autre personne aux cheveux bruns argentés - qu'elle trouvait magnifiques - qui répondit au jeune homme

    « Eh bien ! Je ne sais pas qui est ce cher Heimdal mais je constate qu’il n’est pas le bienvenu à cette heure. »


    Elle vit que la professeur de musique manifestait du respect vers l’élève qui se tenait près d’elle et qu’elle voulait simplement l’aider, comme avec elle lorsqu’elle l’avait rencontrer à la librairie. Laoumia s’approcha discrètement, afin de ne pas déranger leur conversation ( mais voulant tout de même récupérer son vagabond ! )
    avatar
    Léo Castiel
    *****
    *****

    Masculin Capricorne Nombre de messages : 95
    Age : 23
    Profession : Elève de 5ème année à Fero

    Re: Tenebrae iam flammae

    Message  Léo Castiel le Dim 11 Déc 2011 - 17:08

    La colère rongeait le cœur de Léo à petit feu. Jamais il ne lui pardonnera de l'avoir lâchement abandonné sans prévenir et sans donner ses raisons. Disparaitre du jour au lendemain en laissant derrière lui un gamin qui n'y connaissait encore rien de la vie. C'est alors que le vent se déforma près du rouquin et ses flammes furent emportés dans un souffle d'air. Aucun vent naturel ne pouvait être aussi précis et aussi dense pour pouvoir éteindre des flammes.
    C'était forcément l’œuvre de la magie.
    Le jeune Fero se sentit menacé et par pur réflexe, il recula instantanément d'un pas et tourna la tête pour identifier le magicien en question. Il remarqua alors la présence humaine qui se tenait à côté de lui.

    - Eh bien ! Je ne sais pas qui est ce cher Heimdal mais je constate qu’il n’est pas le bienvenu à cette heure.

    Il s'agissait d'une jeune fille ( ou jeune femme ? Difficile à dire. ) aux longs cheveux bruns attachés en couettes avec des rubans, et des yeux... argentés ? Étrange. Il n'avait jamais vu personne avec une telle couleur. En même temps, il n'avait pas vu beaucoup d'humains jusqu'ici. Difficile de dire si c'était habituel pour eux ou non. C'était donc elle la magicienne qui avait apaisé ses flammes.
    Avant qu'il n'ait eu le temps de poursuivre sa réflexion, un animal lui grimpa dessus jusqu’à l'épaule. Jamais Léo n'avait vu ce genre de créature. Le regard de la bête se porta sur le jeune homme et il le fixa quelques secondes. Puis il décala sa tête pour regarder par dessus l'épaule du rouquin. Ce dernier suivit son regard et s'arrêta sur une jeune fille qui devait avoir son âge, probablement. Elle avait de longs cheveux blonds ondulés et les yeux marrons. Elle portait l'uniforme de l'école et une cravate rayée bleue. Selon ses souvenirs, il s'agissait des couleurs de la maison Aqua.
    Ce devait être son animal domestique, mais ce dernier ne semblait pas se décider à la rejoindre. Léo fixa ardemment la bête et finit par le convaincre à rejoindre sa maitresse. Il sauta habillement de son épaule et rejoignit les pieds de la jeune blonde. Sans s'en rendre compte, les pupilles de Léo s'étaient contractées. Elle formaient deux épais traits noirs submergées de vert-bleu. Ses pupilles se dilatèrent et il s'essuya les yeux. Son regard se porta sur celui de la jeune femme aux longues couettes argentées

    - Vous allez commencer un cours ? Dans ce cas je vais vous laisser, et désolé pour les flammes.

    Il descendit des marches et passa à côté de la jeune Aqua et s'arrêta un instant. Il leva un doigt et le pointa vers la bestiole qui se tenait aux pieds de sa maitresse.

    - Je ne devrais pas m'en mêler, mais il se sent seul.

    Sans dire un mot de plus, il longea le couloir. Il s'arrêta alors brusquement. Il avait entendu un son. Un son bien plus que familier. Il était lointain et faible, mais il était certain de l'avoir entendu.
    Un hurlement de dragon.

    HRP : Désolé du temps de réponse ! ><
    avatar
    Zajolah Xamendor
    Directrice d'Aera
    Directrice d'Aera

    Féminin Taureau Nombre de messages : 274
    Age : 30
    Profession : Directrice d'Aera/Professeur de Musique Magique

    Re: Tenebrae iam flammae

    Message  Zajolah Xamendor le Ven 30 Déc 2011 - 10:25

    Alors qu’elle attendait patiemment la réponse du jeune homme en face d’elle, d’autres bruits légers vinrent vers elle. D’après la vitesse, le son imperceptible, il s’agissait d’un chat qui trouva refuge auprès du jeune homme (elle entendit les griffes au contact des vêtements).
    Très logiquement, des pas vifs lui répondirent et se stoppèrent nettement face à l’entrée du balcon.

    - Bonjour Mademoiselle Alanizia.

    Zajolah l’avait reconnu au balancement de ses bouches d’oreille, à ses cheveux qui se posaient d’une certaine manière sur ses épaules quand elle courait et également au parfum qu’elle portait. En fait, quand Zajolah faisait la connaissance d’une personne une fois, la fois prochaine elle était capable de la reconnaître immédiatement : Zajolah avait une très grande mémoire intellectuelle et sensorielle. La reconnaissance immédiate des personnes impressionne systématiquement au vu de son handicap…

    Le silence était de mise, comme si une gêne avait remplit l’environnement. Seule Zajolah semblait paisible. Des chuchotements lui parvinrent et elle comprit plus tard que le jeune Fero avait persuadé l’ami à quatre pattes de Laoumia à la rejoindre. C’était une qualité impressionnante. Il avait un sacré feeling avec les animaux. Et une idée lui traversa l’esprit…

    Puis, le jeune homme tourna son attention vers elle

    - Vous allez commencer un cours ? Dans ce cas je vais vous laisser, et désolé pour les flammes.

    Zajolah lui sourit. C’était un garçon poli et charmant mais dont quelque chose le taraudait (étrangement, Zajolah ressentait également les sentiments, sachant si ça allait ou non). Elle lui dit de sa voix mélodieuse

    - Ne t’inquiète pas. Aucuns cours n’est prévu !

    Zajolah n’eut pas vraiment eut le temps de dire autre chose. Elle recherchait une manière de lui dire que chaque sorcier devait apprendre à maitriser son élément et que c’était tout naturel qu’il ait fait apparaître des flammes. Par son acte de les attiser légèrement, elle avait voulu l’aider à se calmer, tout simplement. Mais rien d’autre ne put atteindre le jeune Fero car celui-ci s’était rapidement éloigné.

    Impatient ? Non, cela ne devait pas être cela car il prit le temps de donner une recommandation à la jeune fille, qui n’avait pas encore bougée.

    - Je ne devrais pas m'en mêler, mais il se sent seul.

    A peine la dernière lettre prononcée, qu’il s’éclipsa. Zajolah s’interrogea. Qu’est-ce qui lui embuait l’esprit au point d’être précipité ? Aussi, peut-être n’avait-il pas apprécié être dérangé (car même si Zajolah était là depuis plus longtemps sur le balcon, il ne s’était pas douté de sa présence, se croyant seul).Mais la jeune professeur ne s’inquiéta pas. Elle aurait l’occasion de leur revoir très prochainement. Beaucoup plus tôt que ne le pensait le jeune homme.

    Pour l’heure, Zajolah se tourna vers Laoumia, toujours le sourire aux lèvres. Avec un vent délicat, elle fit voler le petit lynx dans les bras de son amie. Elle s’approcha et se permit de lui donner une petite caresse.

    - Il est vraiment adorable ! Comment s’appelle-t-il ?

    Après avoir entendu sa réponse, elle donna une dernière caresse au félin qui commençait à ronronner.

    - Je crois qu’il a raison, dit-elle en parlant de Léo. Mais je sais également que tu ne peux pas l’emmener n’importe où avec toi. Je peux cependant te donner un conseil. La musique est une présence, alors peut-être trouverais-tu le moyen de l’occuper en attendant ton retour ?

    Un dernier sourire et Zajolah se plaça face au magnifique paysage du parc du château qu’elle ne voyait pas mais qu’elle devinait par les différents parfums de la nature. Les deux mains sur la rambarde, Zajolah inspirait fort l’air qui s’engouffrait vivement dans ses poumons.

    Soudain, dans le lointain, un bruit étouffé se fit entendre. Zajolah l’avait déjà entendu quelques instants plus tôt mais avait été inaudible pour les deux jeunes élèves, car sa propre ouïe était bien plus affinée. Et en plus, elle savait qui provoquait ce langage particulier. Un dragon.

    C’est pourquoi l’identité du jeune homme n’était plus un mystère depuis un moment pour Zajolah. Il s’agissait de Léo Castiel. Elle l’avait déduit aisément car le corps enseignant lui avait touché un mot sur plusieurs élèves, dont un qui avait vécu avec de majestueux êtres de l’air et du feu …

    - Vous voyez, Monsieur Castiel, il ne vous oublie pas.


    Elle s’était adressée à lui d’une voix légère et gentille, s’en élever la voix. Car il était certain qu’il avait saisi le cri et alors qu’il pouvait l’entendre elle.

    Sa réplique, si simple, voulait dire beaucoup. Déjà, cela prouvait à Léo qu’elle avait déjà entendu parler de lui et qu’elle savait d’où il venait – d’une certaine manière qu’elle le comprenait. Et qu’elle n’était pas la pour le juger et qu’il pouvait lui faire confiance.


    [HRP : je suis vraiment vraiment désolée pour le temps de réponse ! ]
    avatar
    Laoumia Alanizia
    *****
    *****

    Féminin Verseau Nombre de messages : 113
    Age : 22

    Re: Tenebrae iam flammae

    Message  Laoumia Alanizia le Dim 8 Jan 2012 - 19:03


    Alors qu'elle rentra dans la salle, une voix mélodieuse sortie de la bouche de la jeune femme aux cheveux argentées, qu'elle avait déjà rencontré à la librairie.

    - Bonjour Mademoiselle Alanizia.

    Ce professeur était très gentil pour Laoumia, alors elle répondit à son tour.

    - Bonjour Madame, votre rentrée s'est bien passée ?

    Un silence se mit en place un instant alors que son ami de compagnie la rejoignait. Il resta a ses pieds mais se frotta : celui-ci avait l'air content d'avoir été près du jeune homme pendant un moment. Léo s'adressa à la prof de musique magique en disant.

    - Vous allez commencer un cours ? Dans ce cas je vais vous laisser, et désolé pour les flammes.

    Après ces dernières paroles, il s'en alla mais il s’arrêta devant la jeune fille qui avait l'air ravis d'avoir retrouver son Lynx.

    - Je ne devrais pas m'en mêler, mais il se sent seul.

    Et ensuite Léo partit de la salle, mais après cette réplique le visage de Laoumia se fit plus triste : elle aimerait bien rester plus longtemps avec son animal mais c'était compliquer avec les cours pourtant elle avait bien conscience de ce problème.

    Plongée dans ses pensées, Laoumia en sortit, lorsque elle vit son chat se déposer, comme par magie, dans ses bras.

    - Il est vraiment adorable ! Comment s’appelle-t-il ?

    C'était Mademoiselle Xamendor qui lui adressait la parole, avec un ton très gentil. Elle lui sourit car celle-ci avait ressentit que les paroles de Léo, malgré qu'elles soient vraies, l'avaient touchée.

    - C'est exact, il est vraiment très mignon. Il s'appelle Salida Del Sol ce qui veut dire Lever du soleil. C'est un cadeau de mes parents pour mes 15 ans.

    Après ses quelques mots, l'Aéra caressa la félin qui commençait à ronronner.

    - Je crois qu’il a raison. Mais je sais également que tu ne peux pas l’emmener n’importe où avec toi. Je peux cependant te donner un conseil. La musique est une présence, alors peut-être trouverais-tu le moyen de l’occuper en attendant ton retour ?

    Laoumia prit ce conseil très au sérieux

    *Mais quelle bonne idée ! Maintenant quand je partirai de ma chambre le matin, j'allumerai mon poste de musique, avec mon CD préféré, celui groupe de musique espagnol que mon chat adore aussi !*

    Alors que Laoumia voulait remercier mademoiselle Xamendor celle-ci reprit la parole mais elle ne s’adressa pas a elle.

    - Vous voyez, Monsieur Castiel, il ne vous oublie pas.

    La jolie blonde ne comprenait pas pourquoi sa prof disait ça. Qui est-ce qui n'oubliait pas Castiel et comment ce faisait-il que la prof de musique connaissait le prénom du roux, alors que le jeune homme avait était incapable de mettre un nom sur le visage de la prof précédemment ?

    Laoumia était vraiment surprise.

    Voyant que Zajolah attendait patiemment la réponse de Léo, Laoumia tourna son regard vers l'endroit où Léo était partit quelques instant plus tôt. Ses yeux noisettes et interrogateurs, ne tardèrent pas a croiser ceux du jeune Féro.

    avatar
    Léo Castiel
    *****
    *****

    Masculin Capricorne Nombre de messages : 95
    Age : 23
    Profession : Elève de 5ème année à Fero

    Re: Tenebrae iam flammae

    Message  Léo Castiel le Lun 19 Mar 2012 - 11:50

    Entendre ce hurlement fit défiler un tas de pensées dans sa tête. Il était près de l'académie ? Pourquoi ? Les seules fois où il quittait son habitat, à l'époque, c'était pour chasser. Alors pourquoi est-il venu ici ? En fait, et si ce n'était pas Heimdal ? Non, impossible, Léo pouvait reconnaitre son hurlement et il n'était pas différent. Tout portait à croire qu'il s'agissait bel et bien de son père adoptif. Alors pourquoi est-il venu par ici ? Après l'avoir lâchement abandonné sans donner une seule explication. Ses mains se mirent à trembler. Il n'avait qu'une envie : retourner sur le balcon et voler jusqu'à ce qu'il le retrouve. Il s'apprêtait à s'élancer mais les deux personnes qui se trouvaient devant-lui l'en empêchèrent. Pas au sens propre du terme mais leur présence retinrent Léo dans sa course. Après tout, Heimdal n'était pas du genre à agir sans raisons. Si il l'avait envoyé ici, c'est qu'il devait avoir une idée derrière la tête. Et tant qu'il ne l'aurait pas trouvée, cela ne servait à rien de le pourchasser. Les mains de Léo se décrispèrent.

    - Vous voyez, Monsieur Castiel, il ne vous oublie pas.

    Léo ne comprit pas tout de suite, mais une seconde plus tard, le déclic se fit dans sa tête. Castiel ? Depuis le début de leur rencontre, il ne s'était pas présenté. Comment pouvait-elle connaitre son nom ? Il n'avait même jamais assisté à un de ses cours. Pas dans ses souvenirs en tout cas. Peut-être a-t-elle eu vent de son identité par quelques mots de ses professeurs. Il faut dire qu'il n'était pas l'élève exemplaire. A sécher les cours ou à dormir pendant, on peut dire que sa différence "sauvage" par rapport aux autres élèves civilisés le font vite remarquer. Mais le plus intriguant, c'est après avoir prononcé son nom. "Il ne vous oublie pas" ? Comment peut-elle être au courant de son lien de parenté avec Heimdal ? Jamais il n'avait mentionné être le fils adoptif d'un dragon. Étrange... Ce n'est quand même pas Heimdal qui... Est-ce potentiellement possible qu'un dragon s'introduise dans l'enceinte d'une académie pour annoncer la venue d'un nouvel élève ? La question ne se pose même pas. Alors comment ? Cette femme... Léo serra ses poings. Elle l'énervait avec ses mystères à la noix. Il aurait voulu l'agripper par le col et la forcer à lui dire tout ce qu'elle savait et comment elle l'a sut. Mais Heimdal l'avait déjà prévenu que les humains n'agissaient pas comme les dragons. De plus, elle avait réussi à apaiser ses flammes à l'instant. Elle n'était probablement n'importe qui.
    Elle à été également capable d'entendre le hurlement de Heimdal. C'est compréhensible que Léo le puisse puisqu'il à été élevé par un dragon. Il lui a donc appris à chasser pour survivre. Mais elle ? Elle n'était qu'une simple humaine. Comment a-t-elle pu l'entendre d'aussi loin ? Elle commençait à l'agacer de plus en plus, mais survivre dans ce monde "civilisé" est différent de survivre dans les montagnes. Ce n'est pas la loi du plus fort qui s'applique. Cela l'énervait encore plus. Il avait l'impression que tout ce qu'il avait appris jusqu'ici n'était qu'une vaste blague et que cela n'a servit à rien. Pourquoi Heimdal m'avait retiré du monde des humains si c'était pour m'y remettre avec des notions totalement fausses.
    Son regard croisa alors la jeune Aqua qui n'avait pas donné son nom non plus. En même temps les circonstances on fait qu'elle n'a pas pu vraiment se manifester. Il avait l'impression d'être de trop. Les phalanges de ses poings commençaient à devenir blanches tellement il serrait ses poings. Mais il n'en ressentait pas la douleur. Trop de choses l’agaçaient. Il s'était retrouvé dans un monde qui n'est pas le sien. Il avait envie de partir, retourner dans les montagnes. Heimdal ou pas.

    - Je ne vais pas vous déranger plus longtemps.

    C'est sur ces derniers mots qu'il s'en alla. Ses poings ne s'étaient pas décontractés. Et une flamme apparu dans ses yeux. Une flamme pleine de colère mais aussi de détermination.

    [Désolé pour le temps de réponse et de bacler le RP comme ça...]

    Contenu sponsorisé

    Re: Tenebrae iam flammae

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 21 Juin 2018 - 23:32